La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Twist
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Mar 10 Juin 2014 - 20:44

Être nommé apprenti ne veux pas dire que tout nous est permis. Que quoi que l'on fasse, de grave ou pas, nous ne recevions pas la punition qui va avec notre geste. Enfin, ce n'est pas tout les félins qui connaissent le sens du mot responsabilité. Qui font honneur à la confiance qu'on leur attribue en leur confiant la lourde tâche de devenir apprenti d'un clan. Tout ça, Nuage d'Ébène ne semble pas l'avoir compris. Peut-être est-il encore trop immature pour ouvrir sa conscience au maximum? Peut-être ne veut-il simplement pas apprendre? Se croit-il vraiment assez fort et intelligent pour braver tout un clan seul? Malheureusement, oui. Il s'en croit apte. Ce jeune apprenti tout frais sortit de la pouponnière, stupide et arrogant comme un vieux corbeau galeux, se croit fier de ce qu'il est en train de faire. Braver des interdits, mettre sa propre vie en dangers et que dire du futur de son clan, tout ça juste pour ses petits caprices personnels. Comme il n'arrivait pas à trouver le sommeil, Nuage d'Ébène avait encore pris une décision qui pourrait lui coûter très cher, jusqu'à sa vie même. Le novice ébène avait emprunter la sortie adjacente au petit coin afin de filer en douce dans la pinède qui abritait son clan. Le jeune inconscient avait ensuite traverser le ruisseau, le chemin se rendant aux hautes pierres, puis la frontière séparant les terres du Clan de l'Ombre et les terres du Clan du Vent. Que fait-il? Vous aimeriez le savoir, pas vrai? Il fait encore une bêtise, comme il s'est si bien le faire. Nuage d'Ébène se déplace alors de bosquet en bosquet, de rocher en rocher, de buissons en buissons rabougris en espérant que sa ruse ne le couvre jusqu'au camp ennemi. Dans sa petite tête de jeune apprenti écervelé, il croit pouvoir s'en tirer seul. Il croit pouvoir se rendre au camp du Clan du Vent, rencontrer son père et ses sœurs et revenir à son propre camp sans être vu. Pour ce faire, le mâle ébène contourne les collines évitant ainsi d'être vu par les vigiles établi à l'entrée de la plaine creuse. Nuage d'Ébène cherche alors une seconde entrée. Si son clan en possède une, celui-ci aussi en a surement une. Le novice monte alors sur le dessus d'une des collines entourant le camp, puis en redescendant pour poursuivre sa route, son ombre projeter par la lune, s'étira en plein centre de la clairière. Le félin poursuivit sa route, sans se soucier que ce simple manque de vigilance venait de lui coûter sa discrétion.
Revenir en haut Aller en bas
Etoile Sombre
Meneur
avatar

Messages : 719

MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Mer 11 Juin 2014 - 20:24

Comme à chaque soirée , je restais un peu au seuil de ma tanière pour scruter le camp . Même si il y avait à chaque nuit un garde en haut de la colline , j'aimais cette habitude que j'avais prise étant lieutenant , lorsque je veillais moi même sur le Clan certains après-midi . La lune à peine à son demi-cycle illuminait une partie du camp , laissant l'autre partie , beaucoup plus grande, dans l'ombre . Je préférais ces nuits , où la lune était visible car les intrus étaient faciles à repérer de loin . Leurs yeux scintillaient à la lumière lunaire , ce qui les trahissaient immédiatement . On pouvait être trahi par n'importe qui , ou quoi . Même par un élément naturel . Je parlais de la lune , mais aussi des broussailles , dont le bruit alertait le gibier . Même sa propre ombre pouvait nous trahir .

Je me retirais dans ma tanière , tournais sur ma litière de mousse et me couchais , la fourrure encore toute ébouriffée par le vent . J'écoutais le murmure de la lande qui me berçait depuis que j'étais chaton . Un murmure continue et fluide . Soudain , j'entendis un bruit éloigné . J'ouvris mes yeux et je me concentrai afin de guetter le bruit , si il retentissait à nouveau . Je vis une ombre noire avancer dans la clairière , puis disparaître . Il y avait quelqu'un . J'en étais sûr .

Je dépliai doucement mes membres pour me lever , afin de ne faire aucun bruit . L'animal devait être sur ses gardes autant que moi . Je devais le surprendre avant qu'il nous surprenne tous . Je restais tapis devant ma tanière , là la lune ne pourra pas me trahir . Je levais les yeux vers le garde . Il n'était plus à son poste , ce qui signifiait qu'il avait repérer l'intrus et qu'il le traquait lui aussi . Je repérai son odeur pour éviter de traquer l'ennemi de son coté , puis je tentai d'analyser l'odeur du nouveau venu . C'était un chat mâle ...du Clan de l'Ombre ! Un espion qui profitait de la nuit pour espionner notre camp . Pendant un instant , je me détendis . Le Clan de l'Ombre avait été notre allié pendant la bataille opposant le Clan du Tonnerre et le Clan de la Rivière au Clan du Vent et au Clan de l'Ombre . Pourquoi nous espionnerait-il ? Puis je me rappelai que les clans étaient quand même rivaux et que la sécurité du Clan primait avant tout le reste .

