La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Flying Pumpkin LDD 017
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Entrave. [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeLun 3 Fév 2014 - 19:10

 
Le soir était tombé depuis plusieurs heures déjà, & la lune été apparue comme chaque soir depuis que le jeune chat avait découvert cet astre nocturne. Profitant du sommeil des guerriers & certainement celui de sa mère, il s’était glissé entre les épines de la pouponnière afin de gagner la clairière  qui lui sembla alors comme endossé d’un quelconque linceul de brume épaisse. La lueur de la lune se faisait comme glaciale. Le chaton replia sa queue hérissée contre son dos. Immobile, les pupilles dilatées, il fixait chaque recoin de la clairière. Son pelage s’ébouriffa pour garder la chaleur de son petit corps – un réflexe qui lui fit un drôle d’effet, comme un frisson qui lui ordonnait de faire demi-tour & de retourner au chaud dans son nid de mousses & de plumes- Pourtant, il renonça à obéir aveuglement à son instinct, contemplant avec ses yeux bleus le ciel constellé. Il se sentait comme attiré par les âtres sans trop savoir définir pourquoi. Malgré l’humidité de la nuit, il se décida à s’avancer lentement & avec de multiples précautions jusqu’au centre de la clairière. La lumière s’y faisait plus dense puisqu’il y avait ici moins d’arbres & de branchages pour empêcher sa progression jusqu’à la terre.
 
Le félin ouvrit ses yeux ronds. Ses moustaches oscillèrent dans la légère brise. Le jeune félin encore enclin à l’infortune & l’ignorance, s’attarda sur de multiples questions. Les yeux comme luisants de fascination pour ces étincelles dont il ne parvenait pas à percer le seul secret, il s’assit dans la poussière. Loin d’être rasséréner pourtant, il garda une certaine attention sur les bruits l’entourant – juste au cas où un ennemi se serrait glisser juste derrière lui pour le dévorer, sait-on jamais-. Il craignait plus les êtres cachés parmi les ombres que les ombres elles-mêmes.  Il savait que la couverture des herbes, des branchages ou des ronces pouvaient sauver la vie de n’importe quel chat, voir même décider de l’issus d’un combat – ou même éviter une bonne correction après avoir enfreint le règlement-. Comment le savait-il ? Pour être franc, il n’en savait rien, mais il savait que le couvert de la pouponnière, de son logis étaient rassurants comparé à l’étendue ouverte de la clairière – sans parler de l’odeur lactée & sucrée qui y régnait en permanence-. Ces douces pensées s’évaporèrent laissant place aux doutes & aux questionnements. Etait-ce donc cela « Le clan des étoiles » ? La queue du jeune chat s’agitait, trahissant une certaine impatience, comme s’il s’attendait à ce qu’un de ses ancêtres descende du firmament afin de venir le saluer d’un coup de museau, ou bien de langue entre les deux oreilles. Mais Ils demeuraient silencieux & immobiles.  
 
Dressant ses deux petites oreilles duveteuses, le chaton fixa le ciel avec une intensité toujours plus perceptible – nul n’aurai su dire s’il tentait de faire appel à un quelconque pouvoir afin de provoquer un quelconque changement dans la voûte céleste qui lui prouverai que ses ancêtres l’avaient bien entendu- mais rien ne vint. Rien si ce n’est le hululement lointain d’une chouette, qui sortit le jeune félin de son engourdissement. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeLun 3 Fév 2014 - 21:06

Envol des Nuits dormait profondément, d'un sommeil peuplé de rêves intouchables. Ses rêves se succédaient avec une rapidité étourdissante. Une patte s'enfonça soudainement dans ses côtes, ce qui arracha un grognement étouffé à la jeune chatte. Elle ouvrit les yeux, cligna longuement des yeux puis compris enfin, malgré son esprit embrouillé que ce n'était qu'un de ses camarade endormis. Elle reposa lourdement sa tête sur ses pattes et ferma ses paupières. Envol des Nuits somnola un moment, avant de se décider à se lever, car elle ne trouverait pas le sommeil, plus maintenant. La guerrière marcha à pas feutrés parmi les corps endormis, trébucha sur Pelage de Lion qui remua à peine et sortit enfin du repaire des guerriers. La belle chatte noire s'assit quelques instants devant l'entrée de la tanière et parcourut le camp du regard. Le silence était parfait, seul le ululement lointain d'une chouette le troublait.
Soudain, son regard s'arrêta sur quelque chose ; au milieu de la clairière se trouvait une petite forme grise. Assis, le museau levé vers le ciel et le pelage baigné de lumière bleutée, le chaton semblait appartenir au Clan des étoiles. La jeune guerrière resta là, à regarder le petit si concentré sur la Toison Argenté. Elle-même se surpris à lever les yeux vers le ciel, et se sentit comme happée par les étoiles. Elle n'avait plus conscience des instants qui s'écoulaient, seul les astres lumineux existaient. Au bout d'un certain temps, Envol des Nuits baissa le regard et s'attarda sur le chaton, toujours assis sur le sol sablonneux. Après une hésitation, elle s'approcha doucement du centre de la clairière et s'assit délicatement, enroulant sa queue autour de ses pattes avants. La boule duveteuse ne semblait pas sentir sa présence, ou était-ce une impression ? Presque intimidée par son air sérieux et déterminé, la jeune chatte releva la tête, pour observer le ciel illuminé.

- Que fais-tu ici, en pleine nuit ?
Souffla-t-elle, sans détourner son regard des astres lumineux.

Ce n'est qu'à ce moment que la boule duveteuse parut remarquer sa présence. Il décrocha son regard du ciel et le posa sur la chatte. Faisant de même, elle fut saisi par la profondeur de ses yeux, et eu l'impression de s'y perde, l'espace de quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeMar 4 Fév 2014 - 9:38

De l'effroie, de la tristesse, de la haine, le regard chauffant de certains chats, une trahison, deux trahisons,... Pourquoi devons-nous nous compliquer la vie à ce point? Pourquoi devons-nous suivre ce code, précieux aux yeux de tous, connu par le bouche à oreille? Pourquoi ne pas vivre tous ensemble? Pourquoi ne pas s''entraider? Pourquoi ne pas être libre de mouvement, de parole envers qui l'on veut? Pourquoi? 


Une chatte allongée sur le flan , dormait pésiblement.  Tout était calme, silencieux. Pourtant la femelle leva brusquement la tête. Un guerrier était à ses côtés, son pelage écaille était soupoudré de poussière d'étoile et ses yeux, étincellants, tel de grand Soleil. Son regard chaleureux ne quittait pas la jeune reine. Du bout d'une patte il effleura avec une tendresse infinie l'oreille immaculée de sa compagne. D'un murmure amoureux il chuchota: "Nos petits n'auraient pas pu rêver mieux, une belle famille qui les aiment, qui les chérissent, ... Tu es une excellente mère, Croissant de Lune, quoi qu'ils fassent tu seras toujours leur douce mère..." Son murmure commença a se noyer dans le silence absolu. " Je t'aime, je t'aime..." Le guerrier-étoile disparut. Perturbée par la disparition du puissant mâle, Croissant de Lune tourna la tête à gauche puis à droite. Elle se leva, les pattes flageonantes. "Cœur Brûlé?" Un bourdonnement inaudible résonna dans son oreille. Je t'aime. Quoi qu'il arrive je t'aimerai toujours. La chatte sembla rassurée. 


