La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Twist
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le maître, c'est moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olum
Domestique
avatar

Messages : 35

Compétences du chat
Agilité:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Force:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Le maître, c'est moi.    Dim 22 Fév 2015 - 23:37

▬ MA PRESENTATION
   VOILÀ QUI JE SUIS DANS CE NOUVEAU MONDE    
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


             NOM DU CHAT • Olum
             SEXE • M
             ÂGE • 3 lunes ou 3 mois.

             CLAN • Le Clan du Vent...Oups non, domestique maintenant!
             RANG • Le maître des Bipèdes.
             COMPÉTENCES • 400 points en tout.
                 - Agilité : 100/200
                 - Vitesse : 150/200
                 - Force : 150/200
           

   DESCRIPTION PHYSIQUE    


Le physique. Ce n'est qu'une enveloppe corporelle. Qui ne désigne rien. Qui ne signifie rien. Ce n'est que ce qui permet de réduire les chocs, les douleurs au cerveau. Le physique, le corps, c'est ce qui protège les organes vitaux. Rien de plus et rien de moins et pourtant... le physique est le plus important aux yeux de certains. Un chat n'ayant pas une enveloppe corporelle aurait moins de chance de se faire admettre au sein d'un groupe de chats qu'un chat ayant une beauté incroyablement envoûtante. Et si tu es entre les deux, tu es dans la norme. Encore heureux que certains se soucient du caractère, de la beauté qui réside à l'intérieur de l'âme, de ce qui est derrière les yeux et non ce qui est devant, ce que l'on voit au premier regard...autrement, ce serait un calvaire pour certains de vivre jour après jour, au sein des regards dégoûtés. Mais tout ça, ce n'est pas important n'est-ce pas? Vous, vous êtes impatients de savoir si ce petit chaton domestique est beau ou laid, ou s'il n'est ni l'un ni l'autre, mais un entre-deux n'ayant pas réellement d'importance. Alors je vais mettre fin à ce supplice qu'est l'impatience lorsqu'on attend quelque chose ardemment : Olum n'est ni beau ni laid, ni entre les deux. Il est beau pour certains, laid pour d'autres, selon le regard que l'on pose sur lui, selon l'effet que son physique déclenche. Ça ne vous avance pas? Je m'en excuse. Le chaton est un petit domestique dont la taille n'égale pas celle des arbustes, mais il et jeune et il a encore le temps de grandir, après tout. Toutefois, même si ça personne ne le sait, le chaton cessera de grandir lorsqu'il aura environ huit lunes, ce qui lui garantira beaucoup de frustration. Autrement, ses muscles plutôt faibles pour le moment se raffermiront et il deviendra sans doute aussi fort que les chats des Clans, les techniques en moins, mais saura se débrouiller. Parce que, même s'il est un chat domestique et que Duke ne voit pas l'utilité et le goût délicieux de la viande fraîchement tué, Olum sera toujours soucieux de bien se débrouiller, de savoir combattre ainsi que chasser. Donc, à force d'essayer d'attraper les souris et les oiseaux, ses muscles deviendront forts et endurants. Restant la plupart du temps à l'extérieur, son pelage s'y adaptera et il sera plus court, mais plus épais lui procurant ainsi aisance dans ses mouvements et chaleur lors des températures plus froides. Ce chaton est de couleur noire et blanche. Mais il nous faudra approfondir pour comprendre vraiment à quoi il ressemble. Le tour de son œil gauche est blanc, mais le reste de son visage est noir à l'exception près de son museau qui est aussi blanc que la neige, aussi pur. Tout le long de son corps est divisé de cette façon particulière : ce qui suit le cou est noir, mais quelques centimètres après le cou, la couleur devient blanche. Encore quelques centimètres plus loin, la couleur vire au noir de nouveau pour finir par la queue noire, sauf le bout qui est blanc. Son oreille gauche est noire entièrement, mais celle de droite est blanche. Alors voilà son physique qui lui est propre. Même si un détail important a été omis : quand il vous fixe, son regard de glace vous paralyse. En d'autres mots, ses yeux sont d'un bleu très pâle, presque translucide. C'est ce qui peut le rendre laid particulièrement, selon certains chats errants qu'il croise lors de ses sorties quotidiennes. Et ses yeux ne sont pas de cette couleur pour rien... Ils demeureront vides d'expression éternellement.


   DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE    


Un caractère. Tout le monde a un caractère. Bien évidemment. C'est ce qui régit nos gestes, nos pensées, c'est ce qui dirige nos actes et encore plus. Même les Bipèdes ont un caractère. Aussi étrange que cela puisse paraître. On ne les comprend juste pas les Bipèdes, à moins d'habiter avec eux et encore. Les animaux de la forêt ont tous un caractère, seulement il est différent de ceux des chats. Parce que les chats ne font que comprendre les chats. Mais certains domestiques apprennent à connaître le langage de ces Deux-Pattes. Ces domestiques peuvent alors faire de grandes choses, comprenant leurs langages ainsi que celui des Bipèdes et comprenant de cette façon ce que ces derniers veulent faire. De ce fait, ils peuvent être dangereux. Et aujourd’hui, nous allons parler de l’un de ces chats domestiques : Olum. Lui aussi, il a un caractère. Et chez lui, ce caractère est bien prononcé. Il très têtu. Il n’abandonnera jamais quelque chose lorsqu’il le veut, ce petit n’a donc point cette tendance à être lâche, ce qui peut être sa principale et peut-être unique qualité. C’est un chaton qui aime autant la solitude que la compagnie, même s’il a une fâcheuse tendance à vouloir contrôler les gens qu’il côtoie. Il est ainsi. Il se pense le maître du monde. Rectification, il est fortement et profondément persuadé qu’il pourrait devenir peu à peu le maître du monde à commencer par les Bipèdes. Agressif. Olum est un chaton domestique bien agressif et défait donc la croyance de certains chats de Clan qui croient que les chats domestiques sont des chats qui demeurent gentils ou grognons, mais n’attaquent jamais. Courageux et intrépide, ce petit attaquerait même un renard s’il tombait face à face avec. Oui, on peut très bien le qualifier d’inconscient, en effet. Mais cela ne lui importe peu. Il demeure courageux, après tout. N’est-ce pas le plus important? Hautain, il a tendance à se croire meilleur que les autres, ce qui peut entraîner très vite une tension dans ses relations. Son ton demeure froid, distant, et rarement enjoué. Mais il demeure curieux, avide d’apprendre. Sauf que ce n’est point tout ça qui constitue le principal du caractère de ce chaton domestique. Ce qui fait qu’il est définitivement lui, mais surtout à craindre lorsqu’il grandira, c’est que derrière ses airs ne serait-ce qu’un peu calme quand il n’est pas agressif, c’est un petit avide de pouvoir. Il ne souhaite pas un monde rose, fait de joie et d’amour, bien au contraire. Il souhaite être à la tête du Clan le plus fort de toute la forêt, qui règnerait même sur les chats de la Ville. Et puis, après cette soif de pouvoir qui pourrait effrayer ceux qui se rappellent des histoires concernant Étoile du Tigre, Olum sera un chaton remplit d’une soif de vengeance. Deux soifs destructives qui pourraient mener bien loin si personne ne sauve le petit. Si personne ne lui fait savoir ce que c’est d’aimer. Parce qu’il n’aimera pas. Bien sûr qu’il sera capable de ressentir, seulement il sera très pris par ses idées de pouvoir et de vengeance qui fera de son esprit un vrai sentier sinueux et complexe. Il sera instable, sans trop savoir s’il aime un chat ou pas, même s’il est très bien capable de s’attacher, il ne saura pas le montrer. Du moins, pas de la façon dont on aimerait qu’il le montre. Mais il saura être fidèle néanmoins, s’il aime vraiment le chat. Malgré tout, le petit domestique n’aimera pas donner et voudra tout garder pour lui. Oui, il sera égoïste. Mais, il assumera tous ses défauts. Et il n’hésitera sans doute pas à dire ce qu’il pense, mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’il pensera toujours ce qu’il dit à moins qu’il n’y ait des raisons pour mentir.

