La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Flying Pumpkin LDD 017
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Event] Le refuge d'une journée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile Sombre
Meneur
avatar

Messages : 736

MessageSujet: [Event] Le refuge d'une journée    Ven 13 Jan 2017 - 21:16

La pluie semblait avoir diminuée. Tant mieux, elle facilitera notre trajet. Je n'osais me retourner, de peur de voir la faiblesse de mon Clan. Je gardais les yeux braqués sur la route, je devais croire en mes décisions.

De toute façon, nous ne pouvions plus nous arrêter. Je sentais vaguement le marquage à la lisière de notre territoire, balayé par le vent et la pluie persistante. Je grondais doucement. Le temps ne pouvait pas chasser un Clan de chez lui ! Les autres clans vont croire que nous sommes faibles ! Néanmoins, ce n'est pas le moment de s'inquiéter des décisions des autres Clans.

Peu après notre frontière, le Chemin du Tonnerre se profilait à quelques pas de la cohorte de félin. Les lumières des monstres éclairaient leur route, comme autant d'éclairs qui faisaient miauler les chatons. Je reculais afin de ne pas me prendre l'eau que projetait un monstre sur son passage. Je lâchais un miaulement de dégoût, avant de crier d'une voix grave :

« Nous allons devoir traverser ! Guerriers, accompagnez les anciens, ils passeront les premiers. Portez les chatons des reines, et aidez les plus faibles. Ceux qui boitent, avancez vous sil vous plaît, vous passerez juste après les anciens. »

Je m'écartais, laissant un mélange de guerriers aguerris, d'anciens et de chatons piaulant de peur passer les uns après les autres. Il était cruel de faire subir une telle peur aux chatons. Ils ne comprenaient pas pourquoi leur clan natal se faisait chasser de chez lui.

Il ne restait plus que quelques guerriers et deux apprentis. Aplati sur la bande d'herbe, je scrutais le Chemin du Tonnerre, attendant une accalmie. Soudain, le jeune novice près de moi poussa un cri et recula au passage rapide d'un monstre. Je lui grondais :

« Ne bouge pas avant que je te le dise, à moins que tu veuilles rejoindre le Clan des Étoiles tout de suite ! »

Le bruit intermittent des monstres s'arrêta enfin, et d'une foulée rapide, nous traversâmes le Chemin du Tonnerre. Une fois que le guérisseur eut vérifié que tout le monde allait bien, je repris la marche. Pas de temps à perdre, la lune descendait vite à travers les nuages.

Je ne voulais pas perdre plus de temps en territoire bipède. L'odeur des rats était forte, celle des chiens encore pis, et être enfermé entre des murs ne me plaisait guère. Moi même je sursautais au passage d'un grillage, où un chien aboyait comme un fou à la vue des chats. Sans laisser le temps à la panique de s'installer, je rassurais mon Clan :

« Il est attaché, il n'est pas dangereux. Poursuivons. »


Je m'ébrouais, projetant une pluie de gouttes autour de moi, et je repris le chemin, plus nerveux que jamais. Je restais aux aguets, de peur qu'un moment de répit permette à un chien de nous attaquer. Nous pourrions le repousser, mais à quel prix ? Nous étions morts de fatigue. Il fallait absolument s'abriter.

Je m'arrêtais au croisement de deux chemins de bipède, dans l'ombre. La gueule entrouverte, je tentais de saisir les odeurs afin de retrouver la grange de gerboise. Il paraît qu'il y a longtemps, un chat y habitait et avait aidé les clans lors des moments difficiles, d'où son nom. Mais il y a bien longtemps également que je ne l'avais pas vu. Cela m'étonnerai guère qu'il ait été capturé par les bipèdes, il vivait bien trop près d'eux.

Je me félicitais de trouver rapidement une odeur de foin se dégageant d'un bâtiment. D'un coup de queue, j'ordonnais au groupe de rester collés au mur, à défaut d'une autre cachette. Je ne voulais pas risquer un seul de mes guerriers pour inspecter une tanière de bipède, c'était bien trop dangereux.

