La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Flying Pumpkin LDD 017
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Danse du Soleil.
Guerrière
Danse du Soleil.

Messages : 514

Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Empty
MessageSujet: Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.   Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Icon_minitimeSam 8 Nov 2014 - 12:57

Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil
pour réveiller le grand Lion paresseux.
[Feat: Lionnou]


Le ciel avait revêtu son menton indigo où l'on pouvait apercevoir au loin un soleil qui trônerait bientôt dans un ciel rose-orangé. Déversant lentement sa douce lumière blafarde sur le camp du Clan de la Rivière, l'aube se mit en quête de conquérir tous les cieux pour, ensuite, céder sa place à un beau bleu azuré. Mais pour l'instant, les lueurs rosés n'étaient que des petites lumières mourantes, brillant tristement à l'horizon, comme malheureuses de ne pas apercevoir leurs propres reflets qui miroiteraient prochainement sur la rivière. Le torrent, lui, était doucement caressé par de petites brises qui murmuraient entre les épais feuillages rougeoyant des arbres bordant la berge. Certaines, ayant acquis assez de force pour s’engouffrer précipitamment entre les troncs noueux de la forêt, réussirent à déloger quelques feuilles virant vers le jaune pâle pour les faire valser avec entrain vers les cieux ténébreux, laissant derrière elles, leur doux arbre d'origine. L'une de ses feuilles, plus imposante que ses semblables, fut emportée au loin, au dessus de Camp du Clan de la Rivière. Elle sembla soudainement se détacher du courant d'air qui la portait pour virevoltait vers une forme indistincte et dorée. Le végétal  vient effleurer son pelage blond avant de glissait silencieusement sur le sol tapissait de feuilles mortes.

Danse du Soleil rouvrit ses prunelles orangées, consciente qu'une présence venait de lui frôler l'encolure. Elle se redressa et jeta un long regard vers les lumières clairs de l'horizon. Voilà plusieurs minutes qu'elle était assise là, près d'un buisson qui frémissait légèrement, ou peut-être cela faisait plusieurs heures? La guerrière ne sut trancher. Elle s'était directement mise à somnoler en rêvant d'elle et de sa famille. Et ses pensées étaient toujours accompagnées par le goût des remords; Forcée par son clan et ses devoirs, la féline avait était obligée de renoncer à honorer sa chère famille et se reprendre en main, pour le bien de sa tribu. Danse du Soleil n'aurait put dire si Mélancolie des Saules, Plume Sombre et Pelage de Sardine lui en voulaient pour les oublier ainsi, car après tout, ils vivaient dans son cœur et parler et songer à eux, étaient les faire revivre. Mais la rouquine était certaine que sa douce moitié veillait sur elle, Mélancolie des Saules ne la laisserait jamais tomber, même si cette dernière l'avait abandonné en donnant la vie. Une vie contre une mort. C'était juste, non? Danse du Soleil soupira, sans sa frangine, la vie lui semblait si morne, si... Inintéressante. Une douce bise vint soudain faire danser sa longue fourrure pâle, emporter avec elle, le souvenir doux-amer de la jolie femelle brune. La rouquine se redressa, songeant enfin à son jeune apprenti, Nuage de Lion. Il lui avait était attribué peu de temps avant le couché des membres de son clan, et la chatte n'avait pu lui faire visiter le territoire. Même si Sun savait pertinemment que sa meneuse - son ancien mentor - lui avait donné la responsabilité d'un jeunot, c'été seulement pour lui changer les idées et la faire repartir de la bonne patte. Mais justement, la guerrière ne voulait pas oublier! Mélancolie des Saules, était sa sœur! A tout jamais, personne ne pourrait les séparer! Personne! Ces pauvres petits nombrils du monde, ils ne pensent qu'à eux et à leur petit clan! Malheureuse comme une pierre, la femelle blonde se releva péniblement, les yeux rivés sur le sol. Accepte ta destiné, cela fait parti de ton destin. Elle se donna quelque coup de langue sur une touffe rebelle en feulant à son fort intérieur: Ils veulent que je me ressaisisse? Ils veulent que j'entraîne ce jeune félin? Eh bien, je le ferais! Il deviendra le meilleur guerrier que la Terre n'ai jamais porté! Et je leur prouverai qu'on peut honorer la mémoire de ses proches tout en contribuant à faire prospérer la tribu! Danse du Soleil se redressa, bien droite, et fixa le soleil bien apparent, une lueur de défi dans ses prunelles dorées. Oui. Je vais leur montrer! La rouquine s'élança, vive, comme comme le vent, vers la tanière des apprentis. Elle y pénétra et y vit deux prunelles cuivrées la fixaient avec intensité. Nuage de Lion était déjà réveillé. Sûrement trop excité par les nouvelles responsabilités qu'il devait assumer.

« Nuage de Lion, aujourd'hui débute ton entraînement et je sais que cela te tiens  à cœur, alors suis-moi. » Murmura la jeune chatte, non sans trop d'enthousiaste.

Elle tourna les tallons et s'extirpa du nid de ronces sans vérifier si son novice la suivait. La féline tigrée agita son long plumeau blond avec élégance et se dépêcha de rejoindre la réserve de gibier où trônait fièrement 3 grosses truites. Danse du Soleil entendit bientôt les pas posés, quoi-que, un peu fébrile, du jeune rouquin.

