La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Flying Pumpkin LDD 017
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jour se lève, ouvrez les yeux mes petits.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luinette
Co-fondatrice
avatar

Messages : 1925

MessageSujet: Le jour se lève, ouvrez les yeux mes petits.   Dim 7 Sep 2014 - 17:43

C'est dans la soirée qu’Étoile de Lune commença a avoir des douleurs au ventre. La guérisseuse et son apprenti accoururent et s'occupèrent d'elle pendant toute la nuit. La meneuse souffrait beaucoup, et aucune des herbes ne la soulageait. Vent du Sahara, qui était resté près d'elle, ne savait pas quoi faire, et ne cessait de poser des questions à Fleur de Lune. Cette dernière s'irritait si bien qu'elle demanda poliment mais fermement au guerrier de sortir de l'antre. Il alla trouver une boule de mousse imbibée d'eau et la rapporta à sa compagne, pour qu'elle puisse se rafraîchir par cette chaude nuit. Tout le Clan, ou presque, était réunis dans la clairière, et attendait avec impatience d'avoir des nouvelles de ce qu'il se passait chez leur chef. Étoile de Lune, malgré ses souffrances, entendait des murmures, plus ou moins angoissés, provenant de l’extérieur. Elle respira avec peine pendant un long moment jusqu'à ce que la guérisseuse s'exclame, ravie :

« Voilà le premier ! Vite, Nuage de Hêtre, lèche-le à rebrousse-poil pour qu'il respire. »

La chatte noire attendit que le jeune apprenti disent que c'était bon, mais la réponse tarda à venir. Enfin il annonça que le chaton respirait tranquillement, et c'était une femelle. Étoile de Lune leva la tête non sans difficulté et ronronna de plaisir en voyant la petite boule de poils dorée se trainer près de son ventre. Petit Été, se dit-elle. Une contraction fit taire ses pensées tandis qu'elle mettait au monde un autre chaton. Tout blanc, celui-là. Son pelage brillait déjà. Il poussa un miaulement bref et rejoignit sa sœur. Quelques temps après, Vent du Sahara entra dans la tanière et se coucha près d'elle. Entre eux, quatre chatons robustes tétaient avidement, les yeux clos. La meneuse ronronnait si fort qu'on aurait pu l'entendre jusqu'aux quatre chênes. Elle avait quatre petits, trois filles et un fils. Elle leur lécha la tête avec amour puis regarda son compagnon. Elle lui désigna son ainée.

« J'aimerais nommer celle-ci Petit Été. Elle est née en premier. Le mâle et le suivant, comment veux-tu l'appeler ? »

Elle ne se lasserait jamais de les contempler. Elle se rendit compte alors que l'aube pointait entre les branchages de son antre. Elle toucha du bout du museau la tête de chacun de ses chatons.

Ouvrez les yeux, mes petits, le jour se lève.

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jour se lève, ouvrez les yeux mes petits.   Mar 9 Sep 2014 - 21:53

Étoile de Lune avait, depuis quelques temps, un ventre bien rond qui, chaque jour, grossissait à n'en plus finir, ses muscles étaient toujours aussi robustes, forts, écoutant toujours le cerveau les guider, sa tête noir et blanche, aux yeux ambrés qui ressortaient malgré leur couleur orange jaune qui s'illuminaient avec tant de joie tantôt, bientôt devenant une frayeur rare dans l'humeur de la femelle. Ses journées épuisantes avec ce soleil qui tapait si fort sur le pelage de chacun, nous insitant à rester à l'ombre sans quoi, nous pourrions mourir de chaud malgré les légères brises présentes. Mais elles étaient bien trop faible pour réellement rafraîchir un chat de ma corpulence. J'étais né dans la chaleur et la souffrance, dans le malheur et la douleur, autant que dans le bonheur et la bonne humeur. Ma vie était faite d'obstacles parfois insurmontables, pourtant, déterminé et courageux, je les surmontait parfois avec, parfois sans peine.

Aujourd'hui, ce soir, cette soirée, cette nuit, une malheur, ou un bonheur, une joie ou pas, on ne le sais pas. Collé à ma compagne, je l'observait avec animosité, j'avais peur, j'étais heureux en même temps, je ne savais plus quoi faire, je savais pourtant ce qu'il se passait mais beaucoup trop de choses tourbillonnaient dans ma tête, mes pensées s'entremêlaient, mes rêves s'épanouissaient, mes souffrances s'estompaient, mon coeur bondissait et ma vie avançait. Un grand pas vers l'avenir allait être franchit. Mes questions empêchaient Fleur de Lune, notre guérisseuse, de réfléchir correctement. Je n'avais jamais vécue ce moment inoubliable. Je ne pus rester plus longtemps dans cet antre. J'en sortis rapidement en me disant qu'une boule de mousse imbibée d'eau servirait. Je revins pour la donner à ma douce chef et compagne que j'aimais plus que tout même si je ne devrais pas faire de différences avec mes petits. Mais elle restera toujours ce que j'aime de plus au monde. Rien ne m'empêchera de ne plus la revoir, la toucher, la dorloter, la chouchouter, tout simplement, l'aimer.