J'avais beau ne pas avoir vu la grange depuis des lunes et des lunes, elle ne changeait jamais. Ses bottes de foin étaient toujours présente, même si parfois il y en avait moins ou plus. Peut être que c'était une réserve de foin de bipède ? Peu importe, mon Clan avait besoin de ce refuge.

Je découvrais qu'au milieu du foin, il y avait un grand creux, idéal pour accueillir le Clan. Même si les bipèdes entrent, ils ne nous découvrirons peut être pas. Après tout, ils veulent juste prendre le foin, ils prendront celui près de la sortie.

Je sortis de la tanière de foin, et je m'adressais à mon Clan :

« Venez vous abriter, c'est sans danger. »

Je les conduisais vers l'endroit que j'avais trouvé, tout en ordonnant à deux guerriers de monter la garde. Le ciel commençait à pâlir. L'aube n'allait pas tarder. Nous ne pourrions pas rentrer avant le coucher de la lune, si la pluie se décidait à s'arrêter.

Je décidais de ne pas envoyer une patrouille de chasse tout de suite. Tout le monde était fatigué, et les reines avaient besoin d'être rassurées. Il faisait froid dans la grange. Chacun était serré contre son voisin, fourbu, mais content de pouvoir reposer ses pattes. Moi même, je ne sentais plus le moindre de mes muscles. Malgré la transe régénérative accordée par le Clan des Étoiles, mon énergie s'était à nouveau envolée après ce trajet. Néanmoins, je ne voulais pas encore dormir.

Je patrouillais, encore et encore, entre les félins somnolents, les chatons exténués et certains anciens toussant à cause du foin. Bientôt, la fatigue m'empêcha de me tenir debout. Je devais me résoudre à m'avaler près du foin piquant mes côtes, respiration sifflante. Allais-je reperdre une vie à cause de mon épuisement ? La perspective de reperdre une vie à ce moment précis me fit comprendre qu'il me fallait du repos. En grommelant, je priais le Clan des Étoiles pour qu'on me réveille si quelque chose se passait. Et j'espérais que la lieutenante pourra se charger des patrouilles de chasse à ma place. Essayant de me rassurer, encore et encore, je posais ma queue sur ma truffe et je sombrais dans un sommeil réparateur, même si les murs qui nous enfermaient hérissaient mes poils.

[Désolé, je dis tout le temps Grange de Gerboise à cause du livre xd Du coup on fera comme si j'ai rien dit hein :D D'ailleurs, à cette époque, on fait comme si Songe des Océans était encore notre lieutenante. On dira qu'elle sera morte d'épuisement lorsqu'on reviendra au camp. Je ne sais pas exactement ce qu'elle voulait qu'on fasse de son perso, du coup je n'ai imaginé que ça. Vous pouvez donc décrire le voyage, votre repos ainsi que vos tentatives de chasse! Etoile Sombre ne se réveillera qu'après les patrouilles de chasse parties.]

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jour de Guerre
Guerrier
avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: [Event] Le refuge d'une journée    Sam 14 Jan 2017 - 20:59


Le refuge d'une journée

« Je me reposerai quand je serai mort. »

Frapper. Marteler. Détruire la cornes qui protège tes coussinets. Heureusement, t'es habitué aux longues marches qui s'éternisent. T'as froid, t'as faim, mais t'es en vie. Ouais, t'es en vie, contrairement à certains de tes camarades. Le cœur en deuil, l'âme en peine, tu cours devant. Heureusement, t'as réussis à te sortir de ce pétrin. Toi et ton Clan en avez pâtis. Mais vous êtes en vie. Vous vous tenez debout face aux vents rageurs. Face à la tempête qui menace de tous vous emporter, vous faîtes bloc. Ton meneur marche en tête, suivit de la horde de chats hagards. Seuls quelques guerriers semblent tenir bon. Tu fais parti de ceux là. Il en faut, des chats pour porter l'espoir trop lourd pour les éreintés. Tu ne leur en veut pas. La tempête à emportée leur énergie et leurs espoirs. Mais bientôt, vous serez en sécurité, oui, tu en es sûr. Tu as confiance en ton meneur.