Ayant détecté la position de l'espion et de mon guerrier , je longeai la sortie de ma tanière pour me coller à la barrière d'ajoncs . L'espion était lui aussi à la lisière de la clairière et progressait doucement . J'étais face à lui et j'avançais rapidement , afin d'être rapidement en contact avec lui . Même si il me sentait ou m'entendait , il ne pouvait se cacher sans que je le retrouve . C'était mon camp tout de même !

Je tombais truffe contre truffe devant le matou . Cela devait être un jeune apprenti ou un grand chaton , avec une fourrure très sombre , se confondant presque avec l'obscurité . Le garde de cette nuit près de moi , j'acculais le félin aux ronces en montrant les dents . Je levais une patte , sans sortir les griffes . Je crachai :

« Que fait-tu ici , dans notre camp en pleine nuit ? »


Mon intention ne se voulait pas très hostile . Je ne voulais pas qu'il s'enfuit en hurlant de peur , en réveillant tout le camp . Mais aussi , je voulais savoir pourquoi il était là . Ce n'était peut être qu'un apprenti curieux , mais il devait apprendre que roder dans les camps adverses la nuit , ce n'était pas une bonne idée .
[On imaginera que Souffles des Tornades est le garde de nuit d'accord ? ^^ ]

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Mer 25 Juin 2014 - 8:54



J'étais de garde ce soir, j'étais épuisé après mon entraînement avec Nuage de Coccinelle. Nous nous étions entraînés longuement au combat au niveau des Falaises... Pourquoi ce lieu ? Je m'en pose moi-même la question, tout ce que je sais s'est que s'est Mélancolie des Saules qui m'a fait ne jamais oublier cette endroit. Je me prends une prise sur la tas de gibier et retourne m'assoir devant l'entrée du camp, dévorant le mulot bout par bout. Je frémis, il fait froid ce soir. Comme tout les autres mais je ne sais pas, plus particulièrement celui-ci, je rendrais visite à Nuage Perdu demain car j'ai du chopper un satané virus. Je renifle un instant mais avec mon rhume, je ne vais rien sentir du tout. Je suis surpris lorsque j'entends la voix d'Etoile Sombre :

« Que fait-tu ici , dans notre camp en pleine nuit ? »

Je fais volte-face, je m'apprête à répondre mais je me rends compte qu'Etoile Sombre ne s'adresse pas à moi mais à un chaton de couleur très sombre, au yeux verts pâles. Etoile Sombre ne montre pas sa colère même si je sais qu'au fond de lui il rêverait de prendre ce chaton par la peau du coup et le ramener au camp de celui-ci. D'ailleurs de quel clan vient-il ? Je renifle mais aucune odeur ne me vint. Foutu rhume !

-Etoile Sombre, que ce passe-t-il ? dis-je l'air de rien.

Je m'attends à recevoir un savon de sa part mais je me contente d'attendre sa réplique sans doute... cinglante. Le chaton tremblotte légèrement mais il essaye de le cacher et se débrouille plutôt bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Jeu 26 Juin 2014 - 22:11


Il continua sans savoir quel danger s'approchait de lui à une vitesse fulgurante. À ce moment, si cela aurait été une scène d'un film, on aurait surement eu droit à une trame sonore des plus stressantes, mais dans ce cas, seulement le silence résonnait dans la lande. Nuage d'Ébène contourna un buisson de ronce dans lequel il se prit la queue. Après mainte effort pour se dégager, il se libéra et poursuivit sa route jusqu'à un tournant qui semblait descendre jusqu'au bas des collines en plein dans le camp du Clan du Vent. Le novice s'y engagea maladroitement, mais au moment où il commença la descente, un grand matou sombre bondit devant lui, lui barrant la route en grognant et gesticulant des pattes.

« - Que fait-tu ici, dans notre camp en pleine nuit ? » lui demanda le guerrier couleur nuit.

Les yeux jaunes luisant du mâle adulte se posèrent sur l'apprenti qui releva le menton en signe de provocation. Nuage d'Ébène était plus que déterminé. Il n'allait pas abandonner aussi facilement. Le jeune mâle s'apprêtait à parler quand un second guerrier, cette fois au pelage aussi blanc que la neige apparut.

« - Étoile Sombre, que ce passe-t-il ? » lança le matou immaculé à haute voix.

C'est seulement à ce moment que l'apprenti du Clan de l'Ombre su à qui il avait affaire. Devant lui se trouvait Étoile Sombre, le chef du Clan du Vent, le maître du camp où il avait tenter de s'introduire en douce... Nuage d'Ébène ressentit comme un profond malaise dans sa poitrine. Il risquait d'être sévèrement puni. Que lui ferait les deux guerriers? Ce mâle blanc, est-ce le lieutenant du clan? Le novice fit quelques pas en arrière, tentant de disparaître aux yeux des deux félins, mais soudain une nouvelle idée stupide lui traversa l'esprit.

