La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Flying Pumpkin LDD 017
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Loin de où tu es: loin des yeux, loin du coeur. [RIVER'S]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Loin de où tu es: loin des yeux, loin du coeur. [RIVER'S]   Jeu 3 Juil 2014 - 11:29


« Loin de où tu es: loin des yeux, loin du cœur. »


Libre au Clan de la Rivière



Te souviens-tu de nos rencontres ? De cette soirée d’azur ? Des mots fiévreux et tendres ? Ô mon aimé. Ô mon amour. Moi si. Comme si c'était hier. En fait ? Ça l'était. Pas vrai ? Cette nuit inoubliable. Passé auprès de toi. Comment pourrais-je l'oublier ? Notre première rencontre aux falaises ? Nos rendez-vous secrets aux quatre chênes ? Comment oublier ? Tout ces précieux moments passés à tes côtés. Ne sont-ils que de vieux souvenir aujourd'hui ? Non ? Ils sont vraies ? Ô j'aimerais tant m'en convaincre à mon tour. Avoir cette certitude qui luit dans ton regard émeraude. Pas cette brume nuageuse qu'est ton pelage. Je t'aime tant. Pourquoi t'ai-je abandonnée alors ? Pour un stupide rêve ? Non. Une simple vision. Je n'arrives toujours pas à croire en l'intervention du Clan des Étoiles. En ce signe pourtant clair qu'ils m'ont envoyés. Au parole de mon frère. Plume Sombre. Ancien guérisseur du Clan de la Rivière. Pourquoi lui ? Pourquoi envoyer mon propre frère me prévenir ? Me prédire ma mort ? Ma chute ? Et non mon envol ? Ça n'as aucun sens. Je suis encore jeune. Je viens à peine d'être nommé guerrière. Mélancolie des Saules. C'est mon nom. Mon nouveau nom. Celui de guerrière. Et on me dit. Bientôt tu vas mourir ? Ça n'as aucun sens. Ô Clan des Étoiles. Ne me laissez pas. Ne m’accueillez pas en vos rangs. Je ne suis pas prête. Pas encore. Laissez-moi vivre ma vie. Ne serais-ce encore un peu. Je veux vivre heureuse avec lui. Je veux rire en paix avec lui. Je veux dormir sans soucis avec lui. Accordez-moi votre bénédiction. Votre miséricorde. Ô Souffle des Tornades. Si tu savais comme je t'aime. Comme je m'en veux d'être parti sans explication. Ta voix. Tes yeux. Ton sourire. Ton pelage. Ta chaleur. Tout me manque déjà. Pardonne-moi. Me pardonneras-tu un jour ? Me protègeras-tu toujours du mal ? Même de cette mort fatidique qui me guette ? Ce destin tragique qui risque de nous séparer à jamais ? À jamais ? Nous reverrons-nous un jour ? Si cet avenir est réel ? Qu'adviendra t-il de nous ? De moi ? M'oublieras-tu ? Me remplaceras-tu ? Sombreras-tu à ton tour ? D'une folie ? D'une dépression ? Voudras-tu mourir toi-aussi ? Me rejoindre au Clan des Étoiles ? Sauteras-tu la falaise ? Laisseras-tu un monstre t'écraser ? Ô non. Je ne souhaite pas te voir souffrir. Je ne voudrais pas te voir mourir pour ma simple personne. Si je meurs. Je veux que tu poursuives ta vie. Que tu fondes une famille. Même si pour cela tu dois prendre une autre compagne. Je veux ton bonheur. Autant que tu désires le mien. Je le sais. C'est mieux ainsi. Mais sache, que je ne cesserai jamais de t'aimer... Quoi qu'il arrive. Et pour vous. Mes chers amis. Quand je mourrai. Enterrez-moi sous le grand saule afin que je puisses rester auprès de vous pour toujours. Je vous en conjure. C'est ma toute dernière volonté.

