La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Flying Pumpkin LDD 017
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Ven 15 Aoû 2014 - 23:37



Des respirations régulières résonnèrent en ce bon matin dans le camp. Ce matin était humide, frais et brumeux. Étrange pendant la saison des feuilles verte. Petit à petit la pluie commence à tomber. Une petite boule de poil agité roule en boule en dehors de la pouponnière. Il s'arrête net et tout d'un coup, il sursaute réveillé par les gouttes froides de la pluie en faisant un petit miaulement surpris. Après avoir regardé plusieurs fois autour de lui et après avoir compris qu'il était sortie de la pouponnière il revient à l'abri près de la reine qui l'allaite. Il se réchauffe un instant.

Tout d'un coup il sursaute une deuxième en se retournant d'un seul bond. Il fonce en dehors de la pouponnière. Je suis plus puni ! Je suis plu- commença-t-il à crier à travers tout le camp. Petit Lion s'arrêta d'un coup de hurler en regardant avec désespoir le ciel gris. Un vent glacial hérissa son échine. Naaaoonnnn ! Le petit chaton se remet en boule en tremblant. Il savait déjà à l'avance qu'il allait s'ennuyer. Un matin pluvieux ça a toujours été ennuyeux. Il avait toujours trop froid pour sortir d'habitude. Là heureusement, il pouvait supporter les gouttes glaciales qui perlaient son pelage. La température ambiante était plutôt tiède.
Le petit chaton désespéré revint tout de même à la pouponnière pour proposer aux autres chatons de jouer. Il entra tout doucement dans l'obscurité et la chaleur de la petit tanière puis il miaula à voix basse.

« Eh ! Vous voulez jouer avec moi ? »
 


Dernière édition par Petit Lion le Dim 5 Oct 2014 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Sam 16 Aoû 2014 - 23:00

Petit Erable dormait rouler en boule contre le ventre doux et chaud de sa mère lorsqu'un cri se fit entendre. Il ouvra un œil, puis l'autre et bailla, dévoilant sa langue rose et ses petite canines. Il secoua la tête et s'étira de tous sont long, baillant à nouveau. Il détestait quand les autres chatons le réveillait en criant. Il regarda dans la pouponnière et s'aperçut que le fautif n'y était pas. Surement dehors. Petit Erable jeta un coup d'œil à l'extérieur et vit la silhouette d'un autre chaton, roux, comme lui. Petit Erable se recoucha contre le ventre de sa mère mais garda les yeux ouvert, observant le chaton entré dans la pouponnière.

« Eh ! Vous voulez jouer avec moi ? »

Le chaton roux hésita, puis se leva et s'approcha. Le chaton beige tigré ne devait pas être plus âgé que Petit Erable car ils avaient à peu près la même taille. Le chaton roux au yeux Ambré s'assit non loin de lui et dit :

« Je m'appelle Petit Erable, et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Dim 17 Aoû 2014 - 15:20



Petit Lion, déçu commença à se retourner quand il vit une silhouette au fond de l'obscurité se lever et s'approcher de lui. Cette silhouette avait la même taille que le petit chaton turbulent. Un chaton roux tigré aux yeux ambrés comme lui sortit du pénombre. Celui-ci s'assit devant Petit Lion en lui demandant comme il s'appelait.
Petit Lion, tout content bondit en avant tout en remuant la queue comme les chiens excités. Ses yeux émeraudes brillaient dans la pouponnière sombre comme deux étoiles scintillantes. Sans vraiment faire attention aux autres chats qui dormaient à côté, le petit chaton répondit à voix haute.

« Moi, c'est Petit Lion ! Alors on joue ?! »

Le jeune chaton tout content se retourna. La pluie continuait de tomber de plus belle. Sa queue arrêta de se remuer. Il resta quelques secondes à regarder dehors en frémissant. Puis il reporta son attention sur Petit Érable l'air dépité mais toujours une lueur d'espoir dans le regard. Cette fois-ci il répondit à voix basse.