« Prends-toi un poisson et rejoins-moi prêt du Grand Saule »

S'en attendre une fois de plus le mâle tacheté, la femelle s’accapara d'une truite et se dirigea ensuite vers le Grand Saule, la queue et la tête hautes. Par cette posture, Danse du Soleil voulait transmettre à son jeune chat son enthousiaste et sa dignité. Car il en aura besoin. Il deviendra le meilleur combattant de tous les Clans.

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Tagsun10


Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Danse_du_Soleil
OH MY GAWD, TUTU T'ASSURES *O*...! ♥️

Ma préférée ♥:
 


Mon zoli kdô cro bow *-*:
 



Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Sweet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.   Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Icon_minitimeDim 9 Nov 2014 - 13:31





















 ❝ Sun can't awake the sleeping Lion❞

→ FEAT: Danse du Soleil




L'aube pointait ses teintes roses parfum sur l'ensemble de la forêt, comme une douce caresse au monde. Le nouvel apprenti s'était réveillé plusieurs fois cette nuit là, la nuit qui avait suivie son baptême. Il sentait son cœur battra la chamade à l'idée de découvrir la vie d'un apprenti, car s'était toujours mieux que de se tourner les pouces à la pouponnière. Il fixait désormais la tanière des guerriers, attendant et espérant que Danse du Soleil viendrait, et qu'elle ne l'ai pas oublié, lui, le chat qui avait soif d'apprendre. Quand une ombre s'extirpa de ladite tanière, Nuage du Lion sentit son pouls redoubler d'intensité. Il fut, il doit l'avouer, déçu de voir sa mère, suivie de son père, émerger de leur sommeil. Il soupira en les voyant se diriger vers leur fils, le sourire aux lèvres. Danse des Arbres, une femelle aussi gracieuse qu'une sirène, s'approcha de lui pour lui faire nombre de câlins. Sa mère avait toujours été très protectrice avec lui, et cela le dérangeait presque. Elle devrait davantage s'occuper de Nuage d'Oiseau, il n'a même pas confiance en sa propre personne... Son frère, Nuage d'Oiseau, était un vrai froussard. Et du genre pessimiste, en plus de cela. C'était le genre de personne qu'on oublie facilement, vu sa discrétion. Parfois, il lui faisait pitié, mais Nuage du Lion n'oubliait pas, lui. Il voulait le protéger de ce monde qui ne chercherai pas à l'épargner. " Prêt pour ton premier jour d'entrainement ? " Il pouvait lire l'admiration dans les yeux sylvestres de sa génitrice. " Tu verras, Danse du Soleil est le mentor qu'il te faut, tu ne peux pas espérer mieux ! Nuage du Lion ne savait que penser de cette affirmation : Il n'avait jamais pu en juger de lui-même, mais il contait bien vérifier les propos de sa mère durant son apprentissage. Son père, un grand félin gris tigré aux yeux gris à qui le nom Hurlement du Loup allait comme un gant lui lécha le pelage entre les deux oreilles pour remettre un touffe rebelle en place. " Mais attention ! Le Clan, pour ne pas dire Étoile du Nénuphar, a privé Danse du Soleil de faire son deuil... Saches qu'elle a perdu sa famille, et leur absence, surtout celle de sa sœur, Mélancolie des Saules, l'affecte tout particulièrement. " Cette nouvelle attrista le novice. Il arrivait à ressentir les émotions des autres, et songea d'un coup à son cas. Perdre sa famille laisserai une plaie béante dans son coeur. " Elle est froide et distante mais... tu verras, tu apprendras à la connaitre. Et si elle commence à te taper sur les nerfs, ne le prends pas mal, n'oublie pas son passé. Tu m'étonnes ! Si Nuage du Lion venait à perdre Nuage d'Oiseau et Nuage du Fantôme, en plus de ses parents, il se transformerai en peste qui en voudrait au monde entier. Après ces quelques échanges, ses parents se dissipèrent dans le camp, tandis que Danse du Soleil sortait enfin de la Tanière des Guerriers, totalement éveillée.

Elle s'approcha de lui, et Nuage du Lion constata que du plan physique, sa mentor était son portrait craché, mais en plus clair. Ceci l'amusa presque, mais il se promis de ne pas rire devant elle, si jamais elle croyait à une moquerie. Il voulait garder une bonne entente avec elle, et cela commençait par la confiance. " Nuage de Lion, aujourd'hui débute ton entraînement et je sais que cela te tiens  à cœur, alors suis-moi. " Elle n'avait pas l'air aussi enjouée que lui, à en croire le timbre de sa voix, et l'avertissement de son père revint au novice. Compréhensible... Il la suivit sans attendre le réveil de ses frères qui débuterai aussi leur entrainement aujourd'hui, tout en épiant la vie active du Clan. Ils s'arrêtèrent devant la pile de gibier, dans laquelle Danse du Soleil piocha une truite qu'elle entrepris de manger, une fois les deux matous arrivés au Grand Saule, leur lieu de rendez-vous. Elle partie donc, le laissant seul devant la pile avec pour seul conseil de se rassasié. Prenant lui aussi le poisson tendre dans ses crocs, Nuage du Lion commença son petit déjeuner. Le rejoignit alors Nuage du Fantôme, le gris de la portée. Il s'assit à coté de lui, et le novice de la rouquine lui balança un bout du poisson qu'il préférait partager. Ils parlèrent du début de cette nouvelle vie, et songèrent à leur images en tant que futurs guerriers. " T'emballes pas ! Tu viens juste de devenir apprenti je te rappelle..." La remarque de son frère calma un peu les ardeurs du rouquin, et puis quoi de mieux qu'un entrainement pour apprendre le fondement du Clan, et pouvoir l'expliquer à son tour à une jeune pousse ? Nuage du Lion rêvait déjà de se retrouver dans la situation du mentor, avoir une jeune pousse, sa jeune pousse. Mais bien sûr, il dut laisser vagabonder
ses idées hors de son esprit.