"Et si je réussi à terrasser ses deux guerriers, je serais considéré comme un héro au sein du Clan de l'Ombre!"

Alors il bondit en avant, sans réfléchir plus longtemps ni s'attarder aux conséquences de ses actes. Il glissa sous le matou blanc, puis bifurqua sous le meneur et lui saisit une patte dans sa gueule. Nuage d'Ébène referma les dents solidement dans la chair d'Étoile Sombre en grognant victorieusement, mais...

[Twist, je tiens seulement à t'informer que Nuage d'Ébène a les yeux jaune-orangés dît ambrés, pas verts pâles.]
Revenir en haut Aller en bas
Etoile Sombre
Meneur
avatar

Messages : 719

MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Ven 27 Juin 2014 - 19:03

Souffles des Tornades vint se poster devant moi , observant l'apprenti . Sa fourrure immaculée brillait tant dans la nuit , éclairée par la lune , que la fourrure de l'intrus était un peu visible , malgré la noirceur de ce poil . Cela me permettait de pouvoir observer ses mouvements et de pouvoir le bloquer si il cherchait à s'échapper sans explications . Pourrais-je le faire prisonnier ? Peut être . Mais il fallait peut être réfléchir un peu avant de séquestrer ce petit apprenti, dans le feu de la rage . Lors de cette grande bataille , opposant les quatre clans dans le camp du Clan du Tonnerre , le Clan de l'Ombre avait été notre alliée pour combattre les deux clans qui avaient enfreint le code du guerrier . Si je faisais prisonnier cet apprenti, sans aucune raison , valable ou non , je risquai de provoquer une guerre entre mon clan , qui défendra mon point de vue par loyauté au clan et le Clan de l'Ombre , prêt à tout pour récupérer un camarade de clan . Je secouais la tête , comme pour me signifier à moi même que la solution la moins dangereuse était de le laisser partir sans une égratignure .

Oui , j'avais sorti les griffes , mais seulement pour l'impressionner . Je m'étais dit qu'une bonne frousse pourrait passer l'envie à ce jeune effronté de revenir renifler par ici . Et comme ça , si il n'y avait pas de trace de combat sur sa fourrure , son chef se dira qu'il sera parti en chasse nocturne , sur son territoire . Si je l'attaquai , ne serai ce qu'un coup de patte , j'étais sûr que l'apprenti noir passerai à l'attaque . Et là , il racontera tout à ses camarades et une patrouille viendra aussi sec se venger . J'en étais aussi sûr que le soleil allait se lever .

J'entendis un bruit de pas . L'apprenti commençait à disparaître à reculons dans les broussailles . J'en déduis qu'il avait eu peur des deux guerriers puissants qu'ils l'avaient pris en embuscade . J'étais déterminé à finir correctement le travail , en feulant méchamment , pour s'assurer qu'il ne remette jamais les pieds dans le camp de mon clan . Je reposais ma patte sur le sol , en rentrant mes griffes et je m'apprêtais à m'avancer devant le guerrier blanc quand il se passa quelque chose d’inattendu .
L'apprenti s’immobilisa soudain et resta immobile , comme si il réfléchissait . Son attitude me dérouta . A quoi pouvait réfléchir cet intrus ? Peut être qu'au départ son instinct , apeuré par la découverte des deux mâles étant de garde dans leur camp , lui avait dit de s'enfuir sans demander son reste . Et puis son bon sens lui disait peut être de s'expliquer devant ces chats , de peur qu'ils révèlent à son chef son expédition nocturne . Peut être qu'il m'avait reconnu moi , le chef du Clan , et qu'il me vouait un certain respect , comme tout les guerriers sont sensés vouer à un chef de Clan . Mais la suite fut tout autre .

Les yeux ambrés de l'apprenti brillèrent et je sus que l'affrontement était inévitable . Mais à quoi pensait donc cet écervelé ? Vaincre deux guerriers ennemis dans leur propre camp ? En ayant à peine quelques séances d'entraînements dans ses pattes ? C'était de la folie ! Mais l'appel du combat fut trop fort pour moi . Si cet apprenti voulait une bonne leçon , il allait avoir la plus violente leçon de combat de sa vie !

L'apprenti se glissa rapidement sous le regard étonné , enfin je suppose , de Souffles des Tornades puis il vint me mordre la patte avant avec un grognement de victoire . Croyait-il qu'il suffisait seulement d'une morsure pour vaincre un guerrier tel que je l'étais ? J'allais vite lui démontrer le contraire .

Je feulais de douleur en sentant les crocs du noiraud rentrer dans ma chair et je me servis de cette douleur pour contre-attaquer aussitôt . Au prix d'une énorme douleur , je tirai ma patte pour essayer de dégager les crocs du jeune matou puis je sautai sur son dos pour l'écraser . Mes pattes avants sur ses épaules , je plantai les crocs dans son échine . Il allait savoir ce qui lui en coûtait de défier le chef du Clan sur son territoire .