   VOTRE HISTOIRE    


Il y a la vie, il y a la mort. Et dans la mort, il y a la vie. Tout ça n'a aucun sens, mais qu'est-ce qui a du sens ? Sans doute que le sens s'est perdu quelque part bien loin, sans doute qu'il a préféré fuir la vie parce que la mort était plus attrayante, plus compréhensible, parce qu'autrement, le monde aurait plus de sens. La cohabitation aurait plus de sens. Mais ce n'est pas le cas, alors présumons que le sens s'est cassé pour ne pas à avoir à supporter les gens lui bassiner qu'il se devait d'être ici et ailleurs à la fois. Il s'est cassé quelque part où son utilité n'est pas nécessaire, car il y aurait un double de lui. Ainsi, la vie s'était retrouvée dépourvue de sens et tous faisaient et font n'importe quoi, sans limites. Parce qu'elles-mêmes semblaient avoir décidé de se barrer ailleurs. Les limites étaient toujours repoussées. Toujours plus loin.
Toujours plus hautes. Comme si jamais elles n'existaient. Et tout ce qui restait pour certains étaient les principes. Eux, ils étaient restés à quelque exception près. Comme pour tenter de régir une conduite acceptable aux seins des animaux et être vivants lâchés par le sens et les limites. Comme pour faire de tous ceux existants des êtres capables de discernement. Mais les principes ont toujours été tellement faciles à perdre que ce n'est pas tous les chats qui les possèdent, bien malheureusement sans doute. Et tout part loin. Loin vers d'autres univers. Et même dans ce monologue sans réel but, tout est décousu. Le sens même est parti des pensées et de l'écriture. Alors qu'on devrait parler d'un protagoniste, on disserte sur les principes, le sens et autre mot qui a décidé de se casser loin, bien loin. Dans d'autres univers, au sein des étoiles. Mais n'ayez crainte, de ce protagoniste, nous allons parler. Laissons juste le temps au temps, comme nous disons si bien. Parce que le temps a lui-même besoin de temps même s'il est en quelque sorte lui-même le temps. Cette phrase insensée ne fait que confirmer que tout le sens est parti d'ici pour rejoindre une destinée plus accueillante. Une destinée qui ne lui dirait sans doute pas de se poser là, et d'attendre d'être mentionné sans pour autant de manifester. Une destinée qui le considérerait qu'à sa juste valeur, qui ne le jugerait pas.

Une destinée... La destinée. De là peut partir un autre débat lourd de sous-entendu et dépourvu de ce sens. Un débat qui ne se terminerait sans aucun doute jamais. Un long débat qui commencerait à l'aube d'une nouvelle vie et se terminerait à l'aurore de la mort. Et de cette destinée cruelle qui peut être rediscutée, il est né. Il était lui, étant toi. Il était quelque chose d'impersonnel pouvant correspondre à à peu près n'importe qui. Mais dans ce cas-ci, le il représentait un petit chaton. Un chaton au physique pas affirmé encore. Parce que la Vie venait tout juste de le faire voir le jour. Destinée ou pas, il était là. Piaillant. Sa naissance n'était pas des plus belles, elle n'était pas de celles que l'on racontait à qui voulait bien l'entendre. Elle était plus de celles que l'on taisait par honte, par désespoir, que l'on cachait dans l'espoir continuel que personne ne le sache. Alors malgré que tout semble contre sa naissance, il était apparu. Petite boule de poils au caractère semblant ne pas être défini, au physique s'opposant sans doute à celui de sa mère. Il était apparu. Petite boule de poils au destin imprécis. Petite boule de poils à la naissance étonnante. Il était apparu sans que tout cela ne soit voulu, apparu contre et envers tous. Envers et contre tous. La destinée avait échappé à son devoir et pourtant, elle l’avait entièrement rempli. Petit chaton était né. Petit chaton avait dû naître. Et alors petit chaton était là, l’important était là. Et toutefois, elle avait échoué. Parce que petit chaton aurait dû rester avec elle. Parce que petit chaton aurait dû être là toujours et non un seul instant. Mais tout était si imprévisible et petit chaton était trop petit. Trop petit pour comprendre, trop petit pour vouloir. Et pourtant assez grand pour espérer.