Le clan était tout angoissé apparemment. Certains prenaient peur, d'autre se disaient que tout allait bien se passer même si chacun savais parfaitement qu'aucune des plantes n'avaient été efficace, ce qui leur faisaient une grande frayeur. J'essayais de montrer mon innocence, mais par rapport à quoi ? Et bien, au fait que j'étais bien trop perturber par ces changements. Des morts, des disparus, beaucoup de choses arrivaient en même temps comme la cérémonie de Flamme du Tigre qui était partit du clan juste après sa nomination, Petit Souffle était devenu mon premier apprenti sous le nom de Nuage du Souffle et Écho Céleste promu lieutenant. Cependant, ce dernier avait disparus depuis peu de temps, remplacé finalement par un mâle méconnu de mon savoir. Avais-je loupé quelque chose ? Non. Et la nomination de Lune Noire, enfin, dès à présent, c'était Étoile de Lune qui était devenue meneuse après la mort de sa soeur ; Étoile de Saphir était très gentille mais mes affinités avec elle était faible, c'est d'ailleurs pour cela que j'ai préféré me penché vers la nouvelle chef même si ce n'est pas que pour cela que je l'aime bien évidemment.

Lorsque je fus enfin appeler pour aller voir ma compagne, en entrant dans la tanière, une petite boule de poils d'une couleur blafarde me stoppa net. Comment était-il venu jusque ici. Oh... Étoile de Lunel était mère ! J'étais donc... Père ?! Bien évidemment. Je n'avais pas les mots, je n'en avais plus. J'aurais pu donc tant de titres élogieux à mes petits. Quatre chatons étaient mien. J'étais heureux, joyeux. Le bonheur tombait à mes pattes. Je vins me poser près de la famille qui j'aimais tant lorsque la meneuse désigna une petite femelle bien robuste qu'elle avait appelé " Petit Été ". Un nom merveilleux. pensais-je. Le mâle a côté, tout blanc, devais être le suivant comme me l'avais indiquer la femelle près de moi. Le ciel de l'été était si blrau qu'il me faisait penser au firmament. Petit Firmament serait parfait... me dis-je intérieurement. La petite qui était toit près était magnifique. L'aube se lève, tel sera ton nom. Bien que je pensais choisir les noms de ces derniers, je pensais sincèrement qu'Étoile de Lune allait nommé la dernière toit aussi magnifique que les autres. J'ouvris enfin la gueule après une longue réflexion pour lui faire part de les pensées en parole.

- Celui dont tu me pose la question me fait penser au ciel bleu. J'aimerais l'appeler " Petit Firmament ". La deuxième est née maintenant, à l'aube. Tel sera son nom : " Petite Aube " si tu m'accorde de la nommée. Je suis heureux avec toi Étoile de Lune. Veux-tu donner un nom à notée dernière petite boule de poils sans défense ? "




Revenir en haut Aller en bas
Nuage de l'Aube
Apprentie
avatar

Messages : 628

MessageSujet: Re: Le jour se lève, ouvrez les yeux mes petits.   Dim 21 Sep 2014 - 16:29

Il faisait froid. L'air glacial me faisait frisonner. Pour la première fois, du son me parvint.
«-Voilà le premier ! Vite, Nuage de Hêtre, lèche-le à rebrousse-poil pour qu'il respire. »

 Peu après, je glissais sur le sol.Le froid me transi jusqu'aux os tandis qu'une langue rappeuse me léchait à rebrousse poils. Quelqu'un me pris par la peau du cou et me déposa près d'une fourrure chaude. Mes frères et sœurs étaient collés à moi. La chaleur me fit du bien.
J'avais faim. Je miaulais tout en pistant une odeur lactée. Tout en pétrissant le ventre de la chatte qui devait être ma mère.Comme c'était bon ! Comme c'était chaud ! j'entendais un doux ronron si fort que je sursauta. Après être rassasiée, la fatigue m'envahie. Peu après avoir fermé les yeux, un coup de langue sur la tête me réveilla. Puis une voix aussi douce qu'une mélodie retentis :
«J'aimerais nommer celle-ci Petit Été. Elle est née en premier. Le mâle et le suivant, comment veux-tu l'appeler ? »