En me réveillant ce matin, je ne m'étais pas préparer mentalement à autant d'interrogation dans mon esprit, mais aussi de la part de mes compagnons de clan. Tout d’abords, ma sœur. Danse du Soleil ne peut jamais se mêler de ses affaires. Elle doit toujours venir farfouiller et mettre son nez dans la vie privée des gens. Être sa sœur, ce n'est jamais facile, mais je l'aime plus que tout, du moins, pas autant que le beau guerrier musclé du Clan du Vent. Passons veuillez-vous ? Sinon je sens que je vais replonger dans mes rêveries et oublier le vif du sujet présent. Alors comme je disais, la rouquine est venu me trouver près de la réserve alors que je tentais de faire mon choix entre un saumon et une truite, puis elle me héla sur un ton plutôt grave, comme si quelque chose de très important et de mauvais augure menaçait de s'abattre sur nous tous.
« Mélancolie des Saules ? On doit parler. »
N'écoutant que ma tête qui me disait inlassablement qu'il m'était impossible de lui échapper, j’acquiesçai avant de finalement me décider pour une truite et la suivre, elle, et sa queue plumeuse jusqu'à un coin abrité du soleil par un enchevêtrement de roseau. Je pris place à l'ombre, déposant ma proie devant mes pattes avant de la toiser timidement du regard. Mes yeux jades plongés dans les siens, dorés, un long silence, comme un froid ou un fossé creuser entre-nous s'installa, puis après quelques minutes sans rien dire, sous les regards interrogateurs de nos compagnons, je déchirai le silence à grand coup de griffe.
« Que me veux-tu encore Danse du Soleil ? Parle maintenant ou tais-toi pour me laisser manger en paix! »

Mes paroles furent dures, acerbes, presque aussi cinglante que si j'aurais décidé de lui sauté dessus comme une ennemie. J'en ai marre. Plus qu'assez qu'elle ne m'expose de cette façon devant tout le monde. On dirais qu'elle cherche à me faire avouer ma relation avec Souffle des Tornades, mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que je ne le vois plus. À cette pensée, mon regard s'adoucit, comme éprise d'une infini tristesse. Le décor devient flou. Des larmes mouillent mes yeux. Je les retient. Je ne dois pas craquer, pas maintenant. Pas devant ma sœur, ni même mon clan. Mes pupilles se dilatent, puis elles s'étrécirent en deux fins traits de crayon. Je me ressaisi. J'ai failli craquer. Tout avouer. Mais non. Dommage, elle n'y parviendra pas.
« J'attends. » crachai-je au visage de la rouquine en me prélassant à l'ombre tout en prenant la première bouchée dans la chair gluante du poisson.
 


© codage by Lou' sur Epicode


Dernière édition par Mélancolie des Saules le Dim 13 Juil 2014 - 23:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Danse du Soleil.
Guerrière
avatar

Messages : 514

MessageSujet: Re: Loin de où tu es: loin des yeux, loin du coeur. [RIVER'S]   Jeu 3 Juil 2014 - 14:40

Dans une plaine verdoyante surplombée d'une Toison Argentée, un imposant matou bicolore, noir et blanc, contemplait avec regret une étoile scintillante. Ses prunelles jades rivées sur l'astre immaculé, le guérisseur laissa filer un miaulement plaintif, presque sourd. Un peu plus loin, une petite femelle fixait le matou d'un regard interrogateur. Que faisait Plume Sombre? Et pourquoi était-il là? Il était mort! Mort à la guerre, comme Mélancolie des Saules! La combattante tigrée sursauta. Mais que disait-elle? Sa sœur n'était pas morte, ni blessée! Pourtant, à l'évocation du sublime nom de la chatte brune et blanche, la femelle ressentait une profonde tristesse, son frêle cœur se serrait, comme si une écharde venait de le crever. Oui. Elle est comme morte. Je ne la vois plus, je ne sens plus son pelage contre le mien... Ô Mélancolie des Saules! Te souviens-tu de notre belle enfance? Avec notre frère, notre mère? Ô ma douce sœur, ne te rappelles-tu pas les bons moments passés ensembles? Et notre technique de chasse? Jamais, je dis bien jamais je ne l’oublierais. La petite chatte baissa ses yeux dorés, soudain comme embrumées d'un voile blanc. Quand Danse du Soleil posa par mégarde son regard sur son frère, dans la lande, le guérisseur la fixait, un rictus tremblant sur ses lèvres, comme si il voulait la mettre en garde.