Petit chaton était né au côté d’une chatte. Ou plutôt de cette chatte. Chatte qui était sa mère. Mère…quelque chose qui manquait è bien des chatons sauvages et qui pourtant vivaient sans. Quelque chose qui allait manquer à petit chaton, mais petit chaton ne pouvait pas le prévoir, il n’était pas médium. Petit chaton, tout ce qui comptait, c’était que maman était là. Maman serait toujours là, c’était dit petit chaton dans la naïveté d’un petit de son âge. Effrayé. Parce que toutes les odeurs étaient inconnues, les sons étaient forts. Effrayé. Parce qu’il ne savait pas où il était et que maman semblait tendue, affamée. Effrayé parce que soudainement, maman n’était plus à ses côtés. Petit chaton paniquait. Petit chaton espérait. Il espérait que maman revienne, mais la peur s’amplifiait. Maman s’absentait. Maman n’aurait pas dû s’absenter, elle aurait dû rester avec lui, petit chaton, pour le réconforter et lui dire que tout irait bien. Petit chaton s’agitait. Impossible de se calmer. Petit chaton couinait. D’abord faiblement et de plus en plus fort. Il avait faim maintenant. La faim lui vrillait l’estomac et lui refilait une douleur à la tête. Petit chaton voulait manger. Petit chaton voulait maman. Ensuite petit chaton pourrait réfléchir, petit chaton pourrait penser. Petit chaton se rappelait de quelques petits trucs pendant la gestation de maman, mais petit chaton était trop affamé pour y réfléchir en ce moment, alors petit chaton piaillait en espérant que maman revienne. Parce qu’il voulait maman encore plus qu’il n’avait faim. Et petit chaton couinait de plus belle. La faim laissait place au froid. Tout allait mal pour petit chaton qui n’entendait que très peu, qui sentait bien trop.

Mais rien n’irait en s’arrangeant pour petit chaton. Maman était partie chasser, mais ça petit chaton ne le savait pas. Maman avait faim. Maman était donc partie pour se nourrir. Parce que maman ne souhaitait pas le chaton, elle l’avait délaissé quelques instants. Peut-être ne l’aimait-elle pas, peut-être qu’elle l’aimait, ça petit chaton ne le saurait jamais. Parce que petit chaton ne connaîtrait jamais sa mère qui ne sera pas revenue à temps. Il couinait fortement depuis plusieurs instants. Il avait faim. Il avait froid. Petit chaton voulait que maman revienne, mais maman ne revenait pas. Petit chaton piaillait, couinait. Et petit chaton espérait encore. Que maman revienne. Parce que maman allait revenir. Maman devait revenir. Maman tenait à lui, alors elle reviendrait. Petit chaton se répétait ça, mais ce ne fit pas maman qui l’attrapa. Ce fit des pattes plus grosses que celles de maman. Plus chaudes et étranges. Des pattes qu’il n’aimait pas. Alors il piaillait encore plus fort. Encore plus apeuré. Mais on le prit pareil. Où? Pourquoi? Petit chaton se demandait où on allait l’apporter et bientôt, il sentit qu’on lui enfonçait quelque chose dans la bouche. Il tenta de dégager ce truc parasite, mais il réalisa qu’en tétant, quelque chose sortait. Un liquide chaud et délicieux. Alors il s’abreuva.

