La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Flying Pumpkin LDD 017
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coldness | PV Pelage de Cerf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jour de Guerre
Guerrier
avatar

Messages : 115

MessageSujet: Coldness | PV Pelage de Cerf   Mar 13 Déc 2016 - 14:33


Coldness

« Quand le coeur est chaud, on n'a pas froid au corps. »

Aujourd'hui, t'as voulu te rendre utile. Bah ouais, t'as l'impression d'avoir des choses à prouver. A prouver aux autres, mais aussi à toi même. Tu voudrais te prouver que t'es capable d'apprendre rapidement, comme dans ta jeunesse. Non pas que tu sois vieux, mais disons que t'es un peu plus long à l'apprentissage qu'un jeune ce qui est normal. Les apprentis ont une grande faculté d'apprentissage. Certains sont têtus, mais la plupart parviennent à emmagasiner une grande quantité d'informations en très peu de temps. D'ailleurs, à la fin de leur apprentissage, ils gagnent subitement en maturité. Parfois trop. Ils se sentent pousser des ailes, se croient capable de porter le monde sur leurs épaules fines encore en développement.

Toi, t'acceptes pas la normalité. T'as encore envie d'apprendre. T'es un peu nostalgique du temps où tu galérait à bondir sur ton mentor. Tu cherches l'accomplissement, t'aimes les tâches finies et surtout t'aimes qu'elles soient bien faites. Mais à force de bien faire les choses tu t'ennuis. T'aimerai avoir un nouveau défi à relever ! Mais c'est compliqué de te trouver un but. C'est peut-être pour ça que tu t'es réfugié derrière ta carapace. Ton poitrail fièrement bombé, ces mots glissés aux oreilles des femelles, mielleux.

Alors aujourd'hui t'as décidé de retourner apprendre. Alors t'as discrètement suivis un apprenti et son mentor. tu t'es planqué, pendant leur séance de chasse. T'es un mauvais chasseur, on l'a dit et répété ! Alors tu veux t'améliorer, voilà ton but : être le meilleur. Avoir une chance d'être pris en exemple. Alors, aujourd'hui, tu redeviens un apprenti. Personne ne doit le savoir ! Après la séance d'observation, t'es retourné sur les plateaux. T'as tenté d'attraper quelques proies, mais ton corps non échauffé et la dureté du sol froid t'ont pris de court. Ton corps gelé s'est littéralement écrasé par terre ! T'as mal aux pattes. Rien qui nécessite l'intervention du guérisseur mais... t'as décidé de plus faire de frasque.

Ramenant la pauvre grive maigre, prémisse d'un hiver rude, tu tente de cacher ta boiterie légère. En fin d'après-midi, le soleil tombe vite. Tu te décide à te coucher tôt. Tu prends ta place sur ta litière et entame ta toilette, un air réfléchit dans le regard.  


• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •



ᛃ ᛟ ᚢ ᚱ    ᛞ ᛖ    ᚷ ᚢ ᛖ ᚱ ᚱ ᛖ

« A king once told me that madness and greatness are two sides of the same coin. »

✵:
 

Jour de Guerre pense en italique & miaule en #ccccff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelage de Cerf
Guerrier
avatar

Messages : 21

MessageSujet: Re: Coldness | PV Pelage de Cerf   Mar 13 Déc 2016 - 18:13

Il faisait si froid ... J'avais attrapé une sorte de rhume qui n'en était pas un ...
La guérrisseuse m'avait alors proposé de me tenir calme quelques jours ...
C'est assez dure d'accepter quand tu vois tout tes camarades s'activer autour de toi ... je m'étais donc allongé au milieu du camp et observais tout ce que mes yeux me permettaient de voir.
Ces observations me permirent d'apprendre un nombre assez fou, pour une journée si paisible, de chose.
En particulier sur un chat ... Jour de Guerre.

Celui-ci se tenait bien droit, le torse bondé. Il était fier !
A vrai dire il avit de quoi ... C'était un guerrier qui était assez robuste ... Il parraissait fort ...
J'observa ces allés et retours au camp ... il m'intiguait ... quelque chose en lui me paraissait captivant ... Soudain il se leva brusquement et sorta discrétement du camp derrière un mentor et son apprentis ...
Je pris l'iniative soudaine de le suivre ... comme je l'ai dit je ne tiens par sur patte et ne rien faire m'horrifie ... le suivant j'ai constaté quelque chose d'étrange ... ili se camouflait et observait la partie de chasse de cet apprenti et de ce mentor ...
Je juga donc préférable d'en rester là et de rentrerau camp ... à vrai dire espionner un membre de mon clan m'apportait guère ... de plus je me souciais peu de Jour de Guerre.

