La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Flying Pumpkin LDD 017
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny   Ven 27 Fév 2015 - 22:57

La journée était belle et ensoleillée, parfaite pour faire une petite promenade, mais où? Sauvage n'avait plus peur de s'aventurer sur le territoire du Clan de l'Ombre, là où elle avait laissée deux de ses chatons, Zebda et Lusion. Les chats étaient horrifiés de ce qu'elle avait fait, laisser ses chatons seuls, si jeune. Pourtant elle n'en avait rien à faire, elle n'avait jamais voulu avoir des chatons, surtout de ce stupide mâle dont elle ne se souvient plus du nom. Par contre, elle se demandait, qu'étaient-ils devenus? Elle ne le saurait jamais, car ils sont surement morts depuis longtemps. Elle arriva à la prairie froide, qui portait bien son nom, il faisait si froid, que la rouquine sauta su un rocher pour s’asseoir, la queue enroulée autour de ses pattes. Sa patte gauche était recouverte de cicatrice qui la faisait boiter, c'était l'œuvre de Zebda... Alors qu'elle allait reprendre son chemin, Sauvage vit une silhouette rousse remuer à l'horizon. Là se tenait un jeune chat roux, qui lui ressemblait beaucoup, elle s'en approcha, et là seulement, elle reconnue le chat qu'elle recherchait depuis longtemps.

- Lusion?»
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d'Illusion
Apprenti
avatar

Messages : 187

MessageSujet: Re: Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny   Ven 6 Mar 2015 - 1:49


Je n'ai rien fait de mal!

Feat. Sympho


« The love start here. »

La nuit était. La nuit était depuis bien longtemps et bien heureusement. Nuage d’Illusion fixait le ciel sans lune, seulement constitué d’étoiles qui illuminaient le camp d’une lueur plutôt agréable, faible et pourtant si intense. Il se sentait bien. Mais pas d’un bien qui était à garder, d’un bien sans continu, sans réel sens. Il était juste correct, pas agacé, juste…indifférent. Comme bien souvent d’ailleurs. Il fixait cette étendue de petits cristaux illuminés par millier, sans bouger malgré le froid, comme souvent d’ailleurs. Et il ne pensait pas. Au contraire de beaucoup, il ne pensait pas. Il était là. Juste là. Immobile. À ne pas réfléchir. Il était là. Sans rien faire d’autre qu’être là. Sans même penser à aller réveiller les apprentis ou les guerriers. Sans songer au lendemain ou à répéter ses entrainements. Il était seulement étendu à même la terre froide, glaciale. Aussi étrange que cela puisse paraître, il ne s’en formalisait pas. Demeurant aussi immobile que le serait un animal mort. Et il allait sans doute finir par être mort s’il ne bougeait pas. Et bien heureusement, il eut faim. Et parce qu’il ne respectait pas le code du guerrier, quand il avait faim, il allait manger. C’était aussi simple que cela pour lui.

Alors il se leva sans plus d’état d’âme et se dirigea vers la pile de gibier. Étant le seul réveillé, il n’avait aucune chance de se faire refuser de se nourrir et choisit donc un volatile dodu puis retourna là où il était afin de déguster sa nourriture. Il prit son temps. Il mangea lentement, très lentement, et si on l’avait attendu, la personne se serait inévitablement impatientée, mais par chance, aucun chat n’attendait ce novice quelque peu étrange. Il pouvait donc déguster sa proie tranquillement, sans que personne ne le presse. Lorsqu’il eût terminé son repas, il décida de retourner dans le gîte des novices afin de ne serait-ce que se reposer un peu. Il avait après tout besoin de se reposer, autrement son corps ne parviendrait pas à fonctionner. Son esprit oui, mais pas son corps, puisque le sommeil fournissait l’énergie du corps avec la nourriture. Il se roula en boule dans son lit de mousse et s’endormit. Son sommeil fut sans rêve. Un sommeil lourd. Un sommeil complètement dépourvu de quoi que ce soit et c’était quelque peu positif à l’avis du novice roux. Son regard rouge s’ouvrit sur le soleil levant et il se leva. Immédiatement. Dès qu’il eût ouvert les yeux, il se leva. Cela paraissait qu’il ne désirait pas demeurer là un instant de plus. Et comme de fait, il sortit de l’abri et se dirigea sans attendre à la sortie du camp.