Et on le mit dans quelque chose de doux. D’agréable. Alors le petit décida de s’y blottir. Ça lui rappelait maman… mais ceux qui l’avaient recueilli semblaient décidés à bien s’occuper de lui, alors ça lui allait pour le moment. Ensuite, il retrouverait maman. Après avoir une preuve qu’il était digne de vivre. Digne d’elle. Petit chaton ne connaissait pas les conditions de sa naissance. Il ne savait pas que sa mère ne l’avait pas voulu, désirer. Que c’était un solitaire qui l’avait violé. Sans conditions, sans ménagements. Qu’elle avait mis bas loin du camp du Clan du Vent, il savait juste qu’il appartenait à ce Clan parce qu’à l’intérieur de maman, il entendait bien, ce qui n’était pas le cas à l’extérieur, désormais. Alors le petit félin se dit qu’il devait s’acharner à dominer le monde pour pouvoir prouver sa valeur à sa mère. Une idée tordue qui prit place doucement dans l’esprit du petit avant de se développer.


----------------------------------


L’odeur alléchante des croquettes parvenaient aux oreilles du félin couché en boule dans un lit de…pas de mousse non, d’une matière bien plus agréable, ah oui, de la soie. C’était tellement doux que le chaton ne voulait plus bouger, ne voulait plus s’en aller et donc, il restait couché en boule là, lambinant. Ses maîtres étaient à quelques pas de lui, assis sur le meuble –parce que ce truc énorme moins doux, plus rêche, mais là où on avait l’interdiction de faire ses griffes s’appelait ainsi-, à discuter entre eux. Il ne comprenait pas encore totalement leur langage, ce n’était pas faute d’essayer, mais parfois il fallait juste laisser les choses venir, bien qu’il était assez impatient. Et irritable. Ça, la chatte domestique que les Hommes avaient avant lui l’avait bien vite découvert quand elle avait voulu sympathisé avec lui, sans succès. Le petit chat qui s’était fait baptisé Olum se leva et s’étira. Cela faisait trois lunes qu’il était dans cet endroit. Trois lunes où il avait appris à tout découvrir dans les moindres recoins, à développer son odorat, son toucher et son ouïe de tel sorte à entendre absolument tout ce qui l’entourait et parfois même plus loin. Il s’était aussi habitué à sentir les inflexions dans les voix des chats de façon à connaître la véritable nature de leurs sentiments même si parfois, c’était bien plus complexe à comprendre. Surtout quand il tentait de faire la même chose avec ses maîtres qui semblaient habités de plusieurs sentiments à la voix, des sentiments trop puissants et complexes pour un chaton. Il se leva brusquement, la faim le tenaillant soudainement. Il ne voulait pas se laisser mourir de faim, alors il avança doucement, un pas devant l’autre, attentif aux odeurs. Il sentit de très près les parois du meuble de très près et cracha après avant de se rendre directement vers son bol de nourriture, sans rencontrer d’obstacles en chemin. Il huma l’air afin de situer l’emplacement de ses croquettes et baissa la tête, cherchant du bout de la langue une croquette qu’il trouva rapidement et il commença à manger.


Je dominerais le monde, un jour.
Voir, n’est pas nécessaire.  



   DERRIÈRE L'ÉCRAN  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


             PRÉNOM • // Mon puf, c'est Luny.
             SEXE • Femme, femelle.
             ÂGE • 14 ans.

             DOUBLE-COMPTE • Nuage d'Illusion
             VOTRE PRÉSENCE SUR LE FORUM • Assez active.
             COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • Eum. M'en souviens plus.