« Tu veux jouer à quoi ?... »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Sam 23 Aoû 2014 - 1:27

« Moi, c'est Petit Lion ! Alors on joue ?! »

Petit Erable suivit le regard de Petit Lion vers l'extérieur de la tanière. La pluie tombait de plus belle et commençait à former des flaques d'eau et de boue un peu partout dans le camp. Petit Erable aimait bien écouter la pluie s'abattre sur le toit de la pouponnière, parfois, cela l'aidait même à s'endormir, les soirs d'hiver pluvieux. Mais la, c'était le matin, et il faisait jour. Il n'était pas l'heure de dormir.

« Tu veux jouer à quoi ?... »

Petit Erable haussa rapidement les épaules. Ils ne pouvaient pas jouer à l'intérieur de la pouponnière avec tout les chatons et toute les reines qui y dorment encore. Le chaton roux regarda autour de lui et soupira en remarquant que tout le monde dormait encore sauf Petit Lion et lui. Ils allaient s'ennuyer si la pluie ne s'arrêtait pas. Le chaton leva les yeux vers le haut de la tanière quand il remarqua que la pluie se faisait moins forte. Tout sourire, il s'approcha de la sortie de la pouponnière et remarqua que la pluie était entrain de s'arrêtée petit à petit. Il sautilla sur place et ce rapprocha de Petit Lion, les oreilles dressées :

« Regarde ! Ce n'était qu'une simple averse ! Aller viens, on va dehors ! »

Le chaton roux n'attendit pas la réponse de son camarade et sortit dehors d'un bond rapide. Petit Erable avait beau être un chaton assez calme et pas très turbulent, il en restait tout de même un chaton. Il avait besoin de jouer, se défoulé et parfois même, faire de petites bêtises. Lorsque le chaton sortit de la tanière, il faillit glisser sur la boue et tomber à la renverse dedans. Il fit une moue de dégout à cette idée puis se retourna, un sourire aux lèvres, en direction de Petit Lion :

« Ca te dit d'aller espionner les guerriers ?! »

[Désolé du temps de réponse]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Lun 1 Sep 2014 - 10:12


La pluie cessait petit à petit autant que les yeux de Petit Lion s'écarquillèrent petit à petit. Un miaulement excité à côté de lui le tira de son émerveillement. Il n'avait pas bien compris ce qu'avait dit l'autre chaton tant il était content mais il savait que c'était une invitation à sortir dehors. Il avança à travers le camp juste derrière Petit Érable qui failli trébucher dans la boue tant il allait vite. Petit Lion ne put se retenir de rire tellement fort qu'il avait sûrement réveillé tout le camp. Et sans même une hésitation, il sauta dans la grosse flaque de boue et s'y roula à plusieurs reprise tout cela bruyamment bien sûr.

« Ca te dit d'aller espionner les guerriers ?! »

Petit Lion s'arrêta de se rouler dans la boue en fixant Petit Érable du regard en souriant. Le chaton tout sale se leva d'un bond à côté de son ami puis il s'ébroua juste à côté de lui. Tout en hochant la tête très intéressé par ce jeu. Il avança alors avec de grands pas vers la tanière des guerriers, il laissa de  grandes taches de boue en courant à travers le camp. Une fois à l'entrée de la tanière il s'arrêta net puis il miaula doucement.

« Ouah, c'est un gros trou ça ! J'ai peur d'aller dedans ! »

( Désolé du temps de réponse aussi, j'étais parti en vacance >< )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Mer 3 Sep 2014 - 18:25

Petit Erable fit ma grimace quand son ami lui sauta presque dessus en étant couvert de boue. Petit Lion s'ébroua et projeta de la boue sur le pelage de Petit Erable. Le chaton roux se retint de crier sur Petit Lion et se contenta de le suivre vers la tanière des guerriers, oubliant bien vite ses taches de boue. Petit Lion laissait des tâches de boue un peu partout dans le camp, il était donc facile pour Petit Erable de suivre à travers le camp. Petit Erable rattrapa rapidement son ami et s'arrêta devant la tanière des guerriers. Son entrée formait un trou assez béant.