Il aperçut bientôt la femelle blonde au pied de l'arbre, l'attendant. Il serra les dents en espérant qu'elle n'ait pas trop attendu, mais elle ne le rabroua pas. " Alors, on fait quoi maintenant ? J'attends tes instructions ! " En effet, la soif de connaissance du jeunot était en train de prendre le dessus sur la joie de quitter le cocon que lui offrait la pouponnière, ou même la tanière des apprentis. Il prêta pas attention au Camp, car il était impatient de le quitter, de voir ce qu'il n'avait jamais vu, ou presque. Il plongea son regard dans celui de Danse du Soleil, plein d'espoir.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Nuage du Lion le Mar 11 Nov 2014 - 11:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Danse du Soleil.
Guerrière
Danse du Soleil.

Messages : 514

Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.   Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Icon_minitimeDim 9 Nov 2014 - 16:36

[Le Grand Saule est dans le Camp du Clan de la Rivière... C'est comme le Promontoire pour les Thunder's... ;_;]

Danse du Soleil leva son unique patte blanche-crème et la secoua légèrement, essayant en vain de déloger les particules de terre humides fourraient entre ses doigts immaculés. Après la crue et l'inondation du camp, la pluie avait était si désirée que c'était presque un ouragan qui avait éclaté au dessus des territoires des quatre clans, un quart de lune plutôt. Le sol craquelé s'était gorgé d'eau, semblant boire avidement chaque goutte de pluie qui battait son être terreux. A présent, à par quelques endroits surélevés, l'herbe grasse et encore verte poussait paisiblement les racines sous une épaisse couche de boue collante. Mais cela ne durerait pas. Les nuits froides de l'hiver ne tarderait pas à rattraper l'été automnal qui s'était jusqu'à présent imposé, et le gel et l'humidité brûleraient tous les plants de végétaux. Les douces couleurs printanières s’éteindraient comme s'était éteint Mélancolie des Saules... Une brindille craqua, m'étant fin aux pensées nostalgiques de la jeune féline mouchetée. Nuage de Lion se tenait à moins de deux longueurs de queue, une patte repliée contre son poitrail pâle, signe de sa curiosité. Se demandait-il s'il avait dérangé son mentor? Ou s'il ne l'avait pas fait attendre trop longtemps? Danse du Soleil se leva doucement et alla à la rencontre de son élève sombre.

« Alors, on fait quoi maintenant ? J'attends tes instructions ! »

L'enthousiasme mêlé d’appréhension du mâle arracha un ronron amusé de la part de la blondine. Comme il lui ressemblait tant! Elle était aussi fébrile et soucieuse à son âge, d'autant plus que son maître avait été Etoile de Nénuphar, son propre chef! Pour la première fois, la guerrière remarqua aussi leur ressemblance physique. Seul la fourrure rousse sombre marbrée de brun et la tête légèrement plus arrondie de l'apprenti le différencier de son mentor. Quoi-que, le félidé devait être moins musclé et plus grand, faute d'entraînement martial.

« Tout d'abord, je vais te faire visiter le territoire. C'est la première chose qu'un mentor doit transmettre un son élève. Car, faute de repère, l'apprenti pourrait bien vite se perdre s'il est envoyé en patrouille de chasse en solitaire. » La chatte inspira profondément et jeta un regard derrière elle. Suis-moi.

Danse du Soleil devina la fébrilité du matou lorsque celui-ci s'élança au côté de son responsable, son grand panache foncé légèrement hérissé de joie. La jolie guerrière se releva paisiblement et entraîna son jeunot vers une étendu d'ajonc que ce dernier inspecta, réticent. Mais il se décida enfin à poser une patte devant l'autre quand il perçut le doux clapotis de la rivière, son hésitante muée en une profonde euphorie presque incontrôlable. Le jeune mâle dépassa presque la chatte en se frayant un passage parmi les grandes herbes solides, sa queue frétillant derrière lui.