Peu après cette escapade je pris l'iniative d'aller me coucher. J'en avait assez de tout ces regart, certe compatissant, mais embarrassant de mes compagnons.
Comme à mon habitude je me mis dans un coin de la tanière de façon à être dessimulé par la pénombre ... je ferma les yeux ...
Mais quelqu'un rentra alors ... Je rouvris les yeux et constata alors que Jour de Guerre était lui aussi de retour ... il ne m'avait pas vu ... je pouvais donc continué à l'observer sans être remarqué ...
Il semblait caché une gêne à la patte ... j'observais ça grâce à ça démarche chaloupé ... il devait lui aussi mourir de froid dehors car ces pattes sembait aussi raide qu'un bout de bois ...
Il commençait à faire ça toillette.


Surement avait-il froid ... me dis-je
Trop curieux de savoir ce qui c'était passé tout à l'heure je bomba le torse, et sorta de la pénombre de tel façon que je me montrait sur toute ma hauteur ...



• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jour de Guerre
Guerrier
avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: Coldness | PV Pelage de Cerf   Mar 13 Déc 2016 - 18:49


Coldness

« Quand le coeur est chaud, on n'a pas froid au corps. »

Là, une bourre de d'herbe restée plantée dans ton pelage touffu. Certainement due à ta traque que tu as effectuée il y a peu. Tu retire les feuilles mortes qui traînent dans ton pelage, sans sentir le regard de ton camarade, au fond de la tanière. T'es un peu trop focalisé sur ta petite personne et sur la manière dont tu pourrai te rendre brillant pour t'occuper de tes camarades les plus proches : ceux avec qui tu partage la tanière. Pourtant d'habitude, t'es sur le qui-vive. T'as l’œil. Tu prête l'oreille. T'écoute, tu vois, tu sens. Mais là, étrangement, tes pensées sont exclusivement concentrées sur ta manière de t'améliorer. T'es un drôle de chat pas vrai ? T'as toujours vécu pour toi. Puis tu te lève un matin, tu rencontres ces chats qui parviennent à faire de ta vie d'errance une vie louable. Enfin, plus ou moins...

Disons que t'es sceptique : t'aimes bien leur façon de penser, à tous. Cet espèce de groupement qu'ils font de tout. Ce phénomène étrange que tu observes lors des assemblées des quatre clans, t'aimes quand il te fait frissonner. Ta première assemblée, tu l'as vécu de drôle de façon. Tu levait les yeux au ciel en voyant les chats des autres clans. Comment les clans peuvent-ils vivre en cohésion ? Y'en a bien a qui t'aurai crever les yeux, rien que de sentir leur fumet. Cette état d'esprit t'as suivi tout le long de l'assemblée. A la fin, t'en revenais pas toi même : ils t'avaient enrôlés ! Depuis, t'as nourris ce sentiment d'appartenance à ton clan, que dis-je, à ta famille. A part lors de tes moments de doute profond, tu te sent parfaitement intégré dans le Clan du Vent. T'aimes la sensation égoïste que te procure la communauté. Le sentiment d'être un maillon qui pousse le clan en avant, comme un coup de vent lors d'une tempête.

Un vent qui secoue tout sur son passage. Le tonnerre fait du bruit, claque un instant mais ne fais pas de ravage. L'eau passe, détruit, on reconstruit. Dans l'ombre et dans le vent, il est plus difficile de tenir le cap. C'est peut-être pour ça que t'as du respect pour les ombreux. Enfin, moins que pour ton meneur bien évidement. Ils ne sont que des ombreux. Tu fais partie de la tempête.

- Je fais partie de la tempête.