Danse du Soleil sentit une patte s'abattre de pleins fouets entres ses côtes. Elle sursauta, les prunelles grandes ouvertes et le poil hirsute, et émit un feulement sonore en direction d'un matou roux sombre qui ronflait paisiblement, son unique patte blanche posée sur le flanc roux de la rouquine. La jeune combattante pesta. C'était toujours pareil avec ce fichu guerrier! Bien que très calme et doux éveillait, le félidé gingembre semblait être en état second dans ses songes. Il remuait, se retournait, distribué des coups au hasard,... C'était comme si Danse du Soleil avait déteint sur lui et inversement! La journée, la rouquine était une vraie tornade rousse ambulante mais le crépuscule, elle demeurait couchée, sans bouger d'une moustache pendant des heures. Enfin, ces temps-ci, la tornade de Danse du Soleil avait l'air de perdre de l’ampleur, comme si elle était chagrinée. La rouquine jeta un dernier regard noir au svelte guerrier rayé de brun et s'extirpa tant bien que mal de leurs antres. Dehors, la guerrière fut frappée de pleins fouets par le Soleil de plomb et ses prunelles se posèrent sur une forme brune et indistincte. La rouquine n'arrivait plus à détacher son regard de flamme de Mélancolie des Saules, et sa vision commençait à devenir flou, comme nimbée par de fines larmes translucides. Elle secoua la tête. Non, elle ne devait pas pleurer. Non. Occupée à renifler bruyamment pour retenir de la morve [Charmant ;_;], la femelle n'entendit pas Chant du Matin s'empresser de la rejoindre, la mine ensommeillée. Sa douce effluv
e envahit le palet de la petite chatte qui réussit à reprendre les pédales de ses sentiments.

« Va la retrouver », murmura doucement le guerrier moucheté.

Danse du Soleil ne compris pas tout de suite si son "compagnon" voulait qu'elle aille voir sa frangine ou s'il lui proposait de redevenir les deux sœurettes inséparables. La tristesse de la rouquine fut balayée par une bouffée d'affection envers le beau rouquin. Ce matou-là, il ne voulait que le bien, que. Il pourrait bien remplacer Mélancolie des Saules... La combattante retint sa respiration. Non! Que disait-elle? Devenait-elle folle? Jamais elle ne pourrait remplacer sa sœur! Même si cette dernière ne l’appréciait plus, Mélancolie des Saules demeurait sa sœur, sa gentille et belle frangine! Et même si à présent Danse du Soleil était le plus souvent accompagné par Chant du Matin, elle aimait sa sœur, pas comme elle adorait son compagnon, mais... Et puis, ce n'était pas le même amour! Danse du Soleil était amoureuse du beau guerrier mais la féline était liée pour la vie à sa sœur! La combattante faussa compagnie au jeune chat et s'avança d'un pas décidé vers Mélancolie des Saules, la queue quelque peu hérissée par la tornade de sentiments qui dévastait tout dans son petite crâne.