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Lun 28 Juil 2014 - 23:59


Le meneur grogna à son tour, secouant sa patte meurtri par les crocs du jeune apprenti sans cervelle, le forçant ainsi à lâcher prise avant de feuler rageusement et de se jeter sur la boule de poils sombre qu'il cloua au sol de ses pattes puissantes. Le grand mâle noir de jais se pencha ensuite pour saisir le novice inexpérimenté par la nuque afin qu'il ne puisse plus bouger. Surpris de la contre-attaque et paniqué pour sa propre vie, Nuage d'Ébène comprit aussitôt son erreur, mais il était trop tard. L'apprenti se contorsionna dans tout les sens, comme un ver que l'ont tient solidement entre son pouce et son indexe avant de l'enfiler sur l'hameçon à la pêche. Étais-ce la fin ? Est-ce que le meneur du Clan du Vent serait assez indulgent pour le laisser partir ou lui infligerait-il une profonde blessure qui n'oublierait pas de si tôt. Ça, tous l'ignorait. Il n'y avait que ce matou ébène qui connaissait la réponse, que celui aux yeux vert pâle pailleté de jaune doré qui retenait le novice prisonnier de tout son poids. Nuage d'Ébène tenta une dernière fois sa chance en agitant les membres afin de griffer ceux de son assaillant, mais tout ce qu'il parvint à faire fut de labourer la terre autour de lui et de s'en envoyer en plein visage. Privé de sa vue, sans moyen de se la dégager, le jeune mâle couleur ébène se mit à miauler très fort, assez pour pouvoir réveiller tout le camp, mais bien vite une patte vint lui fermer son clapet dans un piaulement d'effroi.

"Je vais mourir!" pensa t-il, quand...

[Twist ne répondra plus, on va donc devoir faire sans désormais.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Jeu 31 Juil 2014 - 18:28

Nuage de Menthe se réveilla doucement car quelque chose lui démangeait derrière l'oreille. Heureusement, ce n'était ni une puce, ni une tique, mais simplement une toute petite épine d'aubépine résultant de son entraînement de la journée avec Cœur d'Encre. La jeune femelle grise-argentée se secoua la tête frénétiquement pour se débarrasser de l’intrus, puis en s'étirant longuement, elle se remit en boule pour poursuivre sa nuit. Mais alors qu'elle fermait ses paupières lourdes pour replonger dans le sommeil, un miaulement bien connu retentit sur la lande. Nuage de Menthe leva la tête en sursaut. "Petit Duvet? Que vient-il faire ici?" La jeune femelle se releva sans prendre soin de son jolie pelage, puis elle sortit sans réfléchir de la tanière des apprentis pour se diriger vers la source de l'appel. Elle fut bien surprise de trouver son frère en mauvaise posture sous le corps musculeux du meneur: Étoile Sombre. Que pouvait bien faire cet abruti de chaton, enfin apprenti, au camp du Clan du Vent? Nuage de Menthe s'avança, faisant craquer une fougère qui alerta rapidement les deux félins et leur prisonnier. "Ne lui faites pas de mal." implora la jeune femelle en croisant le regard sombre de son chef.
Revenir en haut Aller en bas
Etoile Sombre
Meneur
avatar

Messages : 719

MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Dim 24 Aoû 2014 - 19:01

[Nuage de Menthe: Pourquoi l'incruste ? J'ai pas trop compris là . EDIT : On m'a expliqué . Je m'excuse ^^ ]

L'apprenti gémissait en se tortillant et en projetant de la terre autour de lui . Je grognais de gêne à la sensation des grains terreux de la clairière dans ma fourrure . Il piaulait comme un chaton qui venait de faire une bêtise .  Alors c'était ça mon ennemi du soir ? Un chaton piaulant à la moindre blessure ! Un instant , j'eus honte de mon action . Je ne devais pas torturer les plus jeunes . Au contraire , je devais les respecter , ainsi que je respectais les guerriers des autres clans , hors guerre . C'était le minimum , sauf pour mes ennemis qui n'en méritaient pas . Mais ça , c'était une autre affaire .

Je posais le jeune chat noir à terre , qui tremblait un peu . Je retenais mon instinct qui me disait de rassurer le minou en lui donnant un coup de langue . Un coup de griffe , c'était facile à donner , dès qu'on était conscient de ses mouvements . Je lui dis donc d'une voix bourrue :

« Tu n'as rien . Relève toi »

J'hésitais à continuer . Je n'avais pas envie de m'excuser , car je ne m'excusais pas devant un chat d'un autre clan , et un apprenti ! Mais une sorte de règle tacite avait été enfreinte .

« Je n'aurais pas du te faire ça , même si tu es entré dans mon camp . Le Code du Guerrier enseigne de ne jamais attaquer un chat incapable de se défendre correctement »

J'essayais de lui apprendre quelque chose de sa bêtise .