Le silence de la nuit pesait dans la roncière. Une minuscule patte s' abbatit avec douceure sur sa truffe. Elle ouvrit ses yeux bleus. Sa fille Petite Hêtre dormait pésiblement contre son poitrail. Ses deux autres petits bologique, Petit Souffle et Petite Lumière,  dont les pelages blanc cassé tacheté de roux, identiqes à celui de leur mère, s' entremêlaient. Petit Renard, avec son pelage roux flamboyant était étrangement fluorescente. Croissant de Lune mit du temps a localiser son autre chaton adopté, Petit Duvet. Avec sa pelisse noir, il se confondait avec la nuit. La reine se détendit, tous ses petits étaient là. Un frisson d'effoie lui courut soudain le long de l'échine. Le pelage immaculé de son dernier-né  normalement très visible et blotti  contre son flanc n'était pas là. Les yeux ronds, Croissant de Lune se remémora les paroles de Cœur Brûlé. Il me pardonne de l'avoir trahit, pensa t'elle, mais il doit savoir que j'ai fait ça pour nos enfants... La jeune reine tendit le cou dans l'espoir de voir les grands yeux bleus de son fils en vain. Les poils hérissés, Croissant de Lune se redressa en prenant soin de ne pas réveiller ses autres chatons âgé maintenant de 4 lunes. Elle trotta le long de son nid et se faufila parmis les nombreuses branches hérissés d'épines. La peur au ventre,  l'ancienne guerrière se rapella l'origine du petit félin blanc. Son père Pelage de Lion et elle, sa mère s' étaient jamais vraiment aimé. Le guerrier doré n'était pour Croissant de Lune une sorte de bouclier contre son propre camp. Contre les doutes qui planaient dans les esprits de ses camarades de clan. Mais de cette union contre le code du guerrier  était né un unique petit. Blanc tel un ange, il avait était le salut de la portée. Leur sauveur. La tension de la reine retomba quand elle aperçu le petit dont le pelage immaculé était teinté d'argent par le clair de lune. Ses grands yeux bleus fixant les étoiles. Croissant de Lune se retint de soupirer de bonheur quand elle vut une ombre noir glisser lentement vers le chaton. Ses griffes se rétractèrent automatiquement,  ses yeux bleus coupés en seulement deux fentes. La grande reine plongea sur l'ombre, ses crocs découverts et griffes étincellantes dans le clair-obscur. Tout le monde connaissait le mauvais caractère de Croissant de Lune mais tout le monde savait aussi que rien ne pouvait l'empêcher de protégé ses chatons. 


Dernière édition par Croissant de Lune le Mar 4 Fév 2014 - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeMar 4 Fév 2014 - 10:47

Envol des Nuits regardait encore le jeune chat quand elle sentit un poids s'abattre sur ses épaules, et des griffes acérées entaillèrent ses flancs. Roulant sur le dos dans l'espoir de déloger son adversaire, la guerrière reconnu Croissant de Lune, la mère du petit. Les deux chattes ne furent bientôt qu'une boule de fourrure et de griffes, feulant et crachant. Envol des Nuits ne comprenait pas ce qui avait pu prendre à Croissant de Lune pour qu'elle l'attaque ainsi, mais elle était trop occupé à se défendre pour se poser la question. Au bout d'un certain temps de combat, la chatte noire entraperçut des formes félines à l'entrée des différentes tanière, certainement réveillées par le raffut. Finalement, la jeune guerrière réussi à se libérer tant bien que mal de l'emprise de la belle chatte blanche. Pendant quelques instants, elle resta là, éberluée, puis remarqua le regard épouvanté des autres chats. Croissant de Lune était réputée pour son mauvais  caractère, mais la guerrière noire ne l'aurait pas cru capable de s'en prendre à un membre de son Clan. C'est peut-être ça, l'instinct des reines. Se dit-elle, amère. 
La queue battante, elle se tourna vers Croissant de Lune et lui lança un regard agressif. 

« Mais qu'est-ce qu'il te prends ? » cracha-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeMar 4 Fév 2014 - 12:49

L'Ombre, comme l'appelait Croissant de Lune, poussa un râle qui ressemblait étrangement à celui d 'un chat. La reine au pelage blanc cassé tacheté planta ses griffes acérées dans les deux épaules de son adversaire en martelant, de ses pattes arrière, le bassin de la bête. Sentant l'Ombre rouler sur le dos, Croissant de Lune relâcha son étreinte pour sauter sur le côté mais la chose avait prévus cela et en profita pour lui donner un bon coup de dents dans le flan. L'ancienne guerrière ne s'était pas battue depuis longtemps et reprendre aussi vite l'art du combat si brutalement ne lui faissait pas aussi de bien que ça. Profitant que l'ennemi soit sur le dos, la jeune reine donna un gros coup de patte sur ce qui semblait être une oreille. La fine peau éclata et le sang gicla sur le pelage cendré de l'Ombre qui poussa un cri strident. Le flanc de ancienne guerrière lui cuisait. L'adversaire noir avait bien placé sa morsure. Redoublant d'effort, Croissant de Lune se cabra et esquiva avec justesse un coup de patte puissant hérissés de griffes tranchantes. L'autre se dessa également sur ses pattes arrière, et, de ses pattes avant, frappa le museau de la chatte blanche cassée d'une pluie de coup de griffes. Reculant sous les coups, la chatte aux yeux bleus, écumante de rage, tomba à a renverse. Son ennemi noire en profita pour plaquer ses pattes avant sur sa poitrine et lui mordre férocement la patte. Elle eu juste le temps de reconnaître deux  yeux noirs, deux yeux de chat avant que ses longues pattes rayées viennent heurter avec fraqua le visage de l'Ombre. La bête beugla de douleur. Non, elle miaula de douleur. Croissant de Lune savait maintenant que l'Ombre était un chat.  La reine se dressa sur ses pattes arrière et le félin noir fit de même. Ensemble, ils se donnèrent une pluie de griffes acérées et tranchantes. Croissant de Lune renchérisait coup par coup. Même si ses propres coups de pattes étaient beau coup mieux visé, l'Ombre, elle, y mettait beaucoup de force. Soudain, Croissant de Lune entrevit le joli minois tout blanc de son fils. Son exression était indéfinissable,  mais la reine vu dans son regard bleu glacé une lueur de frayeur. Consciente qu'elle pouvait tromatiser son fils, la chatte blanche cassé poussa, avec l'aide de ses pattes arrières, l'Ombre avec force. Le félin recula, le souffle coupé dévoilant ainsi Envol des Nuits. La guerrière reconnaissant soudain la reine bufla et cracha:


- Mais qu'est-ce qu'il t'as pris?!