« La rivière est juste derrière. Fait attention, Nuage de Lion. »

Visiblement récalcitrant à la remarque de la guerrière. Il fila plus vite encore et soudain... Plouf. Ses deux pattes avant disparurent dans la masse bleuté du torrent, de l'eau jusqu'au menton. Danse du Soleil s'assit, la queue enroulée autours de ses pattes, en soupira légèrement. Elle allait avoir beaucoup de boulot avec ce petit entêté. Ce dernier était en train de forcer très fort sur ses pattes arrière, encore sur la terre ferme, pour s'arracher à l'étreinte de la rivière. Une fois, ses membres sauvaient, il se retourna, vif comme l'éclair, et fixa son mentor avec gravité, conscient d'avoir désobéit à un très vague ordre. Danse du Soleil ne le rabroua pas, elle ne pouvait pas le punir pour si peu mais il valait mieux pour lui que cela soit l'une des rares erreurs qu'il commettent. Nuage de Lion devait devenir le meilleur guerrier et le jeune chat devait à tout pris se concentrer sur son entraînement et les ordres de Danse du Soleil.

« Je vois que tu as déjà fait connaissance avec la Rivière » miaula t-elle, un peu raide « Cet endroit sera le lieu où tu chasseras principalement. Cependant l'hiver, la rivière étant gelée, tu devras apprendre à te nourrir d'autres animaux, tels que les oiseaux où les campagnols. » La femelle marqua une brève pose et regarda autours d'elle « Ces roseaux regorgent de petits mammifères, je t'apprendrai ultérieurement à les chasser. Mais à présent, dit-moi ce que tu sens, Nuage de Lion. » Demanda la combattante en s'avançant vers son élève, d'un ton plus suave.

Le jeune rouquin leva la truffe et inspira profondément, une fois, puis deux. Ses oreilles rayées se dressèrent soudainement vers la berge d'où émanait la forte odeur du marquage du Clan du Tonnerre. Avait-il perçu l'odeur ds guerriers adverses?

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Tagsun10


Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Danse_du_Soleil
OH MY GAWD, TUTU T'ASSURES *O*...! ♥️

Ma préférée ♥:
 


Mon zoli kdô cro bow *-*:
 



Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Sweet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.   Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Icon_minitimeSam 15 Nov 2014 - 17:35





















 ❝ Sun can't awake the sleeping Lion❞

→ FEAT: Danse du Soleil




La soif d'apprendre du novice ambré éveilla tout de même la sympathie de son mentor, car celle-ci laissa échapper un ronron amusé. La femelle blonde l'observa un moment avant de lui annoncer la suite de sa journée. Il s'en doutait comme il le savait, Danse du Soleil allait lui faire visiter les terres en possession de la Rivière. D'ailleurs, c'est ce qu'elle lui annonça avant de lui ordonner de la suivre sans perdre sa trace. Ensemble, il traversèrent le camp pour le quitter quelques secondes plus tard. Le matou roux sombre sentit son pelage se hérissé lorsqu'il franchi cette frontière invisible qu'il avait toujours voulu traverser. Pourtant, le monde extérieur était tout sauf rassurant pour le matou de six lunes qui regardait dans toutes les directions, craignant des attaques qu'il ne risquait en rien.

Il suivait son professeur sans trop poser de questions, étant tout de même effrayé par sa nouvelle vie qui débutait à peine. Il restait à l'arrière, mais lorsque les quelques gouttes restées suspendues aux feuilles de roseaux s'écrasèrent sur la surface translucide de la rivière, il s'extasia. Dépassant la femelle soleil, il s'approcha au plus près de l'eau pour observer cette nature qu'il n'avait jamais vue, mais juste rêvée. Comme un enfant, il rigola intérieurement quand il vit son reflet sur l'eau vive. Derrière lui, et complètement impassible, Danse du Soleil lui répétait de ne pas trop s'approcher, de faire attention. Seulement voilà, à toujours vouloir prouver qu'on est le meilleur, on fini par le regretter. Le rouquin fit le contraire des instructions de son responsable d'entrainement, et glissa lorsqu'il ne compris qu'il ne pourrait éviter la chute.

Nuage du Lion, poussé par son instinct -et aussi car il avait la nage dans les veines - sortit du lit de la rivière en reprenant son souffle assez rapidement. Il força sur ses muscles pour remonter et rejoindre Danse du Soleil. Celle ci le regarda d'un œil dans lequel le roux lisait une certaine colère. " Je vois que tu as déjà fait connaissance avec la Rivière " Le nouvel apprenti replongea pendant une seconde dans ladite rivière. Il ressentit le froid du courant sur sa peau, puis il frissonna. Ouais, bin on ne va pas s'entendre elle et moi. En effet, il avait détesté la sensation horrible de l'eau se mélangeant à son pelage. Il savait peut être nager, mais il était hors de question qu'il se mouille pour rien. Son front se plissa sous son énervement. " Cet endroit sera le lieu où tu chasseras principalement. Cependant l'hiver, la rivière étant gelée, tu devras apprendre à te nourrir d'autres animaux, tels que les oiseaux où les campagnols. " Tant mieux ! ses moustaches frémirent d'envie de chasser ses petites bestioles lorsque Danse du Soleil lui annonça son futur entrainement à la chasse. Si il ne pouvait blairer l'eau, au moins il chasserait ces rongeurs.