« Bon , je te laisse partir en paix . Je te conseille juste de ne pas refaire la même bêtise , que ce soit ici ou dans un autre Clan car je doute que les autres chefs soient aussi clément que moi »

Un ronronnement sourd sortit de ma gorge . J'avais un peu de sympathie pour ce petit effronté explorateur . Mais très vite , je devais reprendre mon rôle de chef . J'allais le pousser vers la sortie du camp lorsque j'entendis un bruit de craquement . Un autre chat venu à la fête ? Manifestement , le mâle noir n'attendait aucun autre félin .

Une petite silhouette claire se faufilait devant nous . C'était Nuage de Menthe ! Venait-elle en renfort ? Je ne voyais plus Souffle des Tornades . Peut être s'était-il fait blesser gravement et il s'était trainé dans la tanière du guérisseur . Quoiqu'il en soit , j'allais la renvoyer dans sa tanière , pour la rassurer . J'étais capable de me débarrasser seul d'un apprenti merci bien ! Mais elle supplia :

"Ne lui faites pas de mal."


Pendant un court instant , je restais pétrifié . Ne pas lui faire de mal , mais pourquoi ? C'est un ennemi . Le Code du Guerrier disait qu'il ne fallait pas être ami avec un chat d'un autre clan . Trop d'ennuis survenaient après . Mais je n'étais pas en position pour critiquer .

Je repris mes esprits pour parler , mais d'une voix interrogative , plus qu'autoritaire .

« Et pourquoi ? C'est mon droit , et même mon devoir de défendre mon clan ! Pourquoi ne devrais-je pas le défendre ? »

J'avais l'impression d'être un jeune guerrier en faute devant un vétéran ou mon chef , avec le sentiment que je devais me défendre . Puis je re croisais le regard implorant de l'apprentie et je me souvins que j'étais le chef de ce clan et que je commandais ici . Je me redressais donc , en gardant un œil sur le chat ébène , de peur qu'il profite de ma stupeur et de l'irruption de la chatte pour s'éclipser .

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Mer 17 Sep 2014 - 0:17

Étoile Sombre releva la tête, fixant de stupeur la jeune chatte grise perle qui venait de faire irruption dans le décor. Cette dernière ne quitta pas son chef des yeux, même si l'irrépressible désir d'assurer à son frère que tout irait pour le mieux désormais, lui picotait la nuque. Nuage de Menthe s'avança lentement, suppliant du regard le meneur de ne pas toucher au jeune mâle sans toutefois avoir l'air menaçante. Étoile Sombre cligna des paupières deux ou trois fois, puis son regard sombre se durcit, comme s'il avait compris ce qu'il se passait. C'est alors qu'il s'adressa à Nuage de Menthe, sans gentillesse dans sa voix autoritaire. "Et pourquoi ? C'est mon droit, et même mon devoir de défendre mon clan ! Pourquoi ne devrais-je pas le défendre ?" À cet instant, les rôles furent inversés. Le meneur reprit le dessus sur la situation et l'apprentie se sentit en faute. Pourquoi avait-elle défendu ce jeune mâle ? Parce qu'il était son frère ? Non, elle n'aurait jamais du. Petit Ébène est un chat du Clan de l'Ombre, son ennemi avant tout, pas son frère. La femelle baissa la tête honteuse en fermant les yeux, laissant peu à peu le visage de ses parents envahir son esprit, puis dans une seconde excès de courage ; Nuage de Menthe remit ses supplications en œuvre. "Je t'en conjure Étoile Sombre. Ne lui fait pas de mal. J'ignore si tu peux comprendre et je pris le clan des Étoiles que tu puisses saisir le sens de mes mots, mais qu'est-ce qui est plus important à ton cœur, ton clan ou ta famille ? Oublie le code pour une fois et écoute ton cœur. Laisse partir mon frère. Je suis sûr qu'il avait nullement l'intention de nous nuire. Il voulait sans doute me revoir, moi ainsi que Serre de Faucon. Je t'en supplie." sanglota l'apprentie en regardant le meneur droit dans les yeux, ses grands yeux aigues-marines noyés de larme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Sam 20 Sep 2014 - 14:24


Une mâchoire puissante se referma contre sa nuque. Nuage d'Ébène sentit l'étreinte des crocs du meneur contre sa chair, puis le soulevant de terre, le matou sombre déposa l'apprenti sur le côté avec plus de douceur que ses gestes précédents. Prenant cet action pour une insulte, Nuage d'Ébène voulut faire savoir au guerrier qu'il n'était plus un chaton, mais à peine s'était-il relevé ; Étoile Sombre le cloua au sol en apposant une large patte sur la queue touffue du novice, l'empêchant ainsi de bouger ou de se sauver. Nuage d'Ébène agrippa la terre de ses griffes, poussant de toutes ses forces sur ses pattes arrières afin de se libérer, mais ses tentatives furent vaines, car il retomba lourdement au sol, le museau en premier.

« - Houmpf ! » se plaignit le jeune mâle.