Elle articulait bien malgré son ton glacial, comme si elle parlait à un jeune chaton ayant fait une bétisse. Cela pris Croissant de Lune à rebrousse poils. Elle s' échina a faire encore plus le gros dos en grondant:


-M'enlever mon fils t'amuse peut-être?


L'air médusé et haineux de la chatte se déforma sous l'injustice. Croissant de Lune vit à cette instant les félins réunit dans la clairière et entendit leurs hoquets de surprise. Soudain une fourrure douce vint se blottir contre ses pattes arrière et en se retournant la femelle vit son fils blanc lever de grands yeux bleus pâle vers elle. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeMar 4 Fév 2014 - 13:31

« - M'enlever mon fils t'amuse peut-être ?  siffla la chatte blanche.

L'incompréhension et la surprise se lisait clairement dans les yeux d'Envol des Nuits. Les mots se bousculaient dans la tête de la guerrière, mais elle mit du temps à répondre d'un ton tranchant :

- T'enlever ton fils ? N'importe quoi, c'est absurde ! Pourquoi ferais-je une chose pareille ? »

Sans attendre de réponse, Envol des Nuits fit volte face et se dirigea vers le repaire des guerriers. Sur son passage, plusieurs regards médusés se tournèrent vers elle. Après tout, c'est elle qui m'a attaqué, je n'y suis pour rien. Elle ne voulait pas allé dormir, mais elle entra tout de même et s'assit sur son nid de mousse. Il n'y avait pas beaucoup de chats qui l'avaient accepté, car elle n'était pas née au sein du Clan de l'Ombre, mais cet évènement n'améliorerai pas les choses. Assise dans l'ombre, elle prit soudain conscience de toutes ses blessures. Bien que Croissant de Lune fut reine depuis longtemps, elle n'avait rien perdu de ses réflexes de combat. La chatte noire entreprit de nettoyer ses plaies à grands coups de langues rapeuse. Son oreilles droite était déchiquetée, et le sang venait à peine de s'être arrêté de couler. Quand elle eut fini de lécher ses plaies, elle s'allongea sur le ventre, les pattes repliées sous elle. Ses babines se retroussèrent dans un rictus mauvais, en pensant aux blessures qu'elle avait sans doute infligé à la reine.

Envol des Nuits ferma les yeux. A l'aube, elle risquerait d'avoir des problèmes, mais elle s'en fichait. De toute façon, elle n'avait rien à se reprocher, elle n'avait fait que se défendre après tout. Ses flancs la cuisait, mais elle ignora la douleur. Il n'était pas question qu'elle aille voir Fleur de Lune, la guérisseuse du Clan. La guerrière avait bien trop de fierté pour faire cela.
Dehors, elle entendait des miaulements furieux. Peu à peu, ses camarades de tanière revinrent se coucher. Personne ne lui adressa la parole, et seul Écho Céleste posa sur elle son regard. Malgré tout, il détourna rapidement les yeux, et, sans savoir pourquoi, cette attitude blessa Envol des Nuits. Elle préféra chasser son impression de tristesse et se rendormis, tant bien que mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeMar 4 Fév 2014 - 13:31

Sortie de ses pensées, le jeune chat fut parcourut de frisson d'effroi, c'était comme s'il sentait déjà les deux yeux luisant d'une chouette fixer sa fourrure éclatante & faire crisser ses serres contre sa fine peau de nouveau né. Frissonnant, il surprit du mouvement dans les alentours, mais qu'il ne su pleinement situer l'origine des sons. Sur ses gardes, il avait toiser les ombres de deux côtés jusqu'au moment où une voix cristalline ne vint briser le silence, c'était comme un miroir qui venait de rompre définitivement ce lien magique qu'entretenait le jeune chat avec les âtres. D'un coup, il avait oublié leur éclat, il se sentait seul emprunt au doute & aux monstres. Ses yeux bleus cherchèrent la silhouette qui se découpa dans le clair-obscur. Elle était là quasi-immobile, comme un fantôme... Le chaton se demandait s'il n'avait pas fait une bêtise, s'il n'aurai pas du s'abstenir de faire appel aux pouvoirs des ancêtres. Peut-être avait-il provoquer une quelconque apparition d'une entité des profondeurs. Il ouvrit de grand yeux, comme aspiré, sa peur se transforma peu à peu en fascination. Une fascination pour l'inconnu, pour ce qui se penchait au dessus de lui, comme le fauve au dessus de sa pitance. Comme une épée de Damoclès prête à lui pendre le crane d'un coup de griffe. Une pensée folle, mais le chaton se refusa le moindre mouvement, malgré la menace, un espèce d'appel qui avait raisonné entre les rocs du cercle de pierre. Il aurait pu reculer. S'enfouir entre les pierres, hors d'atteinte du monstre. Mais non. Il le toisait dans les détails. Le moindre mouvement de moustache, glissement des coussinets contre la terre poussiéreuse, ou bien l'infime tressaillement de la fourrure démêlée par les vents.


C'est alors qu'un éclair blanc sembla fendre les ténèbres. Le chaton pensait – à tord peut-être que les ancêtres lui en voulaient & que leur colère allait s'abattre sur lui. C'était comme si l'orage avait éclaté. La tension dans l'air empêcha le chaton de respirer, si bien qu'il finit par fermer les yeux pensant devenir aveugle tant les ténèbres semblaient s’insinuer en lui à chaque éclate, à chaque crissement strident. Il attendit longuement avant que son monde ne cesse de tournoyer. Puis il attendit encore une fois le silence revenu. Devait-il rouvrir les yeux, ou ses ancêtres l'avaient-il condamné à les garder ainsi clos jusqu'à la fin de ses jours – il ne savait trop quoi penser, visiblement perturbé. Mais la curiosité eut le pas sur sa raison & par un coup de sort certainement, il n'était plus seul au milieu de la clairière. C'était comme s'il s'était écoulé une lune entre le moment ou les astres brillaient au dessus de sa tête dans leur éclat menaçant & l'estompement des plaintes aiguës. Il ne comprenait pas... Il n'aurai jamais pu comprendre de toute façon -trop jeune sûrement pour parfaire des connaissances approfondies sur l'univers & comprendre que jamais le clan des étoiles ne viendrait punir un mortel (un chaton qui plus est) de son désir d'aller à leur rencontre.


Même face à l’incompréhension, le jeune félin aurait aimé en savoir plus sur ce qui venait de se passer. Sa queue s'ébouriffa de stupéfaction lorsqu'il regarda plus attentivement autour de lui. Tous étaient rassemblés dans la clairière à demi-éclairée -certains auraient pu comparé ça à une assemblé du clan & auraient été curieux d'en connaître la raison, mais lui en ignorait encore complètement l’existence-, il crut d'abord que tout ces regards le foudroyaient craignant alors une bonne correction, puis il s’aperçut qu'en faite il n'était qu'un élément du décors, comme tant d'autres. Le véritable objet de ces multiples plaintes & objections qui n'étaient pour le chaton alors qu'un brouhaha incompréhensible, n'était autre que deux chattes aux fourrures relevées & toute deux dans un état second. Perplexe. Le chaton les examina avec de grands yeux rendu vitreux par la fatigue & l’incompréhension. Il avait eu beau faire un effort pour anticiper ce qui allait se produire & se souvenir de la scène qui s'était produite quelque minute plus tôt, mais c'était l'abstraction, le vide. Il n'avait rien à en dire, rien à ajouter. Jusqu'au moment où sous le pelage poisseux de l'une des félines, il reconnu les traits affinés de sa mère. Une nouvelle dose d’incompréhension s'insinuait dans le corps de la boule de poil. Puis il s’aperçut rapidement que celle-ci s'adressait à cette autre chatte au pelage noire qui tranchait guère avec l’obscurité nocturne. Les paroles échangées n'étaient pas des plus amicales, ce que le chaton ne parvenait pas non plus à établir puisque toute deux était du clan de l'ombre. Il en conclus que parfois même le conflit parvenait à s’insinuer au cœur même du camp. & il le regretta.