Il suivit les pas de la féline qui regardait l'horizon. Elle lui demanda de concentrer son odorat pour y desceller une certaine odeur. Levant la tête, il huma l'air une à deux fois pour ne pas confondre toutes ses saveurs que le vent lui envoyait. Il tourna la tête vers l'autre rive, celle où d'imposants rochers leur faisaient face. " Oh, mais ce sont les combattants du Clan du Tonnerre..." Et il regardait se prélasser au soleil ceux qui leur avait arraché ce bout de territoire précieux, un certain mépris pouvait s'entendre dans sa voix à ce moment là. Une fois de plus, la colère lui vint. " Et ils n'ont rien de plus important à faire ? " Se la couler douce au soleil, c'est tout ce qu'ils savent faire de toutes façons ! Nuage du Lion n'aimait pas cette manie qu'avaient les chats du Tonnerre. Surement car il savait qu'il y avait eut plusieurs conquêtes pour reprendre les Rochers du Soleil, et que le Tonnerre les avaient plus "subtilisés" que "remportés".




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Danse du Soleil.
Guerrière
Danse du Soleil.

Messages : 514

Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.   Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Icon_minitimeSam 29 Nov 2014 - 12:48

Je réponds demain! Excuse-moi du retard. :c Je me sens assez... Honteuse de te demander de te dépêcher alors que moi, je prends tout le temps du monde... D:

L'échine du jeune rouquin s'hérissa légèrement lorsque son regard cuivré rencontra les pelages bruns des guerriers du Tonnerre. Il marmonna quelques mots, visiblement outré de l'attitude des félins ennemis. Il faudra pourtant t'y faire, jeune chat. Etoile de Nénuphar ne semble pas accorder grand enthousiasme pour reprendre nos terres... La femelle frémit, se rappelait nettement sa discussion avec son ancien mentor, plus tôt dans la saison, contestant les ordres de laisser les rocs à Etoile Merveilleuse. Mais la meneuse gris-bleu avait émit un miaulement sans appel. Ses terres étaient, pour elle, pas assez fertiles et ne subviendraient pas au besoin de la Tribu; laisser couler le sang pour ce lambeau de cailloux pâles serait une calomnie! Danse du Soleil secoua sa large tête blonde. Etoile de Nénuphar n'avait donc aucune fierté? Certes, les Rochers du Soleil ne serviraient  certainement pas à nourrir les félins de la Rivière, mais si la chatte ne faisait rien, le Clan du Tonnerre allait se prendre pour les Rois de la Forêt!

« Et ils n'ont rien de plus important à faire? »

Le novice n'essaya même pas de cacher son mépris et sa colère grandissante vis à vis des félidés des Forêts. Sa queue brun-roux fouetta rageusement l'air lorsqu'il se retourna vers son mentor pour voir si elle était du même avis que lui.

« Il ne faut pas leur accorder tant de rage, Nuage de Lion, ils n'en valent pas la peine. Et puis, je pense sérieusement que c'est leur moyen de payement pour toutes les lunes passées sur leur territoire. Ces sales bouffeurs de Chair à Corbeau le regretteront un jour, il ne faut pas s’inquiéter pour ça, Etoile de Nénuphar retrouvera un jour ou l'autre la raison. »

Le disciple dévisagea son maître avec aberration. Leur meneuse était saine d'esprit, non? Soudain, une petite voix, mielleuse et méprisante, crissa douloureusement dans les oreilles de la rouquine. Tu sais ton cas n'est pas général, Danse du Soleil. La combattante sentit soudainement son encolure s'hérisser et son souffle devenir irrégulier. Cette voix devait tout le temps l'embêter, tout le temps la contredire! Elle se redressa de toute sa hauteur et dévisagea son apprenti sans le voir. Elle ne voulait plus l'entendre. Plus l'écouter, plus jamais! Même si c'était son inconscient qui l'avait créer suite à sa dépression.

« Maintenant que tu as vu la Rivière et ces... Chats du Clan du Tonnerre, nous pouvons continuer à visiter nos terres. Elle essaya de masquer son abattement et sa rage étrangement mêlés. Que veux-tu visiter en premier? Les chutes près de la frontière avec le Clan du Vent ou la Cabane Abandonnée? Plus tard dans la matinée, nous irons voir le Chemin du Tonnerre, qui nous sépare de ses Cœurs de Renards de l'Ombre. »

Danse du Soleil crut percevoir la déception de Nuage de Lion d'avoir été attribué à une chatte folle mais se fut tellement bref qu'elle se résonna ensuite de l'avoir imaginée. Le novice essaya tout de même de paraître très enthousiaste à l'idée de la bande grise, à moi qu'il le soit vraiment. La blondine fixa le petit félin avec douceur, malgré la tristesse et la rage qui lui nouait les entrailles. Ce petit représentait l’innocence et la bonté incarnée, et Danse du Soleil espérer qu'il ne perdrait pas ces  qualités en grandissant.  