« - Tu n'as rien. Relève toi. » lui ordonna le chef en gardant toutefois sa prise, comme s'il n'avait pas fini de s'exprimer. « - Je n'aurais pas du te faire ça, même si tu es entré dans mon camp. Le Code du Guerrier enseigne de ne jamais attaquer un chat incapable de se défendre correctement. »

Insulté par les dernières paroles du guerrier, Nuage d'Ébène se releva subitement, se cambrant, arquant le dos au meilleur de ses capacités et se démena comme un beau diable pour toucher son adversaire. Malgré sa défaite cuisante, l'apprenti n'était pas près d'abandonner aussi rapidement, même si ses actions relevaient du suicide. Pris de surprise, Étoile Sombre leva sa deuxième patte avant, qu'il plaqua contre les épaules du jeune garnement agité afin de l'immobiliser pour qu'il écoute bien la suite de son avertissement.

« - Bon, je te laisse partir en paix. Je te conseille juste de ne pas refaire la même bêtise, que ce soit ici ou dans un autre Clan car je doute que les autres chefs soient aussi clément que moi. » mit-il en garde le novice qui cessa enfin de remuer comme un ver.

Pensant sans doute qu'il l'écoutait enfin, le meneur relâcha peu à peu son étreinte, mais il se trompait, car en fait, Nuage d'Ébène avait senti la présence d'un autre félin du Clan du Vent. C'est alors qu'une voix suppliante brisa le silence et qu'une boule de poils grise-argentée apparut au détour d'un buisson.

« - Ne lui fait pas de mal. » revendiqua la femelle au regard turquoise.

Petite Menthe !? s'étrangla l'apprenti ébène intérieurement en reconnaissant sa sœur.

« - Et pourquoi ? C'est mon droit, et même mon devoir de défendre mon clan ! Pourquoi ne devrais-je pas le défendre ? » pesta le meneur du clan en sortant des griffes qui picotèrent la chair de Nuage d'Ébène.

« - Je t'en conjure Étoile Sombre. Ne lui fait pas de mal. » poursuivit la jeune chatte en suppliant le meneur du regard. « - J'ignore si tu peux comprendre et je pris le Clan des Étoiles que tu puisses saisir le sens de mes mots, mais qu'est-ce qui est plus important à ton cœur, ton clan ou ta famille ? Oublie le code pour une fois et écoute ton cœur. Laisse partir mon frère. Je suis sûr qu'il avait nullement l'intention de nous nuire. Il voulait sans doute me revoir, moi ainsi que Serre de Faucon. Je t'en supplie. »

Sur ces mots, Nuage d'Ébène ressentit une sorte de colère émerger en lui. Comment osait-elle révélée le secret si bien garder de leur famille dans un tel moment ? Fleur de Lune et Serre de Faucon avaient été stricte à ce sujet. Personne ne devrait savoir, sinon leur douce existence serait menacé. Le novice sentit alors l'étreinte du guerrier se relâcher encore plus et prenant cette chance, il repoussa la patte du matou avant d'y planter de nouveau les crocs.
Revenir en haut Aller en bas
Etoile Sombre
Meneur
avatar

Messages : 719

MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Jeu 25 Sep 2014 - 20:09

Les mots de Nuage de Menthe me laissèrent sans voix .

"Je t'en conjure Étoile Sombre. Ne lui fait pas de mal. J'ignore si tu peux comprendre et je pris le clan des Étoiles que tu puisses saisir le sens de mes mots, mais qu'est-ce qui est plus important à ton cœur, ton clan ou ta famille ? Oublie le code pour une fois et écoute ton cœur. Laisse partir mon frère. Je suis sûr qu'il avait nullement l'intention de nous nuire. Il voulait sans doute me revoir, moi ainsi que Serre de Faucon. Je t'en supplie."


Son ..frère ? Comment ? En regardant les deux jeunes , je me rendis compte de plusieurs similitudes . Les deux chats paraissaient vraiment avoir le même âge , et même des ressemblances . De même , j'avais remarqué que le mâle noir était plutôt fin pour un membre du Clan de l'Ombre . Et agile . Son père était donc ..Serre de Faucon , comme l'avait mentionné la chatte ? Je pouvais en déduire qui était la mère , car sa trahison était connue du clan . Leur mère était Fleur de Lune . Je n'avais pas trop été ébranlé par la découverte à l'époque , car je l'avais un peu deviné moi même . Mais de là à avoir des chatons , et de les séparer entre frères et sœurs , c'était un peu cruel . De plus , je n'avais su l'histoire de ces chats . Je savais qu'on avait trouvé Nuage de Menthe toute jeune et qu'une reine avait eu pitié d'elle . Personne n'avait décelé une quelconque odeur ennemi . De plus , pourquoi elle seulement s'était retrouvée dans mon clan et pas le mâle ? Sa sœur , Petite Mésange était venue aussi . Mais elle était décédée . Quoiqu'il en soit , cette découverte ne résolvait rien et ne réglait aucun soucis . Au contraire , c'était le début d'une longue crise à gérer , si cela se savait . Les jeunes eux mêmes ne se sentiront plus à leur véritable place et seront peut être en danger , et je refusais qu'ils le soient à cause d'une vieille histoire . Cette même histoire avait fait assez de remous à l'époque , inutile de raviver une histoire avec notre ancien allié . Si la grande guerre redémarrait , je n'avais pas besoin d'avoir des ennuis avec tout les clans .