Il mit longtemps avant de comprend qu'il était l'objet même qui avait provoqué tant de discorde... Mais il ne savait pas s'il se devait de parler maintenant – au risque que toute cette colère accumulée ne se déverse une nouvelle fois sur lui-. * J'irai m'excuser plus tard* Finit-il par conclure tandis que la chatte ébène s'éloignait vers son refuge. Le jeune chat cligna des yeux plusieurs fois, lorsqu'il tourna son regard vers sa mère, ses oreilles semblèrent déjà lui chauffer – un sentiment de culpabilité peut-être pour l'avoir ainsi mise en colère-. Le jeune chat se jura de ne plus provoquer autant de discorde. Effaré par l'horreur des combats. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeMar 4 Fév 2014 - 18:14

Poste réservé. Je rep demain c:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeMer 5 Fév 2014 - 19:03

Écho Céleste dormait paisiblement, puis se retrouva au beau milieu d'une clairière, celle-ci avait l'air abandonnée. Les oiseaux chantaient, reproduisant une harmonie rassurante, le clapotis de l'eau était apaisant et le ciel était voilé de quelques nuages blancs qui laissaient échapper quelques rayons de soleil. Couché sur le flanc, le matou tigré profitait de cet air agréable. Ce moment de plaisir fut de courte durée lorsqu'un molosse se dirigea droit vers lui, les babines retroussées et le regard menaçant. Il bondit, puis le guerrier se réveilla en sursaut lorsque l'ennemi poussa une plainte stridente. Il ne tarda pas à se rendre compte que ce cri provenait en réalité de la clairière. Étonné et surpris, il se dirigea sans plus attendre à l'extérieur ou de nombreux matous étaient déjà rassemblées. Il ignorait ce qu'il se passait, il se traça un chemin entre ses camarades et vit sa sœur et sa précieuse amie l'une en face de l'autre, le regard menaçant. Il fut d'autant plus dégoûté lorsqu'il vit le pelage blanc de sa sœur maculé de sang et l'oreille déchiquetée d'Envol des Nuits. La colère dompta ses sentiments et prit le pas sur sa déception. Pourquoi la vie ne sait pas tout simplement suivre son cours? Malheureusement, il faut vivre avec. Mais que se passait-il? Horrifié à l'idée que les deux chattes comptant le plus pour lui s'étaient affrontées, un frisson parcourut son échine et les poils de sa nuque se dressèrent. Pourquoi tant de haine? Les chats fixaient les deux femelles, surpris. Il ne semblait pas être le seul ignorant la situation. À quoi jouaient-elles? Ne savaient-elles pas à quel point les combats l'horrifiait? Il creusa dans sa tête pour essayer de comprendre lorsqu'il vit une petite boule de poil blanche se diriger vers Croissant de Lune. Ce chaton n'était autre que Petite Essence, le fils de sa sœur. Peut-être était-ce lui le sujet de cette discorde? Il était vrai que le chaton pouvait parfois sembler étrange et réservé, fasciné par le Clan des Étoiles.  Il fut sortit de ses pensées lorsque Envol des Nuits bouscula quelques-un de ses camarades pour rejoindre la tanière, poussant un grognement mécontent. La clairière commença peu à peu à se vider et les matous retournaient à leurs rêves. Écho Céleste prit à son tour la direction de son nid, tourna la tête vers la chatte au pelage ébène avant de baisser celle-ci, déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Célérité Lumineuse
Guerrière
Célérité Lumineuse

Messages : 411

Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeMer 5 Fév 2014 - 23:56

Dans une forêt, sombre donc le ciel n’était qu’éclairé de la plaine Lune, une petite chatte aux couleurs blanche et roux se tenait devant un chat noir aux yeux jaune qui la fixai. Voulait t’il du mal ou la prévenir d’un danger éminent.  Petite Lumière le regardait, effrayé par son regard aussi froid que les ténèbres. Depuis ses quatre Lunes, Petite Lumière faisait se rêve de se chat qui montrait pour elle, la discorde et l’anarchie. Est-ce un chat des Étoiles ou un chat qui représente les malheurs?  L’ombre noir se prépara à sauté dessus et avant que Lumie fuit. Le chat l’avait attrapé. Lumière se réveilla en sueur. Un petit crie de sursaut vient à sortir de la mâchoire de Petite lumière qui scruta les environs. Tout le monde était là sauf la mère et le jeune petit Essence. Elle entendit un vacarme qui provenait de la clairière et celle si se dépêcha à aller voir. Une bataille se fit entre la Reine et un guerrière qui se nomme Envol de Nuits. Elle vit en suit son petit frère qui était surement la source de la bataille et que Envols avait été voir le petit et voila, un combat.  Pourtant, Envols de Nuit devrait savoir que la Reine à un comportement très protectrice en vers ses jeune chats mais elle avoua que sa mère en faisait trop. Quand le combat prit fin, Envole de Nuits retournait à la tanière des guerriers et elle vit Écho Céleste. Elle vit soudain sa déception en vers la reine Blanche et Petite Lumière le comprenait. Pour elle, depuis qu’elle était sauvé pas Écho, Lumière le considérait comme son héros. Petite Lumière alla rejoindre sa mère et son petit frère comme le combat était fini. Elle s’assit à coté de son frère pour le rassuré. Elle regarda sa mère sans lui dire un mot mais aurait bien aimé lui dire de se calmé et d’avoir simplement prit Petit essence pas la peau et le ramener à la pouponnière.