« Ouah, c'est un gros trou ça ! J'ai peur d'aller dedans ! »

Petit Erable donne un coup de patte dans le flan de Petit Lion. Après tout, ce n'était qu'un trou qui était lui même l'entrée de la tanière des guerriers. Petit Erable s'approcha de l'entrée et renifla légèrement, une multitude d'odeur lui parvinrent.

« Pffff, peureux. »

Petit Erable s'approcha encore un peu plus de l'entrée mais ses pattes avant glissèrent sur le sol. Le chaton roux roula sur le sol sur quelques mètres avant d'atterrir contre un mur. Un mur ? Peut être pas en faite, le chaton se leva péniblement et tourna la tête. Il avait atterrit contre le poil d'un guerrier. Le chaton se tapis au sol, observant le guerrier de ses prunelles ambrée.
|Je pense que c'est le moment pour que Noctu intervienne o/|
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Mar 9 Sep 2014 - 16:05


Ce clan est mon corps élargi. Il grandit au soleil et dort dans la quiétude de la nuit. Et son sommeil n'est pas sans rêves. Ce clan ne rêve-t-il pas ? Et en rêve ne quitte-t-il pas la forêt pour le bosquet sur la colline ? Le sommeil, c'est comme un chat, il ne vient vous voir que si vous l'ignorez. J'ai cherché dans l'amour un sommeil oublieux ; mais l'amour n'est pour moi qu'un nid d'aiguilles. Une nuit, je pensais continuellement à la vie dans un état de demi-sommeil, je ressentais cela comme des petits coups de griffes ininterrompus. C'est dans le sommeil de la mort que reposent pour jamais les maladies, les douleurs, les chagrins, les craintes, qui agitent sans cesse les malheureux vivants que nous sommes. Les rêves sont le substitue du sommeil. Même les plus étranges composent avec des souvenirs. Le meilleur d'un rêve s'évapore le matin. Il reste le sentiment d'un volume, le fantôme d'une péripétie, le souvenir d'un souvenir, l'ombre d'une ombre. Les larmes que nous versons dans notre sommeil sont les seules larmes sincères de notre vie, les larmes de la vie éveillée ne sont que complaisance envers soi-même. Oui, allons dormir, le sommeil a les avantages de la mort, sans son petit inconvénient. Le sommeil occupe le tiers de notre vie. Il est la consolation des peines de nos journées ou la peine de leurs plaisirs ; mais je n'ai jamais éprouvé que le sommeil fût un repos. On apprend plus dans une nuit blanche que dans une année de sommeil. Autant dire que le passage à tabac est autrement plus instructif que la sieste. On atteint alors l'heure où les gens sensibles se confient, où les criminels avouent, où les plus silencieux eux-mêmes luttent contre le sommeil à coup d'histoires ou de souvenirs. Si tu m'appartenais, je voudrais avant toi m'éveiller le matin pour m'accouder longtemps près de ton sommeil d'ange, égal et murmurant comme un ruisseau lointain. Pour nous faire accepter la vie, on a été forcé de nous en retirer la moitié. Sans le sommeil, qui est la mort temporaire du chagrin et de la souffrance, je ne patienterais pas jusqu'à la mort plus longtemps. Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les songes, et notre vie si courte a pour frontière un sommeil. Le guerrier occupé n'a pas le loisir d'être ambitieux. Il dort d'un sommeil paisible entre sa compagne et ses petits. Il se lève gaiement pour recommencer sa tâche, et retrouver les jouissances de la veille. La mollesse est au moins le sommeil des vertus. Les chatons turbulents font rien qu'à nous empêcher de dormir en jouant bruyamment dans nos tanières dès l'aube alors que, tous les guérisseurs vous le diront, le guerrier a besoin de sommeil. Seul celui qui a vécu la maladie connaît tout le bonheur d'être en bonne santé, seul l'insomniaque connaît la douceur du sommeil retrouvé. Chaque excès diminue la vitalité, donc la souffrance. La débauche n'a rien de frénétique, contrairement à ce qu'on croit. Elle n'est qu'un long sommeil. Le rêve maternel, c'est le tiède tapis, c'est le nid cotonneux où les petits tapis, comme de beaux oiseaux que balancent les branches, dorment leur doux sommeil plein de visions blanches !