« Mélancolie des Saules ? On doit parler. »

Son ton neutre trahissait une petite pointe de son impatience grandissante. L'autre combattante ne leva même pas son regard jade des poissons argentés. Danse du Soleil trépigna sur place, pourquoi ne se dépêchait-elle pas? Le faisait-elle exprès? Après un court instant qui semblait être une éternité pour la petite rouquine, la brune se redressa, le regard plissé en acquiesçant d'un mouvement sec. Elle s'accapara d'une grosse truite dodue qui fit s'interroger l'ancienne novice tachetée. Mélancolie des Saules ne mangeait pas tellement normalement. Après un petit moment de réflexion, la guerrière hocha lentement la tête et entraîna sa frangine à l'abris des regards curieux de ses camarades. Un rictus impatient illumina le joli minois de sa sœur qui venait de jeter un regard noir aux curieux qui venait de se rapprocher.

« Que me veux-tu encore Danse du Soleil ? Parle maintenant ou tais-toi pour me laisser manger en paix! »


Sa voix râpeuse, critique et acerbe, tonna, ce qui fit hérisser la rouquine qui se retient à grande peine de feuler au nez de sa sœur. Pourquoi était-elle aussi désagréable? C'était-elle assise sur un hérisson? La queue touffue et sombre de Mélancolie des Saules s'agitait en un rythme régulier et sec, ses oreilles s'étaient rabattues sur le côté, comme si la chatte bicolore était prête au combat. Danse du Soleil gronda un avertissement sonore. Allaient-elles se battre? La rouquine l'espérait secrètement à ce moment. Il faillait que la femelle quelque peu dodue revienne sur terre! Il fallait qu'elle arrête d'être aussi désagréable avec ses camarades car cela ne faisait qu'attiser la curiosité de certains et le lourd secret de Mélancolie des Saules pourrait être mis à découvert! Et cela, Danse du Soleil ne le voulait sûretout pas. Si sa sœur allait être exilé, la chatte tachetée ne pourrait certainement pas vivre sans sa douce présence. Car la chatte brune était sa raison de vivre elle-même! La guerrière ne remarqua pas l'air nostalgique de sa frangine qui venait à présent de baisser la tête, pour cacher une petite goutte qui venait de perler de sa joue.

« J'attends. »

Cette remarque cinglante blessa la petite rouquine au plus profond elle-même. Mélancolie des Saules ne la considérait plus comme sa petite sœur. Danse du Soleil se redressa. Très bien, qu'il en soit ainsi. Son regard ambré s'assombrit quand une flamme incandescente brûla de fureur. Elle allait voir ce qu'elle allait voir.

« Je dois te parler, repris t-elle, de toi. Je dois m'assurer d'une chose, et tu dois te douter de la question que je vais te poser, n'est-ce pas? Comme aucunes réponses ne vint, la rouquine hirsute repris en susurrant, la gueule serrée, Vois-tu encore ce guerrier, Souffle des Tornades?

Mélancolies des Saules se releva, l'échine courbée, un filet de truite encore accroché à ses crocs, ses prunelles jades lançaient de gros éclairs que Danse du Soleil put entendre dans le creux de ses oreilles.

« Et... J'en profite pour te faire remarquer que ce n'est pas très bon de manger ainsi, comme un glouton.

Ses derniers mots furent soulignés par ses oreilles dressées, ses crocs découverts et son regard doré rivé sur le ventre gonflé de sa ancienne frangine.




• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •





OH MY GAWD, TUTU T'ASSURES *O*...! ♥️

Ma préférée ♥:
 


Mon zoli kdô cro bow *-*:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Loin de où tu es: loin des yeux, loin du coeur. [RIVER'S]   Dim 13 Juil 2014 - 22:39


« Loin de où tu es: loin des yeux, loin du cœur. »