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Entrave. [libre] 141102113726655356
Merci Moon!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeMar 11 Fév 2014 - 10:12

Pantelante,  la reine blanche leva les yeux vers la Toison Argentée, les étoiles brillaient plus faiblement. Leurs aïeux étaient-ils en colère contre elle? Ces êtres de lumières normalement si juste et calme la puniraient-elle pour s'être battue avec l'un de ses camarades?  S' attendant presque a voir un félin au pelage saupoudré d'étoiles descendre des cieux noirs, l'ancienne guerrière battit des cils, prête à recevoir le châtiment. Après un petit moment de réflection, Croissant de Lune ressorti instinctivement les griffes et les planta dans le sol maculé de sang. C'était Envol des Nuits la fautive, c'était elle qui avait voulu lui prendre son chaton, elle qui l'avait attaquer au lieu de la repousser. La chatte blanche aux nuances de roux avait même cru discerner sur le visage noir de sa camarade,  un sourire haineux et un sourire content d'avoir faut la chose qu'elle avait faite. Le pelage duveuteux de Petit Essence se pressa contre son ventre, le pauvre petit tremblait et de ses yeux bleus écarquillaient, fixait un puissant mâle gris. La fatigue et le sang coulant dans les yeux bleus de la reine l'empêcha de reconnaitre le guerrier. Le clair de lune teintait d'argent les puissantes épaules du matou tigré. Croissant de Lune y vit un ancêtre du Clan des Étoiles, la toisant de toute sa hauteur. Relevant la tête avec défi, la jeune reine blanche s' apprêta à siffler une réplique singlante quand elle aperçu le pelage noir d'Envol des Nuits se retirer maladroitement dans son antre. Poussant intérieurement un cri de victoire,  Croissant de Lune se pencha et lècha avec soin la petite tête blanche de son fils, il était tétanisé par la peur, ses yeux voilés, fixant les étoiles sans les voir. La queue de la chatte doubla de volume. Petite Essence, ne t'inquiète pas. Tout va rentré dans l'ordre. Le réconforta la reine intérieurement. Elle l'espérait de tout son âme... La chatte aux yeux azur senti sur sa nuque un regard bleu pâle embrassé,  et, en se retournant elle reconnue son  frère, Echo Céleste. Le mâle était exactement à la même place que le guerrier-étoile. Croissant de Lune soutien son regard sans broncher et lu dans ses yeux une lueur d'inquiétude pour elle et la belle Envol des Nuits. Croyant que le guerrier aller la rejoindre, la reine aux nuances de roux baissa la tête. Pourtant Echo Céleste n'en fit rien, il jeta juste un regard mi-haineux mi-inquiet à sa sœur et tourna les talons pour rejoindre Envol des Nuits. Tremblante de rage, les yeux plissés par la colère, Croissant de Lune suivit le matou du regard. Une douce odeur lactée dilata ses narines. Un petit chaton blanc aux nuances de roux venait de sortir de la pouponnière. Reconnaissant tout de suite la fine silhouette et l'élégante tête blanche, la femelle faillit pousser un cri, elle ne voulait pas que sa  fille voit dans l'état où était sa mère. Redoutant que Petite Lumière se tétanise de peur, Croissant de Lune se donna quelques coups de langue sur l'épaule. La chatonne aux doux yeux bleus vint s' asseoir en face de Petite Essence sans même lancer un regard à sa mère. Cette attitude blessa la jeune reine au plus profond d'elle même. Se bessant pour attraper délicatement le chaton au long pelage blanc, l'ancienne guerrière clodina,  une patte en l'air, vers la pouponnière.  Contres toutes attentes, Petite Lumière se pressa contre l'épaule de sa jeune maman blanche et rousse. Profitant de cette instant, la chatte se coucha sur sa litière et ramena Petite Hêtre et Petit Souffle contre elle. Petite Essence, lui, était coucher contre son poitrail mais ses grands yeux ronds scintillaient dans le clair-obscur,  tel une chouette. Donnant quelques coups de langues sur la tête de son fils, Croissant de Lune espérait ainsi l'endormir.


[Désolée du retard ^_^']
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeSam 22 Fév 2014 - 18:06

(Suite, plusieurs jours plus tard. )
 
Cela faisait des jours que le jeune chat était resté reclus au nid, s’il vous étiez arrivé de lui demander pourquoi, il vous aurait certainement cité qu’il ne faisait là qu’attendre une occasion des plus favorables afin de se glisser à l’extérieur. C’était par choix & non sous la contrainte d’une punition qu’avait choisi de rester sagement à l’intérieur. De toute façon, le crissement & les craquements des branches semblaient le menacer chaque fois qu’il approchait de l’entrée de son antre, des effluves sauvages & inconnus lui parvenaient par bourrasque. L’inconnu lui semblait terrifiant, si bien qu’il pensait que rester ici était une bonne solution pour s’en protéger. Ce n’était pas pour cela qu’il était un lâche, seulement qu’il n’y voyait aucune nécessité. Le pelage ébouriffé afin de se protéger de la brise qui filtrait à travers les ronces, le chaton fixait l’entrée. Passif, il était toujours attentif à un quelconque signe –qui dans d’autre cas aurait certainement pu passer inaperçu, ce n’était donc là qu’une mesure de précaution-.  Le levé du jour avait point il y a de cela quelques heures déjà, l’astre était élevé si haut que les ombres des arbres baignaient la pouponnière.
 
Le jeune chat s’attendait à bientôt entendre le martellement de la patrouille de l’aube de retour de cet univers inconnu qu’était le territoire du clan de l’ombre. La vie était assez monotone au clan –du moins aux yeux du jeune chat- qui comprenait pourquoi ses frères & sœurs étaient totalement obnubilés à l’idée de quitter enfin leur nid de chaton, sans pour autant partager leur envie, ni même se montrer impatient. Impartial & surtout indécis quant à la voie qu’il souhaitait tracer dans l’avenir, il se contentait pour l’instant d’une position confortable. Celle d’un simple chaton ignorant les rites & les coutumes. Après tout, cette position lui permettait de se montrer curieux, sans plier sous le poids des responsabilités. Le jeune chat agita les moustaches, pensif. Il n’avait toujours pas eu le temps d’aller s’excuser auprès d’Envol des Nuits. Pourtant, il n’ignorait pas que tout ceci s’était produit du seul fait de la méprise de sa mère. Il n’arrivait à nier la vérité & à s’enfermer dans le déni. La culpabilité pesait sur les épaules du jeune chat & cette pression constante venait à lui faire imaginer que sa langue allait brûler s’il se refusait à parler. Sa queue allait de gauche à droite sur le seuil de la tanière. Peut-être que le temps était venu. Le jeune chat lança un regard en arrière. Devait-il oui ou non sortir ? Lui était-ce permis ou devait-il s’attendre à voir tomber sur lui des centaines de reproches ? …
 

Le jeune chat hoqueta, manquant de s’étrangler avec sa salive. Puis sur un coup de tête, en ignorant ses pensées qui le chagrinaient, il s’élança & fut aussitôt aveuglé par le soleil. C’était comme sortir d’un sommeil trop long, encore endolorie & alourdi par la nuit qui venait de s’écouler. Mais le chaton était bel & bien éveillé, simplement sujet à la torpeur qui était venu le frapper en son être. C’était comme une réminiscence, un dévoilement, un retour à la vie.  Il due cligner des yeux plusieurs fois pour que son pseudo-rêve s’évanouisse. Devait-il y voir un signe ? – ou simplement s’était-il convaincu lui-même d’y croire-. Il remua la tête afin de chasser ses réflexions le plus loin possible de son subconscient. & s’avança d’un pas hésitant au centre du cercle de pierre. Il fronça le museau au souvenir de l’affrontement. Le vent et les pluies de la veuille avait nettoyés camp & pourtant ce souvenir semblait encore le hanter. Le jeune chat se demandait où il allait bien pouvoir trouver Envol des Nuits. Levant la truffe, il interrogea les effluves qui lui parvenaient, mais il se perdit bien vite tant le camp semblait regorgent de vie diverse & les odeurs semblaient s’entremêler de manière incompréhensible. Il balaya la zone d’un regard interrogateur tout en pensant qu’une fois encore cela n’allait pas s’avérer si simple qu’il l’avait songé. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeLun 24 Fév 2014 - 20:39

Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis l'affrontement entre la guerrière noire et la reine blanche.
Envol des Nuits, tout à ses pensées, était à sa place, devant le gite des guerriers. Ses songes ne la laissaient pas en paix. Les idées tournaient dans son esprit comme autant d'abeille autour d'une ruche, et certaines, plus énervées que d'autres, semblaient la piquer au plus vif de son intérieur. Elle réfléchissait  à tous ses rapprochement, avec de différents membres du Clan de l'Ombre, mais quelques part, tout au fond d'elle-même, ces rapprochements la faisaient souffrir. Pourquoi ? Personne n'aurait pu lui donner la réponse. Comme toujours, une effluve de l'odeur d’Écho Céleste vint passer du baume sur ses douleurs ; mais aussi vite que la sente lui avait effleurer les narines, aussi vite elle se fut estompée. Elle ne pouvait pas rester dans l'instant présent. Le passé, l'avenir, tout ne faisait qu'un et se mélangé inlassablement. Elle ferma quelques instants les yeux et essaya de faire le vide, dans son esprit. Quand elle rouvrit les yeux, une tâche pâle se découpait au milieu du camp. La chatte resta là, quelques peu éberluée par ce qui paraissait être une lueur qui scintillait en plein jour. Cette illusion ne dura qu'un instant et la guerrière revit le simple chaton qui trônait là.
Par ailleurs, ce n'était pas juste un chaton ; non. C'était Petite Essence, fils de Croissant de Lune. Mais ce n'était pas juste lui. Son lien de parenté avec la chatte blanche n'avait rien à voir avec le tressaillement qui secoua la minette. Ce jeune félin, si différent de ses frères et sœurs, si réfléchit aurait facilement pu avoir le double de l'âge de la guerrière.
Son air égaré tira la chatte de sa contemplation. Il paraissait complétement déboussolé, si bien qu'elle se leva et alla à sa rencontre. Assise près de lui, elle ouvrit la gueule pour parler mais la referma aussitôt. Les mots semblaient si futiles avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeVen 9 Mai 2014 - 21:37

En ces temps reculés, les mots n’avaient plus sens. Une trêve avait parfois bien plus d’impact qu’une longue bataille, un long discours qui s’articulait en paroles inutiles presque indigestes. Il y avait un rejet du sens profond de ce qui avait fait monde. Mon monde n’était alors plus qu’un amas vide sans finitude.

Le jeune chat s’était penché afin d’observer ses pattes. Sans sermon, sans rime, mais non sans heurt, il finit par articuler entre ses mâchoires encore engourdies par son silence, un simple souffle, un mot quasi-inaudible.

« Désolé »

Un mot, un seul. La brièveté d’une parole, comme le dernier souffle d’un mort. Il n’oubliera pas, c’était une promesse qu’il lui avait faite en ce même instant devenu immobile, comme suspendu dans sa mémoire. Le temps avait cessé de filer. Il aurait pu lui en dire bien plus, mais cela n’aurai fait qu’atténuer l’impact escompté. Il ne voulait ni paraître fier, ni faire figure de beau parleur. Uniquement se montrer dans toute sa simplicité apparente. Etait-ce mentir que de se mettre au niveau des autres afin d’entamer une discussion sans nulle importance ?

Le chaton ne voulait emmètre aucun doute, il ne voulait pas être jugé par son incompétence ou bien sa capacité à s’attirer des ennuis. Peut-être que s’il avait été plus grand ou plus judicieux, il aurait pu éviter tout ce chahut. Il restera certainement marqué par ces évènements, s’étant rendu compte que son clan n’était certainement pas si uni qu’il aurait bien voulu le croire. Mais comment leur faire entendre raison lorsque l’on est aussi grand que deux pommes de pin l’une sur l’autre…

Le dilemme de naitre grand alors qu’on est encore petit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeSam 10 Mai 2014 - 12:54


 

 

 
« Entrave  »

 

  Le silence commençait à me peser. Le chaton assit à mes côtés avait baissé le museau, scrutant ses pattes. Elles semblaient d'ailleurs très intéressantes. J'entendis le jeune félin se tendre, comme si il s'apprêtait à commettre un acte terrible, mais il ne fit que parler. Enfin, "parler" est un bien grand mot. Disons plutôt qu'il laissa échapper un souffle d'entre ses crocs, avant de retourner à la contemplation de ses membres. Je mis du temps à comprendre son simple mot. Désolé. Il venait de s'excuser. Je dû chercher longtemps avant de comprendre d'où il voulait en venir. Ma première pensée fut que c'était un bon petit, mais je sentais que ce n'était pas ce que je devais comprendre de son mot. Il ne s'était pas excusé comme un chaton fautif, essayant de se faire pardonner. Il s'était excusé parce que c'était nécessaire à sa sérénité. Formidable. Ce chaton est formidable.
Au bout d'un long moment de silence immobile, je sus qu'il fallait que je réponde. Mais je me forçai à mâcher mes mots. Comme si j'avais peur de paraître ridicule. Après une courte respiration, j'ouvris la gueule.

« Ce n'est pas de ta faute. » murmurais-je.

Et le silence reprit, léger. Une brise ébouriffait doucement mon pelage, le soleil se levait paresseusement... et je me sentais apaisée. Comme si ces quelques paroles échangées avec ce chaton m'avait lavé de toutes préoccupation. Sans pouvoir me retenir, je me retournai vers lui et lui donnai un petit coup de langue entre les deux oreilles. Étonnée de mon propre geste, je fis un petit pas en arrière, et me rassis à côté du chaton.
Une douleur dans mon ventre me fit grimacer. Capricieux, ce petit. me dis-je en remuant les moustaches.
Je calmai mon chaton d'un rapide coup de langue sur la peau tendre de mon ventre. C'est pour bientôt... Pourquoi ai-je peur? C'est le destin de toute chatte d'être mère, non? De toute façon, ce n'est pas comme si je pouvais revenir en arrière...
Je me suis longtemps demandé pourquoi ces pensées furent si amères.
 

 
C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeSam 10 Mai 2014 - 14:08


Le sang n’était pour moi, pas uniquement préjudiciable. En de rare exception, il était même un don que mes congénères s’offraient à eux-mêmes et même parfois aux autres. Un rituel étrange entrain dans le mécanisme complexe de nos relations. Ce qui nous lie, ce sans quoi nous ne saurions pas ici. Le sang et uniquement le sang.