             CODE DU RÈGLEMENT • Banane, dauphin, licorne.
             AUTRE • J'ai un mois d'ancienneté, 15 messages d'rp, quoi que bientôt plus, 100 messages bientôt plus sur Nuage d'Illusion. Je remplis les conditions.

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Olum le Sam 11 Avr 2015 - 2:38, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Lun 23 Fév 2015 - 0:37

Re Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Olum
Domestique
avatar

Messages : 35

Compétences du chat
Agilité:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Force:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Lun 23 Fév 2015 - 0:41

Merci :D

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Lun 23 Fév 2015 - 1:48

Re bienvenue voisin Eager
Revenir en haut Aller en bas
Olum
Domestique
avatar

Messages : 35

Compétences du chat
Agilité:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Force:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Lun 23 Fév 2015 - 2:24

Merci voisin 8D

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Lun 23 Fév 2015 - 9:41

Re-Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Étoile de Nénuphar
Membre à la retraite
avatar

Messages : 1032

Compétences du chat
Agilité:
160/200  (160/200)
Vitesse:
155/200  (155/200)
Force:
85/200  (85/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Sam 28 Fév 2015 - 16:32

    Re bienvenue Love 5
    Le physique et l'histoire sont incomplets, il manque le code et il te faudra aussi une signa.
    Bonne continuation. Hawn

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Merveilleuse
Membre à la retraite
avatar

Messages : 829

Compétences du chat
Agilité:
150/200  (150/200)
Vitesse:
134/200  (134/200)
Force:
116/200  (116/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Sam 28 Fév 2015 - 18:21

Haha ton titre, re-bienvenue :)

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Dim 1 Mar 2015 - 0:09

Re - bienvenue :) ♡
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d'Illusion
Apprenti
avatar

Messages : 173

Compétences du chat
Agilité:
200/200  (200/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Force:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Dim 1 Mar 2015 - 22:57

Mercii! Je sais ce qu'il me manque, j'y vais "à mon rythme" XD.

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci Pendulum. Beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Mar 3 Mar 2015 - 20:18

You welcome !!!
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Spirituelle
Modératrice
Meneur du Clan de la Rivière

avatar

Messages : 938

Compétences du chat
Agilité:
100/200  (100/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Force:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Mer 4 Mar 2015 - 21:00


Re ❤Luny !

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Nénuphar
Membre à la retraite
avatar

Messages : 1032

Compétences du chat
Agilité:
160/200  (160/200)
Vitesse:
155/200  (155/200)
Force:
85/200  (85/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Sam 4 Avr 2015 - 10:22

    Manque l'histoire et la signature Hawn

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douce Brise
Membre à la retraite
avatar

Messages : 1470

Compétences du chat
Agilité:
180/200  (180/200)
Vitesse:
120/200  (120/200)
Force:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Sam 4 Avr 2015 - 11:11

Haï, salut toi! Re-bienvenue!

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Thanks. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Sam 4 Avr 2015 - 12:27

Bienvenue sur le forum. c:
J'espère que tu vas bien t'amuser. :B
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Dim 5 Avr 2015 - 16:15

re-Bienvenue Luny ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Olum
Domestique
avatar

Messages : 35

Compétences du chat
Agilité:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Force:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Dim 5 Avr 2015 - 22:15

Merciii. :D

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Jeu 9 Avr 2015 - 9:06

re-bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Olum
Domestique
avatar

Messages : 35

Compétences du chat
Agilité:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Force:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Sam 11 Avr 2015 - 2:38

Voilà et merci. 8D

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Nénuphar
Membre à la retraite
avatar

Messages : 1032

Compétences du chat
Agilité:
160/200  (160/200)
Vitesse:
155/200  (155/200)
Force:
85/200  (85/200)

MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    Sam 11 Avr 2015 - 11:40

    Tout m'a l'air bon, je valide. Hawn

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le maître, c'est moi.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Le maître, c'est moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: GESTION DE TON PERSONNAGE :: Espace Présentations :: Présentations validées-