Tu t'es exprimé trop haut. T'as même pas remarqué la venue de Pelage de Cerf, derrière toi. Lui aussi sort de l'ombre. Tout droit planté, il tient tête aux éléments. Tu l'entends pas beaucoup, il cause pas énormément. T'as jamais vraiment cherché à le connaître, en fait. Des discussions brèves, nécessaires au bon fonctionnement du clan. Rien d'informel. Alors que tu l’aperçoit, tu te tournes, cachant ta douleur à la patte. Tu le dévisage, de haut en bas, cherche à te faire plus imposant que lui, quand soudain te vient l'idée d'une discussion cordiale. Bon sang, la vie en communauté à grisé ton cœur noir, maintenant teint de blanc. Tu prend ton meilleur regard, celui des bons jours. Celui qui ne laisse rien transparaître à part une lueur de mépris. Restons tout de même correct ! Tu essaies de percer son corps de matou de tes yeux vairons. Y'en a qui t'ont dit que l'ambré est plus perçant. Tu lance alors, d'une voix claire :

- Bonsoir Pelage de Cerf.

Un instant de flottement, t'abandonnes l'idée d'essayer d'être ce que tu n'es pas : cordial.

- Je ne suis pas doué pour les discussions. Hem... alors commençons par... comment va ton rhume ? Vas tu pouvoir revenir chasser bientôt ? Le froid est à nos portes, nous devons être prêts. Ceux qui sont trop faibles pour supporter la course avec les vents doivent être écartés.

T'as tenté d'être sympathique là ? Tu plaisantes j'espère. T'essaies même pas de te rattraper. Tu continue de fixer le félin d'un regard intense. 


• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •



ᛃ ᛟ ᚢ ᚱ    ᛞ ᛖ    ᚷ ᚢ ᛖ ᚱ ᚱ ᛖ

« A king once told me that madness and greatness are two sides of the same coin. »

✵:
 

Jour de Guerre pense en italique & miaule en #ccccff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelage de Cerf
Guerrier
avatar

Messages : 21

MessageSujet: Re: Coldness | PV Pelage de Cerf   Mar 13 Déc 2016 - 19:33

Je me tenais toujours debout dans la tanière ... Il ne semblait pas avoir remarqué ma présence ... La phrase qu'il allait dire allait confirmer mes propos :

- Je fais partie de la tempête.


C'était la phrase qu'il venait de dire ... Elle me laissa d'abord perplexe ... J'essaya de la déchiffrer il ne m'en laissa pas le temps ...
Il venait prendre conscience de ma présence, il dissimulait bien ça gène car je n'arrivais pas à la désseler. A vrai dire il inspirait chez moi une vive curiosité que je n'osais exprimé ...


- Bonsoir Pelage de Cerf.

Il venait de dire cette phrase avec difficulté ... Peut être hésitait il à m'adresser la parole ... Je crus voir une légère grimace apparaître au coin de ses babines mais je n'étais surement trompé le lapse de temps fut trop court. Il continua sur le même ton tout en me fixant avec se regard si perssant qu'il arrivait quasiment à me faire chanceler.

- Je ne suis pas doué pour les discussions. Hem... alors commençons par... comment va ton rhume ? Vas tu pouvoir revenir chasser bientôt ? Le froid est à nos portes, nous devons être prêts. Ceux qui sont trop faibles pour supporter la course avec les vents doivent être écartés.

Ces paroles me touchèrent moins que je l'aurais pensé ... à vrai dire je pensais la même chose mais n'y avais pas pensé lors de cette convalescence. Je me relacha un peu de façon à paraitre un peu moins fier. J'essaya d'analysé ce qu'il venait de dire mais le temps me manquait je pris donc l'initiative de répondre ... autrement :

- Me permes-tu que j'aille me chercher une proie ? Je reviens.

Je ne lui laissa pas le temps de répondre, à vrai dire elle m'importait peu. Je me diriga vers la sortie puis vers le tas de gibiers ...

A mon retour il était toujours là. Devant lui gisait sa proie inerte. Il m'avait surement attendu je le remercia intérieurement ...
Margès le fait que sa réplique me semblait plus maladroite que méchante je décida de répondre sur l'offensive:


- Je te remercie de te soucié de moi ... je laissa un blanc volontaire pour peser mes mots car je savais être méchant et ce n'étais pas l'impression que je souhaitais donner. Je pris donc le temps de prendre un bout de gibier ... de la mastiqué puis de répliqué sur un ton plutôt enjoué, Je vais bien merci, je retournerai chassé prochainement ... je lacha un légé sourir peu habituel chez moi et réprima, j'espère que ta patte attrofiée te permettra de chassé il serait tant dommage de ne plus pouvoir compté sur tes talents de chasseur ...
Je ne m'était pas exprimé si longement depuis très longtemps ... j'abaissa une nouvelle fois ma tête vers ma proie.