Comme ça. Sans même regarder si sa mentor souhaitait lui apprendre quelque chose. Après tout, selon lui encore et toujours, l’entraînement pouvait aisément attendre qu’il fasse ce qu’il avait envie de faire. Il se dirigea quelque part, sans réel but. Il marcha. Peut-être longuement, peut-être pas. Mais il marcha et c’était le plus important, parce que c’était ce qu’il voulait faire : marcher. Alors il marcha sans même réfléchir. Son esprit était vide et ses pattes le guidaient. Où? Il ne le savait même pas lui-même, alors forcément personne ne pouvait le savoir. Sans doute qu’il n’y avait aucune destination de prévue, sans doute que ce n’était que errer pour errer, sans but. Et puis finalement, il s’arrêta. Brusquement. Si quelqu’un le suivait par derrière, il l’aurait heurté de plein fouet, mais il était seul. Du moins, plus pour longtemps. Il avait senti l’odeur. Cette odeur qu’il reconnaîtrait parmi milles. Il secoua la tête. Et la silhouette qu’il voyait au loin le remarqua enfin. Il grogna faiblement. Comment osait-elle pénétrer dans les territoires du Clan de l’Ombre? Ce n’était pas tant cette intrusion qui irritait réellement l’apprenti, mais plutôt la présence même de la chatte, une solitaire aussi, mais il la détestait, elle, à la grande différence de Symphonie des Corneilles. Et elle s’approcha de lui. Il ne bougea pas, mais son regard était dénué de sentiment, froid, cruel. Il pourrait la tuer. L’achever. Et il ne pleurerait même pas. Pourtant, il n’en fit rien. Pourquoi? Il l’ignorait. Il ne fit tout simplement rien, peut-être parce qu’il souhaitait s’amuser encore un peu plus. S’amuser… C’était ce qu’il préférait par-dessus tout. Oui, il allait s’amuser avec cette chatte qui venait de lui demander son nom.

-Non. C’est Nuage d’Illusion. Mais comment pourrais-tu le savoir?

Dans cette simple question transperçait une haine implacable qui pouvait faire frissonner n’importe quel chat.


Coded by Ghosty



• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •






Merci Pendulum. Beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny   Lun 9 Mar 2015 - 12:58

Le petit chat roux se tenait devant moi, les yeux réduits en deux fentes. Il devait être encore frustré que je l'ai abbandonné, mais je n'en avais strictement rien à faire de lui. Je ne le cherchait que pour savoir si il avait survécu, et décidément oui...

- Non. C’est Nuage d’Illusion. Mais comment pourrais-tu le savoir?


Nuage d'Illusion. Il avait sûrement dû rejoindre un de ces clans de chats. Quel idiot! Je comprends ai survécu, il a réjoint ces idiots en laissant sa sœur seule, il n'ai pas mieu que moi. Je le regarde de ma hauteur, la queue levée et je m'avance.

- Et qu'est-il arrivée de ta soeur, tu la laissée seule? Tu n'es pas mieu que moi mon pauvre petit.

Sur ce je grimpe sur un rocher plus haut. Je me souviens de leur naissance, à lui et Zedba, c'était à la saison des feuille nouvelle. Ces deux là m'avait tellement fait perdre de sang et souffrir. Mais il ne pouvait rien n'y faire. Après leur naissance, je suis partit chercher leur père les laissant seul. Je me suis jamais revenue. Leur n'était qu'un idiot chat de clans, je l'avais tuer en quelques temps. Enfin je pense, si il n'est pas mort, alors il esttrès mal au point et a dû mourrir de ses blessures.

- Alors tu as rejoint l'un de ces stupides clans! lLe Clan de l'Ombre, c'est ça? Pourtant ces impossible, tu es à moitié Clan de la Rivière, moitié solitaire! Tu ne sera jamais un vrai guerrier!
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d'Illusion
Apprenti
avatar

Messages : 187

MessageSujet: Re: Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny   Mer 11 Mar 2015 - 17:17

Son sourire étrange flottait sur son visage, encore et toujours, tandis qu’il écoutait sa mère parler. Parler et encore parler. Elle disait des mots qui n’avaient pas de sens dans sa bouche et qui donnait envie au novice d’éclater d’un rire ironique, menaçant. N’était-il pas mieux que sa mère? Bien sûr qu’il l’était. Et ce, quoi qu’elle puisse dire, il restera convaincu de sa supériorité face à elle. À jamais. Il inclina la tête en la regardant monter sur un rocher plus haut. Sans que cela ne se voit, il réfléchissait attentivement à chaque parole que sa mère était en train de lui dire… Sa mère… c’est relatif. Il ne la voyait qu’en tant que génitrice. Et celle-ci semblait convaincu de l’infériorité et de la monstruosité de son fils. Mais ni l’un ni l’autre ne savait à quel point l’esprit de ce dernier pouvait se montrer stratégique. Un esprit planifié pour relever les obstacles barrant sa route afin de ne serait-ce qu’éradiquer un peu de la vie, et transmettre son objectif à d’autres qui pourront à leur tour poursuivre son but.