Un chat approcha de ma mère. C'est la que je remarqua toutes les odeurs qui m'entourais. Trop pour les mémoriser. Un petit moment silencieux s'installa.
«- Celui dont tu me pose la question me fait penser au ciel bleu. J'aimerais l'appeler "Petit Firmament .» La deuxième est née maintenant, à l'aube. Tel sera son nom : «Petite Aube» si tu m'accorde de la nommer. Je suis heureux avec toi Étoile de Lune. Veux-tu donner un nom à notée dernière petite boule de poils sans défense ? »

La voix du matou était douce mais pas autant que la précédente. Étoile de Lune qui est-ce ? Peut être ma mère. Et Petite Été ? Et Petit Firmament ? Et Petite Aube ?C'est alors que je compris que c'était les noms qui nous étaient destinées.
Je ne pouvais répondre à toutes ses questions qui tourbillonnaient dans ma tête; j'étais trop fatiguée. Je m'endormis tout en réfléchissant à celles-ci. La chaleur et l'odeur lactée d'Étoile de Lune m'aida à m'endormir.

[désolé c'est pas très long ...]

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •


Lorsque se lève le soleil, cherchez des yeux la lumière. Elle apparaîtra forcément. D'abord tenue puis persistante, elle perce les ténèbres en une onde lumineuse. Merci Moon c'est magnifique *-* ♥️♥️♥️
Pour tous ceux qui aiment les bananes et les minions -> https://www.youtube.com/watch?v=cSwE3l72oic
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage du Firmament
Apprenti
avatar

Messages : 60

MessageSujet: Re: Le jour se lève, ouvrez les yeux mes petits.   Sam 4 Oct 2014 - 22:33

Je ne sais pas ce que je touche, je suis dans ma petite bulle d'eau, je ne respire pas et pourtant je suis en vie, je sens des choses autour de moi mais je ne sais pas ce que c'est, ces choses bougent comme moi même des fois elle me donne des coups mais je ne sais pas ce que c'est et puis dans cet endroit il fait chaud, je mis sens bien !
Je me met à bouger suite d'un grand coup de pression qui se fais sentir autour de moi. Coincé entre ces deux fines parois de ma bulle et entre deux autres petits paquets je ne prête pas attention plus que ça à la grande pression.

C'est seulement lorsque à la suite d'une plus grande pression encore, je ne sens plus un des petits paquets qui m'entoure que je commence à bouger plus, et encore plus.
Je me sens pousser du même cotés qu'a disparu " l'ami le petit paquet voisin ". D'un coup j'ai froid, horriblement froid. Ce froid me fais mal et ce changement brusque me fais alors respirer, je prend  mon premier bol d'air avec ma petite truffe.

Une chose rapeuse se fais ressentir tout le long de mon corps, sous cette chose je me sens en sécurité. Mais cette douce sensation est vite arrêtée pour me mettre dans un nouvel endroit, encore plus doux et chaud que l'intérieur... Dans cet endroit je sens un petit corps bouger à mes cotés je ne sais pas pourquoi mais je suis persuader que c'est mon "copain bulle disparu".

Je sens quelque chose se tordre dans mon petit corps, je n'avais jamais sentis cela, c'est de plus en plus violent, je pousse un cri perçant. Tout de suite après ce cri quelque chose de dur me pousse un peu plus profond dans l’endroit tout doux et me cogne dans une petite bosse. Comme d’instinct j'ouvre ma petite gueule et commence à téter...
La sensation, que j'apprendrais à appeler " douleur ", commence à s’estomper je peux recommencer à me concentrer sur ce qui m'entoure.

Pendant que je faisais disparaitre la douleur je n'avais pas sentis un petit corps chaud se placer de l'autre coté de moi. Je me retrouve alors de nouveau coincer entre deux corps tout chaud ce qui me coupe totalement de l'affreux froids qui m'a pris tout à l'heure. Je suis de nouveau persuader que ce petit corps est un autre "copain bulle".

Je me fais un malin plaisir de respirer, ce fait est tellement agréable !
Depuis tout à l'heure je ne faisais pas attention mais des murmures dans mes oreilles se font entendre de plus en plus intensément mais malgrès toute ma volonté de vouloir comprendre, je ne fais que entendre des sons tous différents des uns des autre mais incompréhensible...

Les murmures se font de plus en plus faible et la chose rapeuse me berce. Elle se fait de plus en plus lointaine elle aussi. Je ne sens plus rien, malgrès le faite que je sois bien.