Désolée pour ce Rp pourri et court. D:

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Tagsun10


Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Danse_du_Soleil
OH MY GAWD, TUTU T'ASSURES *O*...! ♥️

Ma préférée ♥:
 


Mon zoli kdô cro bow *-*:
 



Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Sweet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.   Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Icon_minitimeVen 5 Déc 2014 - 20:23





















 ❝ Sun can't awake the sleeping Lion❞

→ FEAT: Danse du Soleil




Une grimace vint changer le visage innocent de l'apprenti roux. Il ne tarda pas à soupirer devant l’attitude de leur rivaux des forêts, puis se mit à écouter son mentor qui avait l'air - même si elle le cachait mieux que lui - aussi énervée par ces matous sur le bords de l'autre rive. La réplique de Danse du Soleil disait simplement qu'Étoile du Nénuphar n'avait pas l'intention de récupérer les cailloux de sitôt, réplique qui fatigua Nuage du Lion. Et le prestige ? Elle y pense ? , songea-t-il soudainement. Il ne voulait pas que son Clan passe pour plus faible que le Tonnerre, ou de n'importe quelle tribu. Si leur meneur continuait dans sa lancée, on crierait partout que les chats de la Rivière se laissaient faire par les autres. Or, Nuage du Lion ne voulait pas entendre cela dans les bouches des autres, comme ces derniers parlaient de la faiblesse du Clan du Vent. Certes, ce n'était qu'un préjugé, mais ce simple détail lui était insupportable.

Quittant le Clan du Tonnerre pour aujourd'hui - et le rouquin les avait déjà assez vu pour la journée - son professeur lui demanda vers quel terres en leur possession il voulait voir en premier. Il finit par répondre au hasard par les Chutes, aussi car on lui en parlait souvent comme étant un endroit dangereux, et que lui, il aimait le danger. Acquiesçant, la blondine continua de donner ses instructions. " Plus tard dans la matinée, nous irons voir le Chemin du Tonnerre, qui nous sépare de ses Cœurs de Renards de l'Ombre. " Ah, le Clan de l'Ombre ! Va savoir pourquoi, malgré tout ce qui était dit sur les chats qui vivaient dans les marécages, Nuage du Lion les trouvaient peut être plus dignes de confiance. De toute façons, il était dit qu'ils étaient tous solitaires, distant et de puissants combattants, redoutables et tout ce qui allait avec. Mais ce n'était qu'une description : Qui leur donnait la justification de leur dires ? Qui savait, hormis l'Ombre, que ces derniers étaient tous des sans-cœurs ?

Le jour poursuivait sa course vers la lune, et, un peu avant midi, les deux chats roux arrivèrent aux Chutes, en ayant remonté la rivière. Nuage du Lion avait observé les alentours, se favorisant avec son environnement dans lequel il serait chargé de survire. Il avait tellement la tête ailleurs qu'il se cogna doucement dans un rocher, ce qui eut pour effet de le faire rire. Un rire qui représentait l'enfant qu'il était encore. Reprenant son sérieux, il tourna la tête vers Danse du Soleil qui semblait sourire. La connaissant tout de même un peu - ou du moins un petit passage de son passé - il ne s'attendait pas à la voir enthousiaste. Peut-être le faisait-elle pour que son cours paraisse moins ennuyant ? Il ne l'est pas ! Pas le moins du monde ! Nuage du Lion nourrissait déjà une certaine admiration envers la femelle blonde, dès le premier jour. Et oui, il devrait la supporter durant les six prochaines lunes, mais il sentait que lui, il ne serait pas blasé par son caractère, comme le finissent certains novices de la forêt. Un bruissement dans les roseaux attira leur attention, et tout deux comprirent qu'une proie s'y cachait. Le rouquin aurait voulu apprendre à chasser, mais chaque chose en son temps. Il observerait Danse du Soleil pour s’entraîner ensuite, jusqu'au jour ou il connaîtra les secrets de la chasse.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Danse du Soleil.
Guerrière
Danse du Soleil.

Messages : 514

Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.   Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Icon_minitimeVen 5 Déc 2014 - 22:32

L'oreille du novice foncé frémit lorsque son petit minois, ayant encore conservé sa rondeur d’antan, se déforma légèrement sur une moue disgracieuse. Et, lorsqu'il dévisagea la femelle rousse, cette dernière crut lire une pointe de perplexité dans ses prunelles cuivrées. Qu'avait-il de mal à traiter le Clan de l'Ombre de Cœurs de Renards? N'était-ce pas tout ce qu'ils étaient? Ces sales bouffeurs de chair corbeau méritaient largement ce genre d'insultes, enfin de compliments, si on regardait dans leur sens. Être un grand guerrier voulait dire, pour ses membres cruels, faire régner l'effroi et l'anarchie sur des troupes entières ennemies. Fourbes, ces chats, par tous les moyens possibles, faisaient se plier en quatre tous les guerriers de la forêt sous leur loi. Leur Grande et Puissante Règle qu'été la Loi du Plus Fort. Les faibles subsistaient dans l'ombre de leur congénères et, ceux-ci, vivaient dans la Gloire, mais aussi dans la violence et la folie. Être considéré comme tel, était, alors, un grand signe de leur noblesse de l'Ombre. Voilà la description détestable que leur dressait Danse du Soleil. Mais peut-être avait-elle tort. Peut-Être. Pourtant sa jeune pousse ne sembla pas du même avis. A l'idée de faire connaissance avec leur marquage, le jeune chat sembla plus enthousiaste que soucieux ou apeuré. Considérait-il ces félins comme des guerriers normaux? Croyait-il que ces membres aberrants pourraient leur fournir de l'aide militaire ou encore des terres? Pensait-il que ces chats étaient aussi doués d’intelligence et de générosité, comme les trois autres tribus? La rouquine leva un sourcil tout en dévisageant l'apprenti. Il le découvrira bien assez tôt, et, alors, il comprendra.