Les paroles de la chatte avaient comme fendu ses pensées, les illuminant d’une tendre lumière comme un matin d’été alors que à la fraicheur de la nuit se mêle encore le chant des oiseaux, comme la promesse d’une chasse fructueuse. Même si ses paroles sonnaient avec ironie dans l’esprit du jeune chat, semblable à ce que l’on dirai pour consoler un chaton dont le râle avait tirer la moitié du clan de sa torpeur, pour être tombé d’une branche ou ayant perdu la face devant ses frères et sœurs, il ne dit rien, se contentant d’esquisser un sourire posé et fermant les yeux en savourant un rayon de soleil encore timidement arraché à la nuit.

Pourtant, il était loin de faire face à des préoccupations aussi futiles que celles de savoir qui de sa fratrie mériterai le plus de devenir lieutenant, ou même meneur. Il avait d’autres problèmes évasifs, mais ceux-ci pouvait attendre. Lorsqu’un geste de la chatte sembla lui avoir échappé. Le jeune chat fut soumis à de multiples interrogations. Ses yeux maintenant entrouvert, la fixant de son regard empreint de sérieux. Ses moustaches cillèrent d’intérêt, mais il ne lui failli pas longtemps pour comprendre. Un certain stress s’était comme rependu. Est-ce que tout ceci devait rester secret ? Dans tous les cas, cela ne le resterai pas longtemps, il en était certain. Alors bientôt, il ne serait pas le plus petit, mais pourquoi la chatte semblait-elle aussi crispé. Comment cette chatte pouvait à la fois se montrer si tendre avec un chaton qui n’était pas le sien et si préoccupée par l’arrivé de son propre fils ? Puis le regard du chaton s’illumina.


« Tu ne l’aimes pas ? Ou as-tu peur que celui-ci ne soit pas à la hauteur de tes attentes ? Ou bien penses-tu le contraire qu’il ne t’aimera pas, ou bien que tu ne sois pas la mère qu’il espérait en venant au monde ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeSam 10 Mai 2014 - 15:08


 

 

 
« Entrave  »

 
« Tu ne l’aimes pas ? Ou as-tu peur que celui-ci ne soit pas à la hauteur de tes attentes ? Ou bien penses-tu le contraire qu’il ne t’aimera pas, ou bien que tu ne sois pas la mère qu’il espérait en venant au monde ? »
 
Je ne sais toujours pas si le chaton se rendit compte, à cette instant même, combien ses paroles me donnaient de quoi penser. Malheureusement, notre semblant de discussion ne me laissait pas autant de temps qu'il m'en aurait fallut pour lui répondre correctement. J'avais comme l'impression que, maintenant qu'il formulait une phrase complète - c'était la première fois depuis notre rencontre - je devais y répondre dans l'instant, sans quoi son intérêt retomberai aussitôt. Ce n'est pas si simple... me dis-je avant de me reprendre. Si, bien sur, c'est aussi simple que ce ça. Je pris une grande inspiration et la relâchai un peu trop précipitamment.

« C'est que... Si, je l'aime, je l'aime autant qu'une mère peut aimer son enfant, et je l'accepterai tel qu'il naîtra... » je pris le temps de chercher mes mots, avant de reprendre. « Comment pourrais-je espérer avoir une belle expérience avec la naissance de mon petit, alors que ma propre enfance n'a été qu'un cauchemar ? »

J'avais dit ces mots tout haut, mais je les pensais tout autant. J'avais l'impression de prendre conscience de ce que je venais de dire. Vous vous demandez peut-être pourquoi est-ce que je ne me demande pas comment ce chaton avait réussit à percer mes pensées. Mais l'avez-vous bien regardé? Il ressemble à un esprit des guerriers de jadis, avec son pelage d'argent brillant de la même manière qu'une pleine lune. Il aurait aussi bien pu communiquer avec le Clan des Étoiles, ça ne m'aurait pas étonné. Ce chat était... différent. Tout simplement différent.
 

 
C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeSam 10 Mai 2014 - 15:48

« Si le passé est intangible, nous pouvons toujours récrire l’avenir, nous avons toujours un semblant de choix. Il a fait un long voyage pour venir à ta rencontre, tu ne le décevras pas, j’en suis certain. S’il a été guidé jusqu’à toi, -à moins que ce soit lui qui t’ai choisis je ne saurai le dire, il doit y avoir de bonne raison à cela. C’est qu’il sera à la place qui lui était destiné. »

Le regard du jeune chat s’assombrit, il avait avoué qu’il ne pouvait pas tout deviner, que certaines choses lui échappaient encore malgré tous ses efforts pour s’en saisir. Qu’est-ce que la vie avant la naissance ? Il l’ignorait. Si tous lui avaient parlé de ces héros de jadis gravitant dans le ciel, personne ne lui avait expliqué d’où il venait avant d’être dans le giron de sa mère. Il avait supposé que les âmes étaient guidées, liés entre-elles par des fils invisibles aux yeux des chats. Les vies ainsi liés étaient voué à ce rencontrer car malgré nos efforts, nous ne pouvons échapper à notre destiné, seule nos actions compte, à partir de ce moment, nos choix n’avaient plus de valeur que pour nous-même et pour notre conscience.

Avoir bonne conscience, c’était aussi se préserver du mal. Le jeune chat enroula sa queue autour de son petit corps. Ses moustaches frémir lorsqu’il bourrasque le transcenda. Devait-il parler plus ? Devait-il éclaircir ses paroles qui semblaient à première vue assez obscures ? Et parlant de place quel serait la sienne dans son clan ? à quoi se prédestinerai-t-il dans l’avenir ?

La chatte ébène était comme une ombre, le néant à la fois immobile et mouvant, comme lancé au loin, cette nuit qui étend toujours plus loin ses grandes ailes par-dessus les montagnes qui forgent notre horizon et qui revient inlassablement malgré son conflit avec la lueur du jour. Un jour, elle sera cette lumière… Elle trouvera sa place.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeLun 12 Mai 2014 - 13:34


 

 

 
« Entrave »

 

« Si le passé est intangible, nous pouvons toujours récrire l’avenir, nous avons toujours un semblant de choix. Il a fait un long voyage pour venir à ta rencontre, tu ne le décevras pas, j’en suis certain. S’il a été guidé jusqu’à toi, -à moins que ce soit lui qui t’ai choisis je ne saurai le dire, il doit y avoir de bonne raison à cela. C’est qu’il sera à la place qui lui était destiné. »

Je ne sais pas si le chaton qui se tenait à mes côtés en avait conscience, mais ce qu'il venait de dire me donnait quelques lunes à y réfléchi avant de tout saisir. Je n'en disposais pas. Ainsi, je gardai le silence, essayant de bien que mal de démêler ses paroles.
Je crois que c'est du soulagement que m'apportèrent ses mots.
Avec un léger soupir, je me donnai un coup de langue sur le poitrail.
Je cherchai vainement une réponse, tout en sachant pertinemment qu'il n'y en avait pas. Une fois de plus, je me demandai comment un si jeune félin pouvait détenir un si grand... savoir.
Finalement, tout dans nos vies nous amène à croire que c'est avec l'âge que vient la sagesse. Mais ce jeune chat me prouve tout le contraire. Ce n'est pas parce que les anciens ont gagné un certain respect grâce aux services rendus à leur Clan, qu'ils en savent autant sur la vie que ce qu'ils aimeraient nous faire croire. me dis-je intérieurement.
J'aurais voulu avoir un geste pour ce petit, lui exprimer mes pensées, mais je savais que c'était là un désir puéril. Nous n'avions guère besoin de mot ou d'acte pour nous prouver qu'un lien se tissait entre nous. Ce n'était pas mon fils, je n'éprouvais que de l'animosité pour sa mère, mais tout ça ne comptait pas. Ce n'était pas là un croisement familial qui opérait, mais la rencontre de deux esprits. Le sien était enfermé dans un petit corps duveteux, mais il en savait bien plus que le mien n'apprendrait sans doute jamais.