La femelle me demandait de saisir le sens de ses mots , comme si la voix de la sagesse parlait en elle . Pour elle , la famille comptait plus que le code du guerrier . Promesse facile à tenir lorsque l'on sortait de la pouponnière . Mais plus tard ? J'étais devenu chef de mon Clan car pour moi , la prospérité de mon clan était le plus important . Mais était-ce vrai pour tous les félins ? Le destin ne réservait pas à tous le même chemin , et certaines façons de penser aidait ou non à le suivre correctement . Pour moi , le clan et le code du guerrier comptaient plus que mon cœur et ma famille tout simplement car ces dernier n'avaient jamais eu d'importance ou même d'existence réelle . Mais j'étais aussi capable de me mettre à la place des autres et comprendre que leur lien fraternel était aussi important pour eux que le Code . Ce n'était peut être pas un bon choix de vie pour l'avenir , mais c'était un choix que je respectais quand même , un choix pris tôt pour de si jeunes chats .

Néanmoins , pourquoi choisir une nuit pour revoir sa famille d'un autre clan ? Une assemblée serait plus adaptée , surtout qu'étant apprentis tout les deux et leur père guerrier , ils pouvaient se voir sans que l'on suspecte quoique ce soit du premier coup d’œil . Et est ce que Nuage d'Ebène avait eu la véritable intention d'aller voir sa sœur et son père ? Savait-il la vérité ? Lui avait-on caché des choses ? Par qui avait-il été élevé ? Fleur de Lune n'aurait pas pu , son sacerdoce de guérisseuse étant plus important .

Trop de questions se posaient , pas de réponse et beaucoup d'hypothèses .
Le jeune noiraud , toujours aussi combatif , avait profité de ma stupeur pour me replanter ses crocs dans la patte . Ébranlé ou non , il ne laissait rien transparaître et attaquait avec courage le chat qui l'avait plaqué au sol .
Je reprenais le contrôle de la situation . Je pris l'apprenti par la peau du coup pour l'arracher à ma patte et malgré une grimace de douleur , je réussis à lui enlever les crocs de cette patte , maintenant sanguinolente . Je posais l'apprenti au sol et m'assis , en faisant attention de ne pas prendre appui dessus . Je ne voulais pas aggraver l’hémorragie , sachant que je n'allais pas réveiller Destin Perdu en pleine nuit pour une plaie .

Je regardais Nuage de Menthe dans les yeux :

« Je ne lui ferais pas de mal . Mais je défends mon clan . Regarde , j'ai voulu le laisser tranquille et il m'a encore attaqué »

Je secouais ma patte remplie de sang et je repris :

« Je suis prêt à le laisser . Mais ces secrets ne me plaisent guère . Je connais vos parents . Ce sont Fleur de Lune et Serre de Faucon . Tout le monde dans le clan connaît leur relation . Mais personne , ainsi que moi , ne savait que vous étiez leurs enfants . Je vous conseille de ne pas ébruiter cette affaire . Ce qui est fait est fait . Maintenant vous êtes ici et vous pouvez devenir une grande force pour vos clans respectif .  Vous êtes des apprentis désormais et vous pourrez vous voir aux Assemblées . Mais vous voir pendant la nuit n'est pas une solution . Si quelqu'un d'autre vous surprenait , qu'arriverait-il alors ? Si on vous voit en compagnie de Serre de Faucon , un félin intelligent n'aurait pas de mal à faire la relation et à deviner votre lien familial . Et tout le monde aura des soucis . Certains chats pourraient vous considérer comme indigne de faire parti d'un clan et l'on remettra en cause votre loyauté »

Je n'essayais pas de leur faire peur . Seulement de leur faire prendre conscience de leurs actes . Mais je ne pouvais pas leur faire la leçon .

« Je vous demande juste d'être discret pour la cohésion des clans car moi non plus je ne vois pas le mal qu'il y aurait mais en vertu de ma loyauté et mon rang , je devrais répondre . Sur ceux je vous demande d'être discret pour ce soir si vous voulez réveiller Serre de Faucon pour éviter de réveiller tout le Clan avec »

Je restais donc assis là , pour les surveiller , mais surtout par curiosité . Je voulais savoir si ils allaient me répondre , et si oui quoi .