Je levai la tête avec irritation ; les oreilles plaquées contre mon crâne triangulaire, les yeux plissés en deux minces fentes menaçantes et le pelage hérissé sur ma nuque. Ces jeunes ; n'avaient t-ils pas encore compris que je déteste au plus haut point me faire réveiller quand je dors ? Surtout si je suis pris dans un doux rêve ou encore plus quand je ne réussi pas à trouver le repos ! Je toisai durement les deux chatons, tout deux roux et blanc, de teinte différente. Visiblement, ils n'avaient rien à faire dans la tanière des guerriers. Je relevai le menton, inclinant légèrement les oreilles sur le côté avec agacement, puis je miaula d'une voix rauque empreinte de mépris :

« - Vous n'avez strictement rien à faire ici. Vos mères ne vous ont pas appris le respect envers les guerriers ou quoi !? On essaie de dormir nous ici, alors dégagez et laissez-nous nous reposer ; le clan ne se nourrira pas tout seul à ce que je saches. C'est nous qui nous tapons tout le boulot pendant que vous, misérables chatons, vous ne pensez qu'à jouer. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Dim 14 Sep 2014 - 16:48

Petite Nuit rêvait. Elle courait dans la forêt, s'orientant aux voix de sa mère et de son père. Nocturne des Océans l'appelait sans cesse, mais elle n'arrivait pas à le rejoindre.
« Où es-tu ? Papa ? »
Elle criait son nom vainement, et, au bout d'un long moment, elle se laissa choir sur le sol tapissé de feuilles mortes et ferma les yeux. ne dernière fois, elle miaula longuement, puis sombra dans les ténèbres...
Ou plutôt dans la lumière vive d'une journée ensoleillée. Elle ouvrit lentement les yeux en baillant. Elle était roulée en boule, bien au chaud près de sa mère. Elle leva la tête et regarda Éclat de Rose. Vue d'en bas, et si proche d'elle, Petite Nuit se sentit minuscule. Elle se leva rapidement et étira ses petits pattes fines, puis se donna deux coups de langues sur la poitrine, les oreilles dressées. Son rêve lui revint en mémoire, et elle se sentie soulagée en se disant que Nocturne des Océans et Éclat de Rose ne l'abandonneraient jamais. Sans compter qu'ils devaient aussi veiller sur Petit Ange. La chatonne se tourna vers le nid de son frère. Le chaton, roulé en boule, semblait dormir paisiblement. Il n'est pas tracassé par des rêves débiles, lui... se dit-elle. Elle sortit de la pouponnière en se rendant compte que ses camarades n'y étaient plus, et essaya de les repérer en reniflant bruyamment l'air. Avec un piaillement de joie, elle reconnut l'odeur de Petit Lion, qui se dirigeait droit vers... la tanière des guerriers. Une autre odeur se mêlait à celle du garnement. Elle les suivit et s'arrêta devant l'antre et jeta un œil à l’intérieur. Elle y aperçu son père en train de fâcher les deux chatons. Toute heureuse, ignorant la mauvaise humeur du guerrier, elle poussa un miaulement aigu et se précipita devant son père en ronronnant. Son regard froid se posa sur sa fille. Elle eu peur mais prit sur elle pour soutenir son regard.

« Bonjour, papa. » dit-elle en se dressant sur ses pattes arrières.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Sam 20 Sep 2014 - 3:33

Je vis alors les deux petits garnements baisser la tête d'un air piètre. Avait-il enfin comprit toute la gravité de leur geste ? Je crains fort que non. Ah les chatons, il n'écoute décidément personne. Je relevai légèrement le museau, plissant les yeux avec un air de supériorité empreint de satisfaction. Peut-être que ces deux petits retourneraient penaud à la pouponnière, se coller au ventre chaud de leur mère et s’enivrer de l'odeur laiteuse de son flanc. Je l'espérais bien, mais dans un éclair de fourrure sombre, une troisième boule de poil énergétique déboula dans la tanière en miaulant gaiement :

« - Bonjour papa ! » s'exclama la jeune chatonne en se dressant maladroitement sur ses petites pattes arrières.