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •




Merciii <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jour se lève, ouvrez les yeux mes petits.   Lun 13 Oct 2014 - 14:58

Tous était chaud et doux, j'aurais pu passez le restant de mes jours là blottie dans cette endroit. Mais un jour, je sentit un changement, je sentit le froid, la faim et mes poumons me brûlaient. Soudain j'entit cette voix féminine qui changea ce mal.

-Voilà le premier ! Vite, Nuage de Hêtre, lèche-le à rebrousse-poil pour qu'il respire. » criait-t-elle

Je sentit une sensation désagréable, on me frottait, mais de sens inverse, malgré ça, cette sensation fit passer de l'air dans mes poumons et la brûlure que j'avais disparut peut à peut. Lorsqu'on me lâcha, je me glissa jusqu'à la bonne odeur de lactée et je me mit à sucer ce délicieux liquide. Peut de temps après, on déposa un autre paquet gluant à côté de moi. Je le repoussa doucement avant de me remettre à téter. Les gémissements que j'entendais finir par s'arrêter et j'entendis un nouveau félin arriver. Soudain j'entendis une douce voix.

- J'aimerais nommer celle-ci Petit Été. Elle est née en premier. Le mâle est le suivant, comment veux-tu l'appeler ? » murmura-t-elle

Je ne sait pas pourquoi mais en entendant Petit Été, cela m'a réjouis, je poussa alors un petit miaulement. Puis le nouveau félin se mit lui aussi à parler.

- Celui dont tu me pose la question me fait penser au ciel bleu. J'aimerais l'appeler "Petit Firmament .» La deuxième est née maintenant, à l'aube. Tel sera son nom : «Petite Aube» si tu m'accorde de la nommer. Je suis heureux avec toi Étoile de Lune. Veux-tu donner un nom à notée dernière petite boule de poils sans défense ? » dit-t-il

Je continua à boire heureuse et satisfaite, je me souviendrais toujours de ce jour!
Revenir en haut Aller en bas
Nuage de l'Aube
Apprentie
avatar

Messages : 628

MessageSujet: Re: Le jour se lève, ouvrez les yeux mes petits.   Dim 19 Oct 2014 - 18:35

Une étrange chaleur parcourait mon petit corps. Des corps bougeaient à côté de moi. Ça y est le soleil était levé. Il faisait jour. J'ouvrit les paupières choses que je n'ai pas l'habitude de faire. Je fus éblouie par le soleil qui s'infiltrait dans la tanière. J'admirais tout ce petit monde qui s'offrait à moi. Comme c'était beau !
 Une grande fourrure noire était tapie près de trois petits corps de différentes couleurs. Il y en avait un blanc éclatant qui reflétait le soleil, il avait le poil duveteux qui devait lui tenir chaud. Un autre était doré. Il avait le pelage magnifique. J'essayait de voir le mien. Était-il blanc ? Ou même doré ? Tout d'un coup je vis une petite touffe de poil d'un roux éclatant.
 Une flaque se trouvait près du nid. Je m'approchai et lapais ce liquide. Un frisson me parcouru: Comme il était froid ! Je le fixais les yeux écartés par la surprise. Je vis tout à coup mon reflet. Je l'admirais. Mon pelage était encore plus roux que dans mon souvenir. J'avais de grands yeux bleus glacés. J'était assez petite. Grandirais-je un jour ? Je sentis la faim qui m'envahis. Je suivit l'odeur lactée pour boire le liquide si délicieux. Je commençais à téter. Miam !
 Rassasiée, je m'avançais vers le trou de lumière aveuglante. Je sortis. La clairière grouillait de félins. Je percevais des odeurs plus ou moins ténues et plusieurs couleurs. Je fit un pas vers dehors.

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •


Lorsque se lève le soleil, cherchez des yeux la lumière. Elle apparaîtra forcément. D'abord tenue puis persistante, elle perce les ténèbres en une onde lumineuse. Merci Moon c'est magnifique *-* ♥️♥️♥️
Pour tous ceux qui aiment les bananes et les minions -> https://www.youtube.com/watch?v=cSwE3l72oic
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jour se lève, ouvrez les yeux mes petits.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le jour se lève, ouvrez les yeux mes petits.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elina H. Storrow ~ Le jour sourira, la nuit pleurera. Ogresse tristement, un baiser recevras. Et ce jour tu seras belle aux yeux de ton amant.
» Un nouveau jour se lève. [~ Lawla]
» La liberté a un prix [pv Felix & Killian Jones]
» Le jour se lève [Terminé]
» Le jour se lève [ Malony]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-