Alors que l'Astre brillant qu'été le Soleil avait déjà entamé la moitié de son long périple, La chatte et son novice serpentaient entre les pierres humides, continuellement arrosées par la légère bruine qu'éjectait les Chutes. La fourrure rousse du petit, saupoudrée de minuscules et délicates gouttes, s'hérissa quelque peu lorsque ce dernier cogna sa truffe sur l'un des rochers. D'abord légèrement sonné et surpris du choc, le mâle recula d'un bon, percutant, au passage, la femelle pâle qui le suivait. Un rire qui trahissait encore son jeune âge, jaillit de sa gorge déployée et dressée vers les cieux azurés lorsqu'il comprit son erreur. Danse du Soleil se surprit à sentir les muscles autour de sa bouche tendus sur un large sourire amusé. Comme ce petit respirait la joie de vivre! Comme il était beau, les pattes arrière légèrement pliées et les yeux riant! Comme c'était magnifique de voir cette scène si... Belle! Nuage de Lion secoua soudain sa large tête tigrée et la tourna vers son mentor. Son miaulement joyeux s'arrêtait net, comme noyait par le fracas des petites cascades. Son regard à la fois surpris et intrigué se mua vite en une lueur que Danse du Soleil n'avait vu brillé que dans les jolies prunelles jades de sa sœur. Le regard chaleureux du matou fit bien plus que son effet sur la jeune guerrière. Il m’apprécie! Son cœur rata un bond. En dehors de Chant du Matin et d'Etoile de Nénuphar - et encore, car les deux combattants de la rivière avaient pris du recul depuis la dépression de la rouquine - Nuage de Lion était, dès lors, l'un des trois qui l'aimait vraiment pour ce qu'elle était! Danse du Soleil dévisagea le jeune chat avec douceur mais avait qu'elle ai put poser un mot, une odeur délicieuse et un faible bruissement de frondes sèches, s’élevèrent dans l'air tiède d'une journée d'Automne. Même le grondement incessant de la Rivière ne put masquer les bruits de pas de petit animal que le jeune novice décela dès l'instant que son maître l'eu senti. Son regard serein passa du rongeur à Danse du Soleil, comme pour l’inciter à lui montrer l'exemple. La femelle au long pelage blond acquisa d'un geste discret de son long panache tigrée et se mit, bien en évidence, en position de chasseur, le ventre collé à la terre battue. Elle posa prudemment une patte devant l'autre, ses grandes oreilles triangulaires bien dressées et la queue aussi raide que celle d'un renard. La guerrière mouchetée progressa lentement, le regard ambré de son novice sur ses moindres faits et gestes, mais son échine poilue frôla tout doucement une herbe dorée. Même si le frottement ne produit presque aucun bruit, le campagnol dodu dû percevoir les vibrations et l'air, près de lui, réchauffé par l'haleine chaude du prédateur qui le traquait. Il tourna les talons et fila droit vers la forêt d'herbes hautes et brûlaient, son petit pelage brun-doré aussitôt noyé par les nuances jaunes des végétaux. Avant même que la chatte n'ai pu réagir, un merle poussa un long cri et prit soudainement son envol, surement effrayé par cette boule de fourrure qui avait dû lui foncer droit dessus. Danse du Soleil prit appui sur ses puissantes pattes arrière et bondit, haut dans les airs, pour cueillir l'oiseau d'un ample geste de son unique patte claire. Boule de plume noire, le volatile retomba lourdement au sol, des griffes plantées sur son dos, il se débattit, essayant en vain de griffer ces grosses pattes qui le clouait au sol. Nuage de Lion s'empressa de s'approcher, surement impressionné par le bond d'au moins trois longueurs de queues de renard de haut. Pendant l'attaque, la rouquine avait surpris ses pupilles rétrécit fixer avec envie les plumes ébènes virevolter dans les airs pourtant inerte. La chatte l'invita près d'elle et enroula son plumeux presque crème autour de ses étroites épaules. Achève-le. Semblant lire dans ses pensées, le chat brun-roux s'accroupit près de la proie agitée et croqua sa nuque d'un rapide coup de dents. Le bruit lugubre sembla le ravir au plus au point et le goût du sang sur la langue, l’exciter d'avantage. Je t'entrainerai bientôt à la chasse, ne t'en fait pas.