- Nous allons devoir traverser ! Guerriers, accompagnez les anciens, ils passeront les premiers. Portez les chatons des reines, et aidez les plus faibles. Ceux qui boitent, avancez vous sil vous plaît, vous passerez juste après les anciens.

Tu fixe le Chemin du Tonnerre : il te glace le sang. Des monstres passent en vrombissant, écrasant le sol froid de leurs pattes rondes. Tu déglutit, rassemblant le peu de courage qui subsiste sous ton pelage détrempé, puis te t'élance, aidant une reine. Tu refait un retour sur la pierre froide pour encourager un apprenti apeuré. Aucune méchanceté dans ta voix. Tu es calme, tu te contente d'aider, d'apporter ton courage et ta force à la cause.

Vous marchez encore un moment, alors que la tempête se calme un peu. Quelques relents de chiens et de bipèdes plus tard, vous apercevez une grange. Ton meneur a l'air plutôt rassuré d'être tombé dessus. Tu veux te proposer pour aller l'explorer, tu ne crois pas être déjà venu ici depuis ton arrivée. Ton meneur te devance, fait s'arrêter la horde, puis pars au devant de tes intentions. Tu craint  pour sa vie, mais tu as foi en son courage et en son énergie. Alors qu'il revient, tu aide à nouveau quelques félins épuisés à avancer dans le lieu.

L'endroit sent le foin. Quelques bottes trop proches des murs de bois sont humides. Tu plisse les paupières. Tu connais les ravages du foin humide. Alors que tes camarades entrent dans la grange, tu te trouve un coin en hauteur pour veiller au grain. Tout le monde trouve sa place, toi y compris. T'es épuisé, c'est fou. Toute la fatigue resurgit maintenant. T'as qu'une envie, t'affaler sur une botte de foin et dormir. Alors que ton meneur patrouille les rangs des endormis, tu te tient un peu à l'écart pour retourner ton poil humide. Qui voudrait pour voisin un matou détrempé ? Une fois ça fait, tu te roule dans la paille sèche puis vient te caler contre un félin de ton clan. T'espère que ta chaleur lui permettra un repos de meilleure qualité.

Tu te réveille tu ne sais combien de temps. Tu t'es vite endormi, mais aussi vite réveillé. C'est vrai quoi, tu ne te sent pas tellement en sécurité ici. Ton meneur dort, tu l’aperçoit là bas. Ton pelage a presque finit de sécher. Délicatement, tu t'extirpe de l'emprise de la torpeur puis décide d'aller jeter un œil dehors. Quel temps fait-il ? Il pleuviote. Tu te place à l'entrée de la grange, il ne manquerait plus que des chats ennemis viennent perturber tes camarades épuisés. Tu fait front, premier combattant. Les oreilles droites, les yeux grands ouverts, tu guette, stoïque et alerte. Si une patrouille vint à être formée, tu tient à être pleinement éveillé quand elle sera composée.


• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •



ᛃ ᛟ ᚢ ᚱ    ᛞ ᛖ    ᚷ ᚢ ᛖ ᚱ ᚱ ᛖ

« A king once told me that madness and greatness are two sides of the same coin. »

✵:
 

Jour de Guerre pense en italique & miaule en #ccccff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Sombre
Meneur
avatar

Messages : 736

MessageSujet: Re: [Event] Le refuge d'une journée    Dim 19 Fév 2017 - 19:16

[Up? :(]

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joli Ouragan
Guerrière
avatar

Âge du chat : 30 lunes / 2½ ans
Messages : 195

MessageSujet: Re: [Event] Le refuge d'une journée    Mar 21 Fév 2017 - 3:42


 
Un Refuge pour la Journée

 
Feat Joli Ouragan & Clan du Vent

 