« Oui, tu as sans doute raison. » je marquai une pause, levant le museau vers les étoiles encore scintillantes. « Penses-tu que des félins nous observent vraiment des cieux? »

Je ne savais pas pourquoi ces mots avaient franchis mes babines, ni si je pensais que ce chaton pourrait me donner une réponse ; encore est-il que je me tournai vers lui et étendis mes pattes, dans le but, peut-être, de me trouver à sa hauteur.  

 

 
C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R   E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeLun 12 Mai 2014 - 15:06

    A l’entente des paroles de la chatte, le chaton déglutit. C’était comme un poids qui venait de s’installer dans sa gorge et empêchait tout miaulement d’en sortir. Il semblait tout à coup manquer d’air, comme si l’oxygène s’était tout d’un coup évité pour l’empêcher d’amener une quelconque réponse qu’il regretterait peut- être plus tard. Mais tout ceci n’était qu’une impression de flottement. Pendant quelque seconde, il n’avait su dire quelle réponse serait la plus satisfaisante à la fois pour la chatte et pour lui-même. Il avait attendu qu’une réponse se forme d’elle-même dans son esprit comme il en avait l’habitude, mais tout restait flou. Il n’y avait aucune réponse à apporter. Il n’en savait rien. Si seulement ceux qu’il avait appelé la nuit dernière était apparu pour le saluer, alors peut-être. Mais c’était le néant. Un tremblement nerveux le parcourut alors qu’il se dandinait d’une patte à l’autre, comme balançant entre le bien et le mal. Si c’était mal de mettre en doute des décennies de tradition, il était pour lui encore plus terrible de simplement croire en l’existence de telles entités. Il aurait aimé avoir une preuve, mais aucun signe ne vint.

    Le jeune chat eu beau pencher la tête de tout côté, il ne vit rien qu’une rafale balayer le camp comme ces cinq derniers jours à dire vrai, rien de bien extraordinaire, rien que l’on pourrait attribuer à ce fameux clan des étoiles. Le jeune chat finit par ronronner entre ses babines. Son doute s’évanouie aussitôt puis il finit par lancer à la cantonade.

    «  Je n’en sais tout simplement rien. »

    Il pencha la tête avant de regarder la chatte dans les yeux, puis il continua.

    « S’ils existent, ils n’apprécieraient certainement pas entendre que nous ne croyons plus en eux et ainsi, il serait dangereux de se prononcer sur cela. En d’autres cas, s’ils ne se manifestent pas, ce serait peut-être parce qu’ils ont d’autres chats à fouetter, ou bien qu’il vogue sur d’autres eaux étoilées. Ou  peut-être même qu’ils ont les yeux et les oreilles fermés comme un chaton tout juste né. Mais dans le cas, où ils n’existeraient pas, je perdrais mon temps avec des frivolités et des fantasmes sans intérêt... »

    Le jeune chat haussa les épaules, les yeux comme pétillants d’amusement, comme si tout ceci n’était plus qu’un jeu, que des histoires sorties tout droit de l’imagination d’un jeune chat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitimeLun 12 Mai 2014 - 15:33


 


« Entrave »

 

 
 

  Je sentis le chaton se tendre. Jusque là, je ne saurais dire si je l'avais vraiment trouvé détendu, mais quand ma question quitta mes babines, j'eus l'impression de lui avoir donner un coup de griffe en plein ventre. Depuis mon arrivée au sein du Clan de l'Ombre, j'avais toujours cru au Clan des guerriers de jadis ; mais la dévotion que les guerriers des quatre Clans leur adressait m'avait toujours rendu perplexe. Pourquoi placer autant d'espoir dans des chats morts depuis longtemps? Au cours d'un combat, je n'avais jamais espéré voir un félin argenté descendre des cieux pour faire cesser la bataille, mais plutôt un ami qui viendrait me secourir toutes griffes dehors. D'après moi, il était juste de vivre par soi-même, et d'avoir ses propres convictions. Pas celles amenés par de vieux chats vivants dans les étoiles.
Enfin, le jeune félin pris une inspiration.

«  Je n’en sais tout simplement rien. »

Ces mots m'apportèrent comme une onde de soulagement. Quelque part, je pensais étrange qu'un chaton ait réponse à tout, mais pas la réponse insensée d'un petit, non, la réponse réfléchie et concrète d'un sage. Peut-être qu'un autre chat aurait prit ces mots comme une trahison envers ses ancêtres, mais je ne risquais pas de penser une telle chose. Mes aïeux, eux, étaient certainement des chats errants, ou encore des chats domestiques. Ils n'avaient pas de passé glorieux, de guerre remportée et autre destin d'un chat de Clan.
Me ramenant à l'instant présent, le chaton tourna la tête et plongea son regard dans le mien.

« S’ils existent, ils n’apprécieraient certainement pas entendre que nous ne croyons plus en eux et ainsi, il serait dangereux de se prononcer sur cela. En d’autres cas, s’ils ne se manifestent pas, ce serait peut-être parce qu’ils ont d’autres chats à fouetter, ou bien qu’il vogue sur d’autres eaux étoilées. Ou  peut-être même qu’ils ont les yeux et les oreilles fermés comme un chaton tout juste né. Mais dans le cas, où ils n’existeraient pas, je perdrais mon temps avec des frivolités et des fantasmes sans intérêt... »

Je pris quelques instants pour réfléchir à ses mots.

«  Si ce Clan des Étoiles existe, et qu'il est aussi puissant que certains le croient, alors je ne pense pas qu'il se soucie de la croyance d'un ou deux chats. Mais finalement, pourquoi devrions-nous nous en inquiéter? Je t'avoue que je ne sais pas si j'y crois vraiment. Je ne suis pas née dans un Clan, et mes parents ne m'ont jamais parlé de guerriers étoilés. Cette croyance n'a jamais été imprimée dans ma tête. C'est donc pour ça que c'est à moi de choisir. »

Je m'arrêtai de parler, me rendant compte que je me perdais. D'un frémissement de moustache gêné, je signalai au chaton que j'avais simplement pensé tout haut, puis je tournai à nouveau la tête vers le ciel. Si vous existez, faites que mes petits naissent sous une bonne étoile.
 

 
C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Entrave. [libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrave. [libre]   Entrave. [libre] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Entrave. [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Une petite baignade [libre]
» Représentation de Sterne [LIBRE]
» Observation [libre]
» Tutoriel: caméra libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-