Libre au Clan de la Rivière



Danse du Soleil sembla furax. Son regard naturellement brillant comme le soleil s'assombrit, prenant des teintes rouge-orangés des flammes de l'enfer. Je compris alors que je l'avais énervé au plus haut point et que malgré tout ce que je pourrais tenter de faire ou de dire pour la résonner n'y changerais strictement rien. Prise dans une colère noire, la jeune rouquine plissa le museau avec dégoût, juste avant d'entrouvrir la gueule sur des crocs nacrés d'une façon menaçante. Je n'allais pas en échapper. J'allais goûter à son fourreaux, à sa colère ardente et surement à quelques coups de griffes ou de crocs. Tout au plus, si elle ne se contente pas de me cracher son venin amer à la truffe.
« Je dois te parler. » reprit-elle d'une voix étonnamment calme dans laquelle je parvenais à ressentir sans peine toute la frustration qu'elle pouvait éprouver à mon égard. « De toi. » poursuivit-elle. « Je dois m'assurer d'une chose, et tu dois te douter de la question que je vais te poser, n'est-ce pas? »
Son regard perçant comme celui de l'aigle croisa le mien. Elle cherchait à percer tout mes secrets encore une fois. À me faire tout avouer, pas au clan en entier, mais à elle seule. Pauvre petit nombril du monde, pensai-je. Elle seras bien déçu de connaître la vérité. Ainsi, elle me laissera enfin tranquille, vivre ma vie, sans avoir à la supporter plus longtemps. Cette pensée résonna jusqu'à mon cœur, qui se resserra dans ma poitrine comme si une griffe rutilante d'un blaireau enragé venait de le transpercer de part et d'autre. Que m'arrive t-il? Pourquoi je hais ma sœur à ce point? Est-ce Souffle des Tornades qui m'as changé en un tel monstre? Un monstre incapable de compatir avec la douleur des autres? Comment puis-je vivre avec ma sœur et mon compagnon sans qu'ils ne se déchirent? Est-ce même possible?
« Vois-tu encore ce guerrier, Souffle des Tornades? » Susurra la rouquine hirsute, la gueule serrée.
Je relevai la tête, un bout de chair rosé de ma proie pendant encore de ma gueule. N'y avait-il que cela à ses yeux? Que ma relation avec ce guerrier? Et elle? Je ne lui parle jamais de son compagnon à elle? Alors pourquoi vient-elle encore une fois me donner le tournis avec ses questions idiotes? Mes yeux verts sombres s'animèrent, tel des éclairs foudroyants. Avoir pu, je l'aurais foudroyé sur place, sans remord et sans scrupule, mais je n'en fis rien. quand je m'apprêtai à lui répondre que je ne le voyais plus depuis longtemps, Danse du Soleil me devança sur un ton cinglant.
« Et... J'en profite pour te faire remarquer que ce n'est pas très bon de manger ainsi, comme un glouton. »
Je ne comprenais pas bien ces dernières paroles... en fait... si. Je viens de me rappeler à l'instant, grâce à elle, que la veille au soir, avant d'aller dormir, j'ai englouti un saumon à moi seule et que maintenant, je suis en train de faire de même avec une truite assez grosse pour nourrir deux chats adultes! Que m'arrive t-il?
« Je... Je ne pensais plus te dire ça un jour... mais... tu as raison... » marmonnai-je les yeux rivés dans le vide sur la carcasse à demi entamé de mon festin. « Je ne sais pas moi-même ce qui m'arrive... » Des larmes me montèrent aux yeux, puis coulèrent le long de mes joues. « J'ai peur... J'ai peur de ce qu'il pourrait m'arriver, Danse du Soleil... » réalisai-je finalement: toutes la douleur et la méchanceté que je véhiculait autour de moi de manière égoïste. « Je suis désolé... Pardonne-moi... J'ai tant besoin de toi... de ton aide... ton soutient... Ne me laisse pas tomber Danse du Soleil. » suppliai-je en tentant de me redresser sur des pattes affaiblis par tant d'émotion. Je perdis équilibre et sentis mon corps chuté vers le sol...


© codage by Lou' sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loin de où tu es: loin des yeux, loin du coeur. [RIVER'S]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Loin de où tu es: loin des yeux, loin du coeur. [RIVER'S]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Loin des yeux loin du coeur est un proverbe bien menteur ... [PV Chace]
» Loin des yeux, Loin du corps.
» Loin des yeux loin du coeur
» ~ À vous ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-