 
De la pluie, de la pluie et encore de la pluie. Pour qui nous prend le Clan des Étoiles ; le Clan de la Rivière peut-être. Non mais. Je suis trempé jusqu'au os, frigorifié, fatigué et bien sûr affamé. Mon clan me manque, et je me demande sans cesse si ma sœur, Songe des Océans, mon amie, Lys Enneigé, et leurs petits sont encore en vie, sain et sauf quelques parts dans la lande. J'ignore où ils sont, mais j'espère seulement qu'ils sont avec les autres et non pas seul, isolé et exclu du groupe comme moi. Je dois me dépêcher de les rejoindre pour le savoir. Mes pattes endoloris tremblent sous chacun de mes pas. La fatigue me guette, mais la peur me garde éveillé. Je crains le pire. La mort. Pas la mienne ; celle de mes camarades, ma famille, mes amis. Je dois continuer, poursuivre, ne pas désespérer. La nuit s'éclaircit peu à peu, mais la pluie ne cesse pas. Ils comptent sur moi pour les retrouver. Je chasse les gouttelettes de sur mes moustaches du revers de la patte. Ils comptent sur moi pour rentrer saine et sauve au clan. Quand je dis "ils", je parle bien sûr de Songe des Océans, Petit Serpent, Petit Crépuscule, Lys Enneigé, Petit Nuage, Patte de Vérité et Boule Tigrée. Les autres, je ne m'en soucie guère ; du moment que les êtres chers à mes yeux soient toujours en vie, le reste n'a pas d'importance.

Je continue à marcher, avancer, sans me laisser distraire par mon estomac qui gronde pratiquement aussi fort que les monstres sur le chemin du tonnerre près des hautes pierres. Euh attends... ce n'est pas mon estomac qui fait ce bruit... Je tends l'oreille un instant... Un vrombissement retentit plus loin. C'est de véritables monstres sur le chemin du tonnerre ! Sans réfléchir d'avantage, je cours dans cette direction, la pluie battante contre mes tympans. La douleur et la fatigue s'envolent de mon esprit, et laisse enfin place à l'espoir. Je vais pouvoir m'orienter vers les miens et rentrer !

En arrivant devant le chemin du tonnerre, la vue des hautes pierres de l'autre côté de la bande sombre me confirment ma position. Si je ne me trompe pas, plus bas se trouve les quatre chênes... et plus haut... notre camp... mais où sont aller se réfugier les autres ? Le vent souffle les gouttes de pluie droit dans mes yeux. Ma vision se trouble un moment et m'oblige à tourner le dos à mon point de repère pour réfléchir promptement. Ma fourrure me colle à la peau... J'en ai marre ! Je veux rentrer, me lover dans mon nid, auprès de mes camarades, dans notre camp, mais je sais que cela est impossible et cette simple pensée redouble mon irritation. Notre territoire est vaste, et je dois le parcourir pour retrouver les miens, mais cette pluie... ne peut-elle pas aller embêter un autre clan !

Si seulement... je pouvais m'abriter de la pluie... Je pourrais me réchauffer un peu et avoir les idées plus claires pour m'interroger sur la question... Bien sûr ! Pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt ! La grange abandonnée ! Là-bas je pourrais non seulement me réfugier, mais aussi chasser une ou deux souris bien dodue et ainsi obtenir l'énergie nécessaire pour la suite de mes recherches ! Ni plus ni moins, je me dirige vers l'endroit tout désigné. Je passe même près du camp... bref ce qu'il en reste... Je lui jette un petit coup d'œil ; il n'y a que désolation... Ils sont tous partis. Je remonte le long des collines... La pluie diminue... J'aperçois distinctement la grange au loin, mais... je m'arrête net dans ma progression. Quelque chose ne va pas... Il y a quelqu'un là-bas. Un... un chat ? Oui, c'est bien un chat... posté là... dans l'entrée de la grange...
 
 
© MissKat pour Epicode

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Joli Ouragan

Petit Ouragan / Nuage d'Ouragan / Joli Ouragan

Signature © Flying Pumpkin
Autres:
 



Bouton © Bloody
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event] Le refuge d'une journée    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Le refuge d'une journée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SOS POUR DEUX CANICHES + 10 ANS REFUGE (11)ADOPTES
» Caniche abricot, 5 ans, refuge de fontorbe (17) ADOPTE
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» SAXO X CANICHE 13 ANS REFUGE FERME BIENTOT (25)- ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-