Une fois qu’il fut certain que la femelle avait terminé de parler, il la rejoignit souplement sur le rocher, ce sourire qui ne disait rien qui vaille, rien de bien, toujours présent sur son visage. L’apprenti se demandait ce que savait sa mère réellement, parce qu’elle n’avait jamais intégré un Clan sans doute et que Nuage d’Illusion avait compris une chose jusqu’à aujourd’hui : le sang ne faisait en rien de toi un mauvais guerrier, un faux ou un vrai. Ce qui décidait n’était que ton ambition. Il se sentit s’arrêter. Sans même réellement en avoir conscience. Alors qu’il avait qu’une envie qui était de sauter sur sa mère et tenter de lui infliger des blessures mortelles, il ne fit que s’asseoir à quelques pas d’elle… Pourquoi? Restait à le savoir. Il inclina de nouveau la tête, pris dans ses propres pensées. Il savait désormais que son père était un guerrier du Clan de la Rivière, ce qui expliquait sans doute pourquoi il n’avait pas peur de se mouiller les pattes. Pourquoi il n’avait pas été dégoûté d’être tombé dans la rivière. Que cela l’ait même fait revenir à la réalité. Il inspira profondément avant de redresser sa tête et se lever. Comme ça. Sans prévenir. Il s’approcha de sa mère, riant quelque peu, d’un rire sec, bref.

-Si j’ai abandonné ma sœur, moi, au moins, je continue de la côtoyer et je sais qu’elle est en vie. Contrairement à toi, chère mère. Et ensuite, si je ne suis point de l’Ombre, avoir rejoint ce Clan ne m’apporte que des avantages. Avec du sang du Clan de la Rivière, je sais donc nager et ne pas redouter l’eau, avec le sang des solitaires, je sais être bien plus stratégique que les chats de Clan pour assurer ma survie à seul et avec les entraînements de l’Ombre, je saurais apprendre à chasser la nuit, et attraper des animaux que les autres Clans n’attrapent sans doute pas. Je serais par là un guerrier sans doute plus redoutable que la plupart, et peut-être m’inscrirais-je dans l’histoire. Peux-tu en dire autant de toi? Qu’as-tu réellement fait à part abandonner ta progéniture à leur sort et jouer avec les mâles? Jamais tu ne pourras te comparer à moi, je vaux bien plus.

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •






Merci Pendulum. Beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny   Sam 14 Mar 2015 - 13:45

Une fois que j'eus finis de parler, le petit chat couleur sable me rejoignit sur le rocher, ayant toujours son grand sourire. Il inclina la tête, penseur. Sauvage aussi était perdue dans ses pensée, le jeune mâle lui ressemblait beaucoup. Comment avait-elle pu mettre au monde un chaton aussi arrogant! Elle remarqua qu'il bougea, il s'approchait d'elle, mais la rouquine ne bougea pas, elle n'avait pas peur d'un chaton.

-Si j’ai abandonné ma sœur, moi, au moins, je continue de la côtoyer et je sais qu’elle est en vie. Contrairement à toi, chère mère. Et ensuite, si je ne suis point de l’Ombre, avoir rejoint ce Clan ne m’apporte que des avantages. Avec du sang du Clan de la Rivière, je sais donc nager et ne pas redouter l’eau, avec le sang des solitaires, je sais être bien plus stratégique que les chats de Clan pour assurer ma survie à seul et avec les entraînements de l’Ombre, je saurais apprendre à chasser la nuit, et attraper des animaux que les autres Clans n’attrapent sans doute pas. Je serais par là un guerrier sans doute plus redoutable que la plupart, et peut-être m’inscrirais-je dans l’histoire. Peux-tu en dire autant de toi? Qu’as-tu réellement fait à part abandonner ta progéniture à leur sort et jouer avec les mâles? Jamais tu ne pourras te comparer à moi, je vaux bien plus.

La solitaire commença à rire, rire comment elle ne l'avait jamais fait, ce petit était vraiment ridicule.

Tu es resté trop longtemps chez tes amis les chats de clans. Tu es le fils d'un guerrier du Clan de la Rivière et d'une solitaire, ça ne veut pas dire que tu as hériter de tous ce qu'on a, tu ne saura jamais nagé, tu ne fait pas partit du Clan de la Rivière, de plus tu ne sera jamais aussi débrouillard et stratégique qu'un solitaire, car tu ne vis pas seul. Tu vis avec d'autres chats qui te font perdre ton indépendance. De plus, tu as plus hériter du caractère idiot de ton père... Ensuite, je n'ai aucun honneur à avoir, je ne compte sur personne, je suis libre, je fais ce que je veux! Peux-tu en dire autant cher fils? Es-tu libre de faire ce que tu veux? Non! Alors laisse moi en paix, je n'ai pas besoin d'un chaton arrogant pour me dicter ma vie.

Sur ce, la femelle sauta du rocher et partit, même si au fond d'elle, elle savait que Lusion la rattraperait. Il avait beau être Nuage d'Illusion, pour elle il sera toujours Lusion.
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d'Illusion
Apprenti
avatar

Messages : 187

MessageSujet: Re: Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny   Jeu 26 Mar 2015 - 2:43

Et elle rit. Elle rit d’un rire qui hérissa l’ancien solitaire. Il la détestait. Il n’y avait pas d’autres mots. Il la détestait. Et elle aurait tout aussi bien pu être morte qu’il en aurait été content. Et elle allait l’être. Un jour. Elle allait l’être. Il le promettait. Une promesse. Il en faisait une promesse. La promesse de sa mort. Tue-la. Oh oui. Ce serait jouissant de la tuer. De sentir la vie de la femelle la quitter peu à peu sous ses griffes à lui. Mais pour le moment, il n’était pas assez fort, il n’était pas assez vif. Il allait le devenir…un jour. Il le promettait. Parce que la Mort règnerait, et elle en serait le premier témoin. Il allait s’en assurer. Fou? Sans doute, mais il ne le remarquait point, n’en avait point conscience. Tout ce qui lui importait, c’était de la voir agonisante, mais il allait devoir attendre…Même s’il détestait ça.

Il regarda la femelle sauter du rocher, son regard rempli de haine la suivit un long moment sans qu’il ne réagisse. Pourquoi la suivrait-elle? Il ne pouvait pas la tuer. Pas maintenant. Alors pourquoi la suivrait-elle? Et une raison germa alors dans sa tête. Juste pour démentir ses propos. Elle disait qu’il ne savait pas nager, hors il savait. Il en avait déjà fait l’expérience lorsque les voix menaçantes l’avaient fait tomber dans l’eau et qu’il était parvenu sans réel mal à la surface. L’eau ne lui faisait pas peur et il pourrait s’entraîner jour après jour à la nage, ce qu’il allait faire. Il se débrouillait. Il avait moins de chance que les autres de se noyer, ainsi, il retenait de son père pour cela. Stratégique et débrouillard, il l’était. Mais ça, comment pouvait-elle le savoir? Elle ne le connaissait pas. Un rictus déforma le visage d’habitue assez beau du mâle qui ne put s’empêcher de partir d’un rire glauque et menaçant. Il sauta du rocher et se réceptionna sans trop de mal puis la rattrapa. Rapidement. Il la rattrapa, son rictus toujours sur ses babines.

-Qu’en sais-tu? Peux-tu réellement affirmer savoir ce que je sais faire? Je ne te dirais rien, parce que tu ne mérites pas de savoir. Mais personne ne me dicte ma vie, pas même le Clan de l’Ombre.

Cette dernière phrase avait prise d’étranges inflexions, comme si ce n’était pas le novice qui l’a avait prononcé, mais une de ses voix menaçantes qui l’avait un jour fait tomber dans la rivière. Comme si elle avait pris l’espace d’un moment possession du corps de l’apprenti pour transmettre un message. Tue-la. Pas pour le moment. Les yeux sanglants de Nuage d’Illusion laissaient sans doute apparaître la folie du mâle. Une folie meurtrière qui laissait aucun doute : Il serait prêt à se battre jusqu'à sa mort. Peut-être que sa mère comprendra que le petit qu'elle a mit au monde n'était sans doute pas celui auquel elle s'attendait : Qu'il était plus stratégique et solitaire que pouvait l'être un solitaire. Peut-être qu'elle s'en voudra, qui sait. Mais ça ne changerait rien à cette voix. Tue-la.


Et il s'éloigna quelque peu de sa mère, sans cesser de la regarder. Quelle serait sa réaction?
Quoi qu'il en soit, il la détestait et la haine emplissait l'air. Cette haine chargée de sang.

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •






Merci Pendulum. Beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny   Jeu 26 Mar 2015 - 11:38

Sauvage sauta du rocher et commença à s'éloigner, elle n'en avait rien à faire du jeune chaton. Elle continua sa marche tranquille en ricanant en repensant à quel point il n'était encore qu'un bébé. Tout d'un coup elle sentit qu'on l'a suivait, Lusion la suivait, ricanant. Il était tellement laid, comment avait-elle fait pour donner naissance à un petit aussi laid! Il retient sûrement beaucoup de son idiot de père!

- Qu’en sais-tu? Peux-tu réellement affirmer savoir ce que je sais faire? Je ne te dirais rien, parce que tu ne mérites pas de savoir. Mais personne ne me dicte ma vie, pas même le Clan de l’Ombre.

Il était vraiment idiot, juste à voir la façons dont il lui parlait, de plus il devait sûrement être fou, selon ces yeux de meurtrier. Elle continua à avancer tranquillement, sans répondre, sa n'en valait pas la peine. Sauf que l'envie de lui sauter dessus et de le tuer devient plus forte, tellement forte qu'elle s'élança avec agilité et vitesse pour finalement griffer la joue du chaton.
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d'Illusion
Apprenti
avatar

Messages : 187

MessageSujet: Re: Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny   Mer 15 Avr 2015 - 3:50

La lueur de folie dans les yeux du novice du Clan de l'Ombre ne disparaissait pas. Elle était faite pour demeurer, pour ne pas s'en aller. Elle était là depuis sa naissance et serait là même à sa mort. Et malgré tout, il parvenait à être lucide un peu, à réfléchir. Parce que même fou, il savait ce qu'il faisait. Sa logique était décuplée, son instinct de survie exacerbée, et il aimait nager. Il aimait le contact de l'eau, il savait comment nager. Mais sa mère n'avait pas à savoir qui il était. Il pouvait tout aussi bien très bien survivre seul, se débrouiller, chasser, faire bien des progrès malgré son problème mental, tout cela ne concernait pas la chatte qui lui faisait aujourd'hui face.

Et le sourire étrange ne quittait pas le visage du petit, même que ce sourire s'était métamorphosé en un rictus terrible déformant son visage, le rendant laid. Et cela se voyait dans les yeux de sa mère qu'il était laid. Et ça le faisait rire. Tellement rire. Elle ne s'attendait pas à le voir aussi laid. Aussi fou. Et ça le faisait rire. Parce que c'était la punition de sa mère. Il ne valait. Mais elle valait encore moins que lui et c'était sûr qu'un jour, elle payerait. Peu importe ce jour, peu importe quand. Il n'attendait pas à ce qu'elle veuille se faire pardonner. Il voulait juste qu'elle paie. Et qu'elle meurt. Pas même qu'elle regrette, juste que la Mort vienne lui faire payer ce qu'elle avait fait de lui, Lusion. Parce que son nom d'origine restait malgré qu'il vivait dans le Clan de l'Ombre. On l'appelait Nuage d'Illusion, mais il était Lusion.

Et alors elle s'élança. Qu'il n'ait pas prévu ça n'importait peu. Elle s'élança et le griffa à la joue. Il aurait pu répondre par les griffes aussi. D'ailleurs, c'était ce qu'il aurait dû faire. Ce qu'il aurait fait. Mais il ne le fit pas. Contre toute attente, il ne le fit pas. Non, au contraire, envers et contre tous, il partit d'un nouvel éclat de rire. Un rire hystérique et meurtrier, fou. Un rire qui montrait bien que le petit n'avait pas toute sa tête, mais que malgré tout, il avait un esprit bien plus stratégique que beaucoup d'autres chats. Et puis, il recula doucement, ses yeux étincelant drôlement, une lueur étrange dansant dedans.

- Pauvre toi.... Ton fils n'est pas celui auquel tu t'attendais...

Et il se retourna, s'élança. Sa mère était dans les terres du Clan de l'Ombre, elle ne le connaissait pas comme lui. Il prit la direction du Noisetier puis se rendit vers le ruisseau. Sa mère ne le suivrait pas, parce qu'il prit une petite pause avant de retourner doucement vers le camp. Mais là où il avait laissé sa mère, peut-être perplexe, peut-être pas, une phrase qu'il n'avait pas dite semblait malgré tout résonner d'une façon presque audible. «Ce n'est pas fini.»

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •






Merci Pendulum. Beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny   Sam 18 Avr 2015 - 23:29

FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon fils, voilà pourquoi... feat. Luny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» louis chedid voilà pourquoi
» Voilà pourquoi le Canadien éprouve des difficultés cette saison !
» As the seasons [feat Luny]
» Voilà pourquoi il faut y réfléchir à deux fois avant d'embaucher un muzz
» Pourquoi tu ne parles pas ? || FEAT Beau Mensonge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-