Mon regard glissa sur elle, sans se ternir de sa dureté et sa froidure. Petite Nuit, que je reconnut à son pelage ébène et ses petits yeux bleues, se replia sur elle-même bientôt consciente de sa désobéissance.

« - Ne me dis pas que toi aussi tu cherches à nuire à tes futurs confrères, pas vrai Petite Nuit. » la grondai-je avec sévérité.

Ce n'est pas parce qu'elle est ma fille que je dois être indulgent envers cette petite. Si je veux qu'elle devienne forte autant que moi et sa mère, il faut être sévère et patient. Il y a des moments propices pour jouer et maintenant, ce n'est surement pas le cas !

« - Que t'ai-je déjà dis à propos de la tanière des guerriers ? »
poursuivi-je en lorgnant les trois chatons l'un après l'autre en finissant par la chatonne. « - Que c'est un endroit pour jouer, faire du bruit, déranger les chasseurs épuisés ? Non, pas du tout ! » crachai-je en me relevant. « - Tu peux venir me chercher pour jouer seulement si tu es silencieuse. » miaulai-je en passant une patte par-dessus elle. « - Tiens, viens avec moi, je t'apprendrais comment être furtive et silencieuse. Ce sera ta leçon d'aujourd'hui. » ronronnai-je en attirant vers la sortie à l'aide de ma queue.

Je quittais la tanière sombre pour une clairière éclairée où s'activaient déjà quelques félins comme Étoile Merveilleuse, Nuage de Sucre et Nuage Ténébreux. Je saluai mon apprenti d'un bref hochement de tête avant de faire face à Petite Nuit qui sans m'en rendre compte avait été suivi par les deux pestes de Petit Lion et Petit Érable. Prenant place devant eux trois, je m'assieds le dos droit et l'échine fièrement relevé pour les toiser de haut.

« - Que voulez-vous ? » demandai-je aux jeunes mâles alors que la fine bruine perlait mon pelage sombre d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Sam 20 Sep 2014 - 13:36

« - Vous n'avez strictement rien à faire ici. Vos mères ne vous ont pas appris le respect envers les guerriers ou quoi !? On essaie de dormir nous ici, alors dégagez et laissez-nous nous reposer ; le clan ne se nourrira pas tout seul à ce que je saches. C'est nous qui nous tapons tout le boulot pendant que vous, misérables chatons, vous ne pensez qu'à jouer. »

Petite Erable baissa la tête, sa mère n'était plus la même depuis la mort de sa sœur, et puis le chaton n'avait pas fait exprès de glisser dans la tanière et de se cogner au pelage du grand guerrier noir. Le chaton roux releva la tête quand il entendit quelqu'un ce glisser aussi dans la pouponnière, il tourna la tête et découvrit un chaton noir au yeux bleu, Petite Nuit.

« - Bonjour papa ! »
« - Ne me dis pas que toi aussi tu cherches à nuire à tes futurs confrères, pas vrai Petite Nuit. »

Petite Erable arrondis ses yeux, c'était sa fille quand même, il était très sévère avec elle. Le chaton roux n'aurais pas aimé avoir un père de la sorte, mais il s'abstint de tout commentaire.

« - Que t'ai-je déjà dis à propos de la tanière des guerriers ? Que c'est un endroit pour jouer, faire du bruit, déranger les chasseurs épuisés ? Non, pas du tout ! Tu peux venir me chercher pour jouer seulement si tu es silencieuse. Tiens, viens avec moi, je t'apprendrais comment être furtive et silencieuse. Ce sera ta leçon d'aujourd'hui. »