« Tu as vu mon erreur, Nuage de Lion? Tu as vu comme mon pelage a frôlé les ajoncs secs et comment le campagnol a eu peur? Pourtant ça n'a faut aucun son, n'est-ce pas? Alors, d'après toi, comment cela a pu arriver? » Lâchant le corps chaud du merle, Danse du Soleil s'assit et enroula sa queue autour de ses pattes. « As-tu aussi vu, comment j'ai attrapé cet oiseau? Je t'apprendrai à faire pareil, mais il te faudra muscler ces petites et frêles pattes arrière, tu devras les attraper à des hauteurs bien plus vertigineuses, j'en ai bien peur. L'hiver, les oiseaux ne se posent que rarement au sol et volent qu'à plusieurs longueurs de queues de haut. »

Le jeune novice cuivré posa son si beau regard sur son mentor, la bouche entrouverte. Il semblait boire les paroles de la guerrière et sa tête se pencha sur le côté lorsqu'il se posa la question intérieurement. Comment les rongeurs font pour déceler son prédateur alors que ce dernier n'a fait aucun bruit? Allez, petit, c'est très simple. Danse du Soleil couva le petit félin d'un regard aussi chaleureux qu'aimant. Voilà qu'un jour que le novice apprenait à ses côtés mais la femelle se surpris à le considérer comme spécial par rapport aux autres apprentis. Oui, car c'est ton apprenti, le tien, celui qui deviendra le meilleur, le plus fort, le plus juste.

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Tagsun10


Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Danse_du_Soleil
OH MY GAWD, TUTU T'ASSURES *O*...! ♥️

Ma préférée ♥:
 


Mon zoli kdô cro bow *-*:
 



Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Sweet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.   Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Icon_minitimeMer 25 Fév 2015 - 21:58

[Oulalalala ;_; Je suis réellement, profondément désolée... Tu peux bien sûr prendre
tout ton temps pour répondre. Ne te prives pas *^*. Sorry T.T]


Sun can't awake the sleeping Lion

FEAT: Danse du Soleil ♥  

En une demi-journée, les deux félins arrivaient déjà à se comprendre. Et Nuage du Lion en eut la certitude lorsqu'il vut Danse du Soleil s'accroupir jusqu'à ce que son ventre toucha le sol, alors qu'il songeait justement à voir une petite démonstration de chasse. Bien entendu, le novice mit plus de temps qu'elle à localiser le campagnol qu'il trouva à la sortie d'une petite forêt de fougère. Il observait sa professeur tout en restant caché de la vision du rongeur, et à l'affût des moindres mouvements de la femelle rousse claire. Elle avançait lentement, mais le cœur du novice rouille battait la chamade, et de plus en plus vite. Son oeil vif fut attiré par le mouvement bref d'une feuille d'ajonc, que le déplacement fluide de Danse du Soleil avait fait sortir de son sommeil profond. Ses yeux allèrent soudainement de l'ajonc à son mentor, puis de cette dernière à la cible, qui faillit avoir une crise cardiaque, Il y a des chances., en voyant le prédateur couleur sable qui voulait sa mort. Il prit naturellement ses pattes à son cou, trouvant refuge dans le ventre de cette jungle fleurie qui, à son échelle, devait paraître rassurante. Rassurante, quand l'on veut se cacher, bien sûr. Néanmoins, les plantes bougèrent sur le passage du campagnol, affolant un merle aux plumes de jais qui roucoulaient ici, se moquant certainement des deux chats. Quoi qu'il en soit, il prit son envol, se croyant en sécurité. Nuage du Lion le regardait s'en aller, et songea que s'il sautait, peut être qu'il pourrait l'attein.. Ses pensée furent obstruées par le bond spectaculaire de la guerrière, et de l'ombre que ce saut matérialisa sur le visage ambré de l'apprenti aux couleurs du Roi des Animaux. L'attention du novice se focalisa immédiatement sur le merle, qui n'était plus qu'une tempête d'ébène dans le ciel bleu topaze. Danse du Soleil retomba au sol avec adresse, l'oiseau transpercé par ses griffes qu'elle lui avait plantées dans le dos. D'un signe de tête, elle lui demanda d'en finir avec la prise. Il s’exécuta en une légère morsure dans la nuque de leur futur festin. Il goutta le sang pour la première fois, et cette sensation, même si le gout était métallique, lui fit du bien, lui fit comprendre qu'il était le prédateur, et cette idée lui plaisait affreusement bien. 

Après cette démonstration, Nuage du Lion s'entrainait déjà à prendre la position du chasseur, mais il ne savait en rien s'il y arrivait, puisque la femelle rousse ne fit aucun commentaire. Elle se contenta de lui demander s'il avait vu son erreur, quand elle avait raté le campagnol. J'ai bien une explication mais...est-ce la bonne ? Il tenta néanmoins le tout pour le tout, tout en gardant son sérieux et, mine de rien, son air jovial.
" - Eh bien... Je dirais que la couleur jaune des ajoncs a attiré son oeil, et quand la plante a bougé, il t'a repérée de suite... Non ? "
Il l'a vit le fixer si intensément qu'il en fut presque gêné. On aurait dit qu'elle l'analysait, qu'elle arrivait à lire ses pensées en plus de le sonder entièrement. Nuage du Lion fit en sorte de changer de sujet, quand il aperçu un bosquet de baies rouges, qui brillaient comme des bombes au soleil. Oh, bien sûr qu'il savait qu'elles étaient dangereuses.
"Tiens mais.. ce ne sont pas des baies de mort par hasard ? "
Ça l'était, oui, mais en réalité, le rouquin voulait juste se sauver de ce regard, car il se sentait mis à nu, et il voulait bien garder sa part de mystère pour lui seul. Le matou roux se mit soudainement à penser à son futur, en tant que guerrier. A son apprenti, si Étoile du Nénuphar dégnera lