La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Twist
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm a warrior. i believe. ∞ source chantante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélopée Angélique
Guerrière
avatar

Messages : 1001

MessageSujet: i'm a warrior. i believe. ∞ source chantante   Mer 30 Déc 2015 - 0:58


❝ quand on apprend à te connaître, Source Chantante ❞I'm a warrior. I believe.Ce matin, je ne puis voir le soleil se lever paisiblement à cause de nombreux nuages gris annonçant de belles averses pour la journée. À cette vue, l'envie d'aller chasser me filais entre les pattes, pas question de sortir par un temps pareil. J'avais pas franchement envie de rentrer au camp, par cette saison froide, avec le pelage plaqué contre le corps, grelottant tandis que le lendemain, je sais déjà sur je suis malade. Puis à présent, avec aucun apprenti à charge, l'envie de me lever tôt avait filée elle aussi. Je préférais dormir par ce froid en tentant de me réchauffer auprès de mes camarades de tanière. Pourtant, le sommeil ne vient pas. Je relève la tête. Apparemment, peu de guerriers sont du même avis que moi et pourtant, je me lève et m'étire. Après tout, je n'avais pas franchement pris la peine de réfléchir car même si je n'avais pas d'apprenti à charge, quoi de bon que d'aller se défouler et travailler ses techniques dans la boue pour mieux s'entraîner ? Je me raidis dès ma sortie de l'antre lorsqu'une bourrasque fraîche me percuta. Il y a des fois où je me demande si je fais les bons choix. Même si il serait mieux d'aller chasser en vue de la pile de gibier peu garnie, mes membres ankylosés me disent eux aussi de me rendre dans cette clairière où j'ai tant eût l'habitude de me battre avec mes apprentis. Pourtant, je suis pas persuadé de vouloir y aller seul. De la compagnie me tenterait bien et quoi de bon que de s'entraîner avec un guerrier aguerri du clan tel que moi ? En plus de les entraînements martiaux que j'ai reçu par ma mère, il y a eût ceux du Clan de l'Ombre puis ceux de la Rivière. Ne suis-je donc pas l'un des meilleurs, avec diverses techniques inconnues dans mon propre clan ? Mon regard se pose sur les chats dans le camp. Aucun d'eux ne semble vraiment prêt à vouloir s'entraîner et la plupart des combattants sont partis avec leur apprenti, ce qui en clair, me réduit mes possibilités. Il reste encore ceux qui dorment dans la le gîte des chasseurs. D'un coup d'œil, je passe en revu tous les corps jusqu'à ce qu'un semble se relever. Du moins, je puis apercevoir au minimum une paire d'yeux à moitié éveillée et intriguée par mon visage roux dans l'antre. D'un signe de tête, je lui intime de sortir. Dès que ce chat fut dehors, je puis reconnaître immédiatement Source Chantante. Dans l'antre, difficile de la reconnaître de par son pelage noir de jais et du peu de luminosité que nous offre l'astre flamboyant caché par les nuages gris. À cette pensée, je pris le Clan des Étoiles pour que la chaleur ne tarde pas, que cette saison se finisse vite, que le manteau blanc qui recouvre le sol nous quitte, même s'il émerveille parfois les chatons les plus curieux. Au fin fond de la tanière, j'avais tout de même reconnu les yeux bleus de la féline, identiques aux miens parmi la pénombre. Eux au moins, étaient dissociables. Je la fixe un instant, avec l'idée que ma proposition puisse lui faire peur. Puis je me résigne, on voit ses muscles. On sait qu'elle est prête en réalité. Alors je n'hésite plus un instant. « Bon, autant te dire que l'idée que j'ai pourrais te paraître aussi folle au bidon voir inintéressante ou tout le contraire. À ton bon vouloir. Mais pour y parvenir, il faudra courir. commençais-je, sceptique par rapport à sa réaction. » Source Chantante et moi nous connaissons à peine. Je n'ai pas eût le temps d'aller passer un bon moment avec tous les chats du genre. Je préfère me faire apprécier de tous tout en prenant le temps de rester avec eux, de leur offrir pleinement mon attention. Juste histoire de même toutes les chances de mon côté pour une amitié fiable. Dans le Clan, je préfère être reconnu par mes qualités et apprécié de mes défauts. Le Clan de la Rivière n'est et ne sera jamais mon clan natal et cela, je n'y peux rien. Pourtant, j'ai choisi de vivre avec eux, ce n'est pas pour rien. Je n'ai pas pu choisir d'où je venais mais j'ai pu choisir ce sue je voulais devenir : le plus fidèle guerrier du Clan de la Rivière. Voilà quel était mon but. À présent atteint, j'ai pu fonder une famille et m'incorporer doucement dans la masse, m'y faire et me faire accepter. J'ai pu faire ce que j'ai voulu. Autant dire qu'à présent, l'amitié est primordial dans mon clan. Tel Source Chantante par exemple. L'idée d'ailleurs que j'ai en tête pourrait lui plaire comme pas tant que ça. Je n'y connais rien chez elle mais qui ne tente rien n'a rien. Alors je me lance, de suite. « Bien, je te propose mon programme. On va jusqu'à la clairière d'entraînement et on se bat. Le premier arrivé aura l'avantage, ça te va ? continuais-je. » Je n'avais aucune idée si elle était d'accord avec cela mais pour moi, ceci était un bon compris. On s'échauffe lors d'une course pour le moins palpitante jusqu'à la clairière non loin de la cabane abandonnée et si j'arrive en premier, c'est garanti que je me cache pour la prendre par surprise. Même si elle a toujours vécu ici semble-t-il, il n'a pas été dispensable pour moi de ne pas connaître le territoire par cœur, jusqu'à ses moindres recoins avant de proposer ce défi. Dors-et-déjà, nous étions au même niveau. Il ne manquait plus que le top départ. Déjà les membres bandés, prêts pour l'aventure, j'opposais un petit sourire entre la féline et moi. Elle avait intérêt à être parée.  « C'est parti ! lançais-je. » Déjà, je m'élançais follement. Au début, mes membres endoloris ne me permirent pas de faire de grands gestes appliqués, ce qui valu quelques rapides glissades maladroites sans pour autant tomber. J'avais le plaisir de sentir le vent s'engouffrer entre chacun des poils de ma fourrure courte. Mille et une odeurs défilaient sous mon museau jusqu'à même sentir le fumet d'une souris. Pourtant, ceci ne m'arrêtai pas. Pas question de perdre cette course. Je ne voyais plus la guerrière, je n'entendais même pas le bruit de ses pas galopants sur nos terres. Elle semblait avoir disparu telle une ombre. Après réflexion, elle devait avoir prit un autre chemin. Puis je laissa filer cette pensée en l'apercevant non loin devant. Elle me donnait du fil à retordre mais elle allait en découdre. J'entamais une accélération dans le but de la rattrapée rapidement jusqu'à lui passer devant. Cette simple idée de passer devant elle venait de me distraire, si plein que mes pattes se prirent dans des racines. Mais je devais reprendre la course. Je me secouais, le pelage taché du côté gauche par la boue. Celle-ci me ralentissait encore plus qu'une de mes pattes me faisant souffrir. Arrivé à la clairière, j'étouffais presque. Haletant, je le laissa tomber sur le sol : mes pattes ne me portaient plus.© 2981 12289 0

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: i'm a warrior. i believe. ∞ source chantante   Mer 30 Déc 2015 - 12:07




I'm a warrior. I believe.
Vent du Sahara & Source Chantante




Un cocon de chaleur m'entourait. La respiration de nombreux félins endormis troublait le silence du gîte des guerriers, et on pouvait entendre au dehors, le vent glacial de la mauvaise saison qui sifflait entre les branches, tel un guerrier s'apprêtant à raser le camp de ce monde, comme chaque année. Je n'ouvrais pas les yeux, assez peu pressée de sortir dans le froid par ce matin d'hiver. Je n'étais aujourd'hui assignée à aucune patrouille et la respiration rythmée des autres me berçait doucement, telle une invitation à replonger dans le sommeil. Une invitation bien tentante d'ailleurs...
Mais il semble que quelqu'un en ait décidé autrement, car à peine les bruits et les sensations commencent-elles à s'estomper autour de moi, que je sursaute à nouveau, cette fois ci en ouvrant à demi les yeux, attendant qu'ils s'habituent à la lumière froide venant de dehors. Mais cette lumière ne me parvient pas complètement, car un félin à la fourrure rousse masque l'entrée. Je reconnais sans trop d'effort Vent du Sahara grâce à sa carrure et ses yeux bleus, qui viennent de se tourner vers moi. Il me regarde un instant avant de me faire signe de sortir, ordre que je suis sans trop me poser de questions.

Une fois arrivée au dehors, je fixe le félin, attendant qu'il m'explique ce qu'il attend de moi. Il parait hésiter un instant avant de se décider.
"Bon, autant te dire que l'idée que j'ai pourrais te paraître aussi folle au bidon voir inintéressante ou tout le contraire. À ton bon vouloir. Mais pour y parvenir, il faudra courir. commença t-il. J'observais le mâle roux un instant. Je ne savais pas grand chose de lui, mis à part qu'il était un ancien guerrier du Clan de l'Ombre. Il s'était assez bien intégré au camp et paraissait loyal. Je ne connaissais pas les raisons de ce changement, ni à quoi ressemblait sa vie auparavant. Avait-il eu une compagne? Des frères et sœurs? Aucune idée. Je ne connaissais rien de lui, et l'idée de faire connaissance n'avait rien pour me déplaire. Et puis franchement, ce n'étais pas mon genre de tout refuser d'emblée de sa part juste parce qu'il n'avait pas fais partie des nôtres à sa naissances. Alors j'attends sans mot dire sa proposition.
"Bien, je te propose mon programme. On va jusqu'à la clairière d'entraînement et on se bat. Le premier arrivé aura l'avantage, ça te va ?"
Entendant cette idée, je m'autorise un petit sourire. Cette idée me plait, surtout contre un félin dont je ne sais pas grand chose. Il gagnera sûrement au combat, suffit de regarder ses muscles sous son pelage, et c'est sans compter les techniques du clan de l'Ombre dont il peut user à tout moment. Mais peut-être que si je gagne la course et le prend par surprise...
"Ça me va!"Répondis-je joyeusement. Déjà, Vent du Sahara se préparait à bondir, les membres bandés. Je prenais moi même position avant qu'il ne donne le signe du départ. "C'est parti!" lança t-il en se propulsant en avant dans le même temps.
Je partais avec un tout petit temps de retard sur lui, mais mes origines de riveraine m'aidèrent dès le départ, car alors qu'il glissait sur le sol détrempé avant de réussir à prendre ses appuis, mes pattes plus larges et taillées pour les terrains marécageux me permettaient d'avancer plus facilement. J'en profitais pour disparaître par un autre sentier afin d'avoir la voie libre pour courir. Les rafales de vent froides me plaquaient les poils sur le crâne, mais cela ne me gênait en rien. J'étais juste profondément heureuse d'être là, tout simplement. Un oiseau que je n'identifiai pas s'envola sur mon passage, mais j'étais trop concentrée sur ma course pour y faire attention. A présent, la clairière ne devait plus être loin, mais mes muscles me faisait souffrir et ma respiration se faisait de plus en plus laborieuse. Enfin, j'arrivais en vue de la clairière : il n'y avait pas encore de félin à l’intérieur de celle ci, mais j'accélérais une dernière fois, craignant que Vent du Sahara soit juste derrière moi. Enfin, j'arrivais en dérapage, haletante et couverte de boue. Je dû résister à la tentation de m'effondrer au sol, tellement mes muscles criaient au supplice, et je m'efforçais de respirer régulièrement. Si mon adversaire arrivait, il n'aurait qu'à bondir, j'étais à sa merci... Mais j'entendais tout de suite des pas derrière moi, ainsi qu'une respiration haletante. Vent du Sahara arrivait, et il s'écroula au sol.
Un peu surprise, je n'esquissais pas un mouvement, continuant à me concentrer sur les nuages blancs que formait mon souffle.

J'attendais quelques instant que le félin reprennent son souffle, sans pour autant trop le ménager : je savais que je n'avais cette fois ci pas grande chance de l'emporter alors pas question de gâcher complètement mon maigre avantage.
Alors je hérissais les poils de mon échine et bandait les muscles tandis que mon adversaire me suivait des yeux. Je fis attention à ne pas me concentrer sur là ou je comptais l'attaquer en premier.
Enfin, je bondis, les griffes rentrée de toute évidence, et fis semblant de lui lacérer le museau et les yeux, des zones très sensibles, puis je me retirais vite, afin qu'il ne puisse pas me tomber dessus, car je savais que s'il parvenait à m'attraper, autant renoncer...
Revenir en haut Aller en bas
 

i'm a warrior. i believe. ∞ source chantante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» [Code Source] Code Source
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» une source "valable" ?
» Dynasty warrior

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-