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Mar 7 Oct 2014 - 5:05

Nuage de Menthe avait beau avoir parlé avec son cœur, elle n'était pas totalement convaincue que le meneur du clan entendrait son cri de détresse et laisserait son frère partir sans plus d'histoire. Malheureusement, ce dernier ne semblait pas vouloir en finir rapidement, car il profita de la diversion de la chatte pour se retourner contre son agresseur. Stupéfaite de l'action stupide du novice noir, Nuage de Menthe écarquilla ses grands yeux aigues-marines en laissant un petit cri de surprise filer entre ses mâchoires entrouvertes. L'apprentie argentée fit un pas en avant, prête à intervenir quand le guerrier saisit le noiraud par la peau du cou et le forçai à lâcher prise. Un mince filet rougeâtre s'écoulait de la patte du chef, faisant grimacer Nuage de Menthe qui recula d'un pas. Étoile Sombre déposa le jeune mâle impertinent au sol, puis le repoussa d'un bon coup de patte afin de l'éloigner un peu avant de croiser de nouveau le regard de l'apprentie de son clan. "Je ne lui ferais pas de mal, mais je défends mon clan. Regarde, j'ai voulu le laisser tranquille et il m'a encore attaqué !" lança le meneur de manière outragée. "Je suis prêt à le laisser, mais ces secrets ne me plaisent guère. Je connais vos parents. Ce sont Fleur de Lune et Serre de Faucon. Tout le monde dans le clan connaît leur relation, mais personne, ainsi que moi, ne savait que vous étiez leurs enfants. Je vous conseille de ne pas ébruiter cette affaire. Ce qui est fait est fait. Maintenant vous êtes ici et vous pouvez devenir une grande force pour vos clans respectifs. Vous êtes des apprentis désormais et vous pourrez vous voir aux Assemblées, mais vous voir pendant la nuit n'est pas une solution. Si quelqu'un d'autre vous surprenait, qu'arriverait-il alors ? Si on vous voit en compagnie de Serre de Faucon, un félin intelligent n'aurait pas de mal à faire la relation et à deviner votre lien familial. Et tout le monde aura des soucis. Certains chats pourraient vous considérer comme indigne de faire parti d'un clan et l'on remettra en cause votre loyauté." Sur ces mots, Nuage de Menthe baissa la tête avec honte, même si ce désagrément n'avait pas été causer par elle, mais par son frère imprudent. "Je vous demande juste d'être discret pour la cohésion des clans, car moi non plus je ne vois pas le mal qu'il y aurait, mais en vertu de ma loyauté et mon rang, je devrais répondre. Sur ce je vous demande d'être discret pour ce soir, si vous voulez réveiller Serre de Faucon pour éviter de réveiller tout le Clan avec." conclut-il. Nuage de Menthe resta qu'un bref instant sans voix. Le meneur avait accepté sa requête, mais flâner la nuit dans le camp en compagnie de son frère ne l'enchantait point. "Non. Mon frère doit rentrer dans son clan. Il n'a rien à faire ici et tu viens de le dire toi-même Étoile Sombre. Il appartient au Clan de l'Ombre et moi au Clan du Vent. Il y a bien d'autres façons de se revoir et ce soir, ce n'est pas le moment." admit la femelle en toisant durement son frère en espérant qu'il saisisse le sens de ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   Mar 7 Oct 2014 - 9:24


Sans plus tarder, une pression s'abattit sur la nuque du novice. Le meneur le saisit par la peau du cou, le secouant frénétiquement pour qu'il lâche prise. Nuage d'Ébène sourit avec satisfaction, tout en resserrant son étreinte autour de la patte du matou. Il n'était pas près de se laisser faire. Il voulait prouver à ce guerrier du Clan du Vent qu'il savait se battre et ça malgré son jeune âge. L'apprenti au long pelage noir duveteux était passer de mentor en mentor depuis ses six lunes, ce qui ne lui avait pas faciliter la tâche, mais plus intelligent qu'il n'y parait, ce novice avait adapter toutes ses nouvelles connaissances en de puissante et redoutable technique de combat. Sa taille, bien qu'encore petite, ne le gênait plus depuis deux bonnes lunes. Ça l'avantageait même énormément. Nuage d'Ébène finit par dégager ses crocs de la chair du meneur, car ses mâchoires commençaient à le faire souffrir. S'attendant à ce que le chef ne lui broie la nuque d'un bon coup de croc, le novice tenta de lui griffer la truffe, mais il retomba lourdement au sol avant d'être frapper de plein fouet par une patte sanguinolente. Un peu sonné par le coup, l'apprenti ébène mit du temps à se relever, laissant amplement d'aise aux deux félins pour discuter. Il ne comprit pas de quoi parlait les chats du Clan du Vent, mais reprit connaissance juste à temps pour recevoir les blâmes de sa sœur.

« - Non. Mon frère doit rentrer dans son clan. Il n'a rien à faire ici et tu viens de le dire toi-même Étoile Sombre. Il appartient au Clan de l'Ombre et moi au Clan du Vent. Il y a bien d'autres façons de se revoir et ce soir, ce n'est pas le moment. »

Nuage d'Ébène secoua la tête, pensant avoir mal entendu les dires de la chatte grise, mais vite il comprit que non ; il avait bien entendu. Après les avoirs vendus tout les deux comme des criminels, voilà que l'apprentie du Clan du Vent, le reniait ; le renvoyait bredouille vers son clan !

FIN


Dernière édition par Cœur d'Ébène le Jeu 6 Nov 2014 - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La conscience de la liberté. [PV Étoile Sombre, Souffle des Tornades et Nuage de Menthe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» *étoile Sombre*
» « Le vice, toujours sombre, aime l'obscurité. » - Nuage du Vice [16/07/15]
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-