Je sentais son regard sur mon échine et réprima une certaine satisfaction mélée à de l'anxiété ... J'espèrais l'avoir assez atteint sans l'avoir trop bléssé ...

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jour de Guerre
Guerrier
avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: Coldness | PV Pelage de Cerf   Mar 13 Déc 2016 - 20:39


Coldness

« Quand le coeur est chaud, on n'a pas froid au corps. »

Elle n'a pas fait de bruit, aucune mot elle n'a dit. Tu penses à la nuit noire et à sa compagne la lune, ton premier amour, toute de blanc vêtue. Elle éclaire le monde, dépose sur les vivants endormis un voile de lumière incomparable. Plus élégante que le soleil, sa fonction n'est pas de réchauffer. Non, t'as toujours trouvé sa pâleur froide. Tu l'admires, cette lune. Sage, utile, élégante. Tout ce que t'aimerai devenir. Enfin, l'élégance, c'est inné. On ne peut prétendre à acquérir ce don au fur et à mesures. L'excellence par contre...

Lowlands away.

Tu repenses aux plaines de ta jeunesse, celles que tu parcourait de long en large pour apprendre les rudiments de la chasse. Rudiments que t'as jamais vraiment maîtrisé. Le regard toujours planté dans celui de ton compagnon de tanière, tu aperçoit une fissure. Une fissure dans laquelle tu t'es certainement plongé. T'aimerai regretter tes manières directes, mais le regret n'est pas dans ton vocabulaire. Ni la faiblesse. Enfin, c'est ce que tu crois, pauvre mortel que tu es. Pelage de Cerf s’affaisse un peu, cassant sa figure fière.

- ... Je reviens.

T'opine. T'as pas le temps de répliquer. En même temps, que voulais tu répliquer ? Le temps de son absence, tu adresses quelques coups de langues à ta patte qui te trahis. Elle te fait outrage. Pas de place pour les faibles, quand on court avec le vent, tu viens de le dire toi même ! Une bonne nuit de sommeil et tout rentrera dans l'ordre. Déjà, celui qui te fait front reviens, une proie dans la gueule. Ah, c'est ça qu'il voulait faire : manger ! T'as un peu faim quand t'y penses. Tu restes assis, ta queue enroulée autours de tes pattes. Tu restes droits, stoïque. Ta stature fait face, ton âme fait front. Tu es le roc de la falaise. Tu ne flanche pas.

- Je te remercie de te soucier de moi.

Blanc. Tu repose ton regard sur ses épaules, battement de paupières, secondes qui défilent, temps qui s'égraine et s'étend à l'infini.

- Je vais bien merci, je retournerai chasser prochainement. J'espère que ta patte atrophiée te permettra de chasser il serait tant dommage de ne plus pouvoir compter sur tes talents de chasseur...

Le bougre mange, se soustrait à ton regard. T'es piqué au vif. Il a trouvé ta faiblesse. Tu démarres au quart de tour. T'aimes pas qu'on te lance comme ça. Tu plisse les paupières, cherche durant une fraction de seconde ta manière de répliquer sans te dévoiler et sans rentrer dans son jeu tout en le battant à ses propres règles. T'es un petit joueur. Tu redresses un peu la tête, puis lance alors, d'un ton détaché mais sec :

- Ma patte va très bien, je ne vois pas à quoi tu fais allusion. La chasse c'est facile. Il faut juste avoir de la chance. Et puis, patte qui flanche ou pas, on me verra toujours sur le champs de bataille, tu m'entends ? Je ne suis pas au cœur de la tempête, je suis la tempête.

Tu t'allonges sur ton lit de mousse, continuant de fixer le félin qui te fait face avec la même intensité que précédemment.   


• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •



ᛃ ᛟ ᚢ ᚱ    ᛞ ᛖ    ᚷ ᚢ ᛖ ᚱ ᚱ ᛖ

« A king once told me that madness and greatness are two sides of the same coin. »

✵:
 

Jour de Guerre pense en italique & miaule en #ccccff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelage de Cerf
Guerrier
avatar

Messages : 21

MessageSujet: Re: Coldness | PV Pelage de Cerf   Mar 13 Déc 2016 - 22:39

- Ma patte va très bien, je ne vois pas à quoi tu fais allusion. La chasse c'est facile. Il faut juste avoir de la chance. Et puis, patte qui flanche ou pas, on me verra toujours sur le champs de bataille, tu m'entends ? Je ne suis pas au cœur de la tempête, je suis la tempête.


Bien il répond
, pensais-je
Je releva la tête plongant mon regard dans le sien. Nos carrures étaient à peu près semblables ... Mais il avait ce petit quelque chose en plus ... un certain poid semblait peser sur lui ...
Voyant que me réplique avait atteint son but d'un peu trop près j'entrepris de lui parler de façon plus froide et plus amicale comme à mon habitude :

-Espèrons ... lui dis-je, à vrai dire il était aussi bon si ce n'est plus fort que moi au combats j'espèrais donc qu'il se rétablisse vite ... Une feuille morte reposait tranquillement sur son dos ... il ne l'avait surement pas remarqué ... je la retira déliquatement et la posa devant lui ... Je voulu reprendre notre discussion mais fut à court d'idées ... blablater n'était pas mon point fort ... Je lui dit alors bêtement sans avoir réfléchis ce qui était pourtant mon habitude ... "Je suis la tempête" ? ... Je ne saisis pas le sens exacte de cette phrase ...

J'avais honte ... moi qui me vantait de tout connaître et de tout comprendre me voila au bas du mur que j'avais dréssé au cours des dernières lunes ...
Peut être semblait-il étonner par ma question car il ne répondit pas tout de suite ... il fixait la feuille que j'avais déposé devant lui ... Enfin il se tourna vers moi ... avide d'apprendre j'écoutais ... mais la réponse ne venant toujours pas je ferma les yeux et commença à humer l'air ...
Il hésitait ... je le sentais ... mais il était aussi sur de lui ... il héste donc à me donner sa réponse et non de la réponse en elle même ...
Tant qu'a faire, après avoir réouvert mes yeux, je lui demanda poliment :


- Tu pourais éventuellement me dire en même temps ce que tu faisais ce matin à te cacher ...
peut être étais-je allé trop loin ... moi qui suis d'habitude si silencieux ... ma curiosité avait pris le deçu ...Je plonga de nouveaux mon regard vert dans le siens ... maintenat c'était sur ... il allait me répondre !

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jour de Guerre
Guerrier
avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: Coldness | PV Pelage de Cerf   Mer 14 Déc 2016 - 18:00


Coldness

« Quand le coeur est chaud, on n'a pas froid au corps. »

Ton interlocuteur redresse les yeux, se soumettant à ton jugement. T'observe ses traits. Carrure plutôt conventionnelle, yeux verts. Tu entâme une rapide toilette, alors que celui-ci se déplace pour retirer une feuille de ta robe granit. Tu plisse les yeux, ne daigne pas le remercier. Il pose ton hôte devant toi. T'oberve la feuille, ses raignures, ce qui fait d'elle ce qu'elle est. Elle porte la vie, comme une femelle pleine. Cette feuille a poussé lentement, nourrie de sève. Elle a fait parti d'une grande famille, a protégé tout son clan du vent. Elle a murmuré dans les tempêtes, frémit dans la neige... Puis lorsque le temps est venu, elle a laissé sa place aux jeunes, est venue s'échouer lentement, avec lassitude sur le sol qui est ta terre. Ton territoite. T'observes cette feuille, tu réfléchis à ton futur à toi. Tu devras laisser la place aux jeunes toi aussi un jour. T'es pas prêt de déposer les armes, cependant. Non, toi tu resteras droit en première ligne jusqu'à ce que tes pattes ne te portent plus, jusqu'à ne plus avoir mal aux dents. Et de là haut, dans ce qu'ils appellent le Clan des Etoiles, tu grondera et fera apparaître l'orage de ta fureur.