Petite Erable fut étonné du changement de ton progressif du guerrier, il avait commencer par feuler sur sa propre fille avant de ronronner et de l'entrainer avec lui pour lui apprendre de nouvelles techniques. Le chaton roux observa le guerrier et sa fille sortir de la tanière ou dormais le père de cette dernière. Il tourna ensuite la tête vers Petit Lion et l'invita à le suivre. Petite Erable sortir de la tanière des guerriers et s'approcha du mâle noir :

« - Que voulez-vous ? »

Petite Erable leva la tête vers le guerrier qui les toisait de toute sa hauteur. Il se tint droit sur ses pattes avant de dire, d'une voix assurée :

« Apprend nous aussi ! S'il te plait ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Mer 24 Sep 2014 - 16:23


Petit Lion descendit dans la tanière juste après que son ami ait glissé à l'intérieur. Le jeune chaton entrait en ricanant bruyamment. Il vit alors le guerrier qui avait l'air de plutôt mauvais poil. Le petit chaton arrêta alors net de rigoler pour se concentrer sur le pelage sombre du guerrier. Celui-ci commença alors à les gronder sévèrement mais Petit Lion qui avait l'habitude de ce genre de sermon n'écouta rien du tout de ce qu'il disait. Il semblait pourtant écouter du début jusqu'à la fin mais tout ce qu'il lui importait était de remonter pour jouer dans la boue. Tellement il était concentré il n'entendit même pas la voix de sa camarade Petite Nuit. Il ne sentit qu'une légère odeur d'elle. Le chaton se tourna alors vers celle-ci en souriant l'air ravi de la voir.

« - Tiens, viens avec moi, je t'apprendrais comment être furtive et silencieuse. Ce sera ta leçon d'aujourd'hui. »

Petit Lion secoua sa queue alors tout excité il suivit le guerrier qui s’apprêtait à sortir de la tanière derrière Petite Nuit et Petit Erable croyant que le guerrier s'adressait à lui. Une fois dehors, le grand chat au pelage noir semblait fixer les deux chatons.

« Que voulez-vous ?
- Apprend nous aussi ! S'il te plait ! » demanda Petit Erable.


Petit Lion leva son popotin en fouettant l'air de sa queue tout excité en souriant et en faisant les gros yeux l'air suppliant.

S'il te plaît ! rajouta-t-il en baissant ses oreilles pour se donner un air de chien battu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Sam 4 Oct 2014 - 16:03

Nocturne des Océans regarda sa fille sans changer d'expression et feula sans chaleur :

« Ne me dis pas que toi aussi tu cherches à nuire à tes futurs confrères, pas vrai
Petite Nuit.
»

La chatonne écarquilla les yeux et se recroquevilla encore plus sous le regard sévère de
son père. Elle avait la gueule sèche et ne réussit pas à répondre. Le grand chat continua
en la toisant :

« Que t'ai-je déjà dis à propos de la tanière des guerriers ? Que c'est un endroit pour
jouer, faire du bruit, déranger les chasseurs épuisés ? Non, pas du tout ! Tu peux venir
me chercher pour jouer seulement si tu es silencieuse.
» Il s'arrêta un court instant
puis reprit, son ton maigrement adoucit : « Tiens, viens avec moi, je t'apprendrais
comment être furtive et silencieuse. Ce sera ta leçon d'aujourd'hui
. »

Petite Nuit se retint de sauter de joie et suivit discrètement son père hors de la tanière.
Arrivée à l’extérieur, elle releva le menton avec fierté en attendant les consignes de son
père. Comme aucune parole n'arrivait, elle leva les yeux vers lui et remarqua qu'il ne la
regardait pas elle, mais les deux chatons qui les avaient suivis. Elle se tourna vers ses
camarades quand son père leur parla :

« Que voulez-vous ? »

Petit Érable se dressa aussi haut qu'il pu et s'exclama d'une voix aiguë :

« Apprend nous aussi ! S'il te plait ! »

Petite Nuit posa son regard sur Petit Lion quand celui-ci ajouta, d'une voix moins
assurée que son camarade :

« S'il te plait ! »

La chatonne se leva d'un bond en toisant ses amis d'un regard qu'elle voulait froid et
moqueur.

« Eh ! C'est mon père ! Allez voir les vôtres si vous voulez qu'ils vous
apprennent ça ! De toute manière, vous ne serez jamais aussi doués que moi,
puisque c'est mon père le plus fort !
» miaula-t-elle avec dédain.

Elle alla s'asseoir près de son père et essaya de se donner une condescendance digne
du grand guerrier. Elle se demanda si son père parlait comme ça et pensa avec peur
qu'il pourrait la punir pour avoir feulé sur ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Mar 14 Oct 2014 - 21:22


« - Apprend nous aussi ! S'il te plait ! » piaula Petit Érable en tentant de faire bonne impression.

Le chaton roux s'était dressé sur ses quatre pattes, du haut de sa petite silhouette, sans ciller des moustaches, ni des oreilles comme s'il cherchait à me prouver sa valeur et sa détermination. Alléché par sa proposition, je m'apprêtais à accepter sa demande quand une seconde voix me suppliait, cette fois bien trop excité pour avoir ne serais-ce que la moitié de l’intelligence de son compère.

« - S'il te plait ! » renchérit Petit Lion en adoptant la position du chasseur avec maladresse, sa queue relevé en panache et ses yeux verts suppliants.

Je toisais ce dernier avec interrogation, cherchant à comprendre ses agissements ; n'avait-il pas de père pour lui apprendre tout ça ? C'est alors que je ne fasse un seul mouvement, Petite Nuit se levait d'un bond et s'avançait d'un air insulter, sa queue fine fouettant l'air.

« - Hey ! C'est mon père ! » feula t-elle avec dédain. « - Allez voir les vôtres si vous voulez qu'ils vous apprennent ça ! De toute manière, vous ne serez jamais aussi doués que moi, puisque c'est mon père le plus fort ! »

Bien que jeune, elle n'avait pas tort. Ce n'étais point mon rôle de leur apprendre quoi que ce soit. Peut-être bien à un, en le faisant passer pour un compagnon de jeu de ma fille, mais deux ; oh ça non ! Tout de même, je bloquais Petite Nuit de ma queue en lui intimant le silence, puis enfin je m'exprimais.

« - Petite Nuit a raison. Pour cette fois ça ira, mais que cela ne se reproduise plus. Vos parents sont là pour ça, non ? Je ne gaspillerais pas mon temps précieux à vous entrainer alors que d'autres chats préfèrent le faire au lieu de veiller sur la réserve et le clan. »

J'attendis ensuite de voir leur réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   Jeu 30 Oct 2014 - 14:31


Petit Lion semblait distrait. Pendant que le grand guerrier devant lui s'adressait à lui et à son ami il observait au loin un petit papillon ambré virevolter près d'un buisson. Le petit chaton se rassit visiblement non intéressé par les propos du guerrier. Quelques secondes plus tard, quand Mortelle Romance eut fini de parler, Petit Lion se rendit compte qu'il n'avait rien écouté. Il fit tourna son regard vers Petite Nuit puis vers le guerrier en face de lui. D'après son regard, il n'eut pas beaucoup de difficultés à deviner qu'il avait décliné leurs proposition. Il fouetta alors l'air de sa queue, agacé, lançant un regard mauvais à Petite Nuit.

« Roh, fulmina-t-il. C'est pas juste ! »

Petit Lion leva son arrière-train et se mit en route vers le papillon qu'il observait tout à l'heure. En chemin, il semblait marmonner des injures mais personne n'était assez proche de lui pour entendre ce qu'il disait. Il cessa alors d'avancer puis il se tourna vers Petit Erable.

« Euh... tu viens ? »

Sa voix semblait refléter l'inquiétude et l’embarras. Petit Lion voulait visiblement montrer son mécontentement alors il se remit en route en continuant de marmonner sans attendre la réponse de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]
» Sujet libre - Quand s'amuser rime avec tuer
» Quand "Tingapour" rime avec "nid de blurps"... [PV Lya, Nybelus, Shinzô, Keylo et Kirya'tylanhem]
» Quand frapper rime avec jouer [PV Caleb]
» Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-