Tu te demndes soudain qui est le maîtres des éléments, ici bas. Sont-ce les ancêtres ? Ou bien le Clan des Etoiles ? Tu fais la distinction, c'est vrai. Car tes ancêtres à toi parcourent d'autres cieux : t'es pas né ici. T'as au moins le mérite de concidérer la possibilité de l'existence des maîtres de ces cieux. En fait, la question ne se pose pas vraiment pour toi. T'es plutôt sceptique d'habitude, mais là, tu t'es pas posé la question. Tu es persuadé de l'existence de ces chats, qui régissent les cieux. Rien qu'à voir les vies qu'ils donnent aux meneurs ! Ca te fait pas peur. Non, c'est vrai. Si tu dois te retrouver face à un meneur adverse dans la bataille, si tu dois lui arracher ses vies gagnées avec ou sans honneur, tu ne fléchiras point. La peur ne fait pas partie de ton vocabulaire.

Tu pose un regard très neutre sur les épaules de ton camarade, ne sachant comment lui faire la conversation. T'as jamais été très doué pour ça, pas vrai ? Par contre, quand il s'agit des femelles, là t'arrives à te décomplexer un peu plus.

- "Je suis la tempête" ? ... Je ne saisis pas le sens exacte de cette phrase ...

Tu incline les oreilles. C'est pas compliqué pourtant. Tu cherche une manière d'expliquer ça clairement, pour que ce drôle comprennen. L'avait l'air d'avoir besoin d'un peu de démonstration. Il ferme les yeux, soudain. Il va vraiment dormir, là ? C'est ce que tu te demande. Tu repporte ton regard sur la feuille et l'explication vient alors d'elle même. Mais le matou repprend alors sa parole, plongeant son regard dans le tient.

- Tu pourrais éventuellement me dire en même temps ce que tu faisais ce matin à te cacher ...

Qu'a-t-il dit ? Il ne t'en faut pas plus. Tu te dresse de toute ta hauteur, la colère se déclenche. Ce drôle t'a suivi. Y aurait-il des furets, ici ? Tu feule, tes yeux se révulsent. Tu persifle alors, d'une voix grave :

- Écoutes moi bien, jeune drôle. Ce que je fais ne regarde que moi. Si j'ai envie de me cacher je me cache. Si j'ai envie de courir, de me battre, de bouffer les chatons d'un autre clan, ça ne regarde que moi. Met encore ton museau dans mes affaire et tu...

Tu ne finis pas ta phrase. Tu laisse son imagination faire le reste. Tu recule, laisse ton pelage retomber. Il a voulu voir la tempête ? Pour l'instant, il n'aura que le vent. La tempête viendra s'il ne se mêle pas de ses affaires.

Important ♥:
 
   


• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •



ᛃ ᛟ ᚢ ᚱ    ᛞ ᛖ    ᚷ ᚢ ᛖ ᚱ ᚱ ᛖ

« A king once told me that madness and greatness are two sides of the same coin. »

✵:
 

Jour de Guerre pense en italique & miaule en #ccccff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelage de Cerf
Guerrier
avatar

Messages : 21

MessageSujet: Re: Coldness | PV Pelage de Cerf   Mer 14 Déc 2016 - 19:48

- Écoutes moi bien, jeune drôle. Ce que je fais ne regarde que moi. Si j'ai envie de me cacher je me cache. Si j'ai envie de courir, de me battre, de bouffer les chatons d'un autre clan, ça ne regarde que moi. Met encore ton museau dans mes affaire et tu...

Il s'était levé et tentait de se montrer imposant ... mauvaise idée ... j'appréciais peu qu'on me parle de cette façon ... d'autant plus quand le chat en face de moi est plus jeune que  ... en adoptant ce ton si agressif il pensait peut être m'impressioné ou même me faire peur ... il n'avait rien réussi des deux ... je le regardais le regard vide ... je me leva à mon tour et me mis en ma faveur ... debout ... imposant ... bombant le torse ... la tête haute ... nous étions quasiment de même corpulence ... je n'espèrais rien de cette posture juste une certaine présence ...

- Je t'invite à finir ta phrase ... j'avais adopté une voix froide volontairement ... je continua avant de lui laisser le temps de répondre ... mes saches que je protège les membres de mon clan avant tout et ... tu en fais partie ... Mon regard était aussi froid que la glace et ma voix aussi froide que possible. J'attendais sa réponse ... mais ajouta avant cela ... maintenant gamin ... ne joue plus au dur car tu ne m'arrive pas à la cheville ...  

Comme si rien de cela ne c'était passé, je me rallongea lourdement au sol et commença à croquer à pleine dent dans mon lapin à peine entamé ... qu'allait - il me répondre ... j'attendais ... je regarda à mon tour la feuille ... elle était lisse ... j'attendais

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jour de Guerre
Guerrier
avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: Coldness | PV Pelage de Cerf   Jeu 5 Jan 2017 - 14:43


Coldness

« Quand le coeur est chaud, on n'a pas froid au corps. »

L'autre se lève, prend de la hauteur. Tu te rends alors compte qu'il n'est pas si jeune que ça. T'as peut-être parlé un peu vite. Il doit avoir encore assez d'énergie pour te mettre sur la gueule, alors tu la boucle. C'est pas la raclée que tu craint. Non, des raclées, t'en a pris des tonnes. Mais surtout, t'en as mis des tonnes. T'es sûr qu'avec un peu d'élan, tu peux ouvrir un chat en deux. Enfin, tout ça c'est dans ta tête. Personne n'est capable de faire une chose pareille, cervelle de souris. T'es un peu trop prétentieux. Ça te jouera des tours, avec les femelles ! Toujours est-il que tu n'y est pas. Faut-il encore qu'une femelle s'intéresse à toi. C'est pas gagné, avec ton caractère. La dernière qui t'as séduite est partie en courant quand elle a un peu appris à te connaître. Il y avait bien cette jeune féline tigrée. Une solitaire rencontrée durant ton périple, aussi têtue que toi. Trop pour toi, peut-être. T'as finis par la laisser tomber du jour au lendemain. Et puis, c'est trop te demander d'être cordial, de savoir respecter l'autre sans lui mettre un grand coup de réalité dans la face de temps à autre.

Non, t'es pas très doué pour ça. T'as l'habitude d'être servi, pas de t'enticher de qui que ce soit. Au fond de toi, t'espère peut-être qu'un jour l'une d'elles s'intéressera à toi comme aucune autre. T'espère surtout t'intéresser à elle, mais tu ne veux aucunement te ranger. Devenir comme ces chatons qui ne vivent que pour leurs petits ? Beurk, non merci. Toi, tu ne vie que pour une chose : ton Clan. Une loyauté sans faille. A croire qu'on t'as conditionné. Conditionné par quoi ? Par qui ? Par la nature, par le combat. Mais certainement pas par l'amour d'un père ou d'une mère. Non, certainement pas par quelqu'un qui t'as tenu la patte toute ta jeunesse. Personne ne t'as jamais dit "Tu réessaieras la prochaine fois." quand tu tu te plantes. Non, le félin qui t'as éduqué t'as toujours dit "Refait cette erreur et meurt.", les bases solides d'une éducation saine.
T'as appris sur le tas. Ce drôle de félin qui t'as appris à te battre ne t'as jamais complimenté sur quoique ce soit. Mais quand enfin tu l'as vaincu lors de ton ultime séance d'entraînement en sa compagnie, tu es simplement parti sans dire un mot. Tu es en quête de perfection. Le monde n'a pas la place pour les faibles.

T'entends qu'à moitié l'autre, qui finit par se recoucher. Tu lève les yeux au ciel, dans la pénombre. Tu te retient de lui coller un bon gros coup de patte au coin du museau, parce que t'es dans un Clan maintenant. Tu ne vis pas seul. Ton meneur pourrait te tomber dessus et adieu confiance et espoir d’ascension sociale. Tu lance alors au matou, après avoir laissé un blanc s'installer :

- Pardon grand-père. Je ne voulais pas t'offenser.

Une lueur d'amusement poins dans ton regard. Le sarcasme qui perce dans ta voix est volontaire et maîtrisé. Tu t'assied pour entamer une toilette, passant ta patte derrière tes oreilles.

HRP ♥:
 
   


• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •



ᛃ ᛟ ᚢ ᚱ    ᛞ ᛖ    ᚷ ᚢ ᛖ ᚱ ᚱ ᛖ

« A king once told me that madness and greatness are two sides of the same coin. »

✵:
 

Jour de Guerre pense en italique & miaule en #ccccff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coldness | PV Pelage de Cerf   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coldness | PV Pelage de Cerf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment Goupile et le Cerf vendirent les vêtements au prêtre contre un oison
» Rp avec un cerf.
» Le début turbulent d'une grande amitier (PV Pelage Roux)
» Pelage de Lion
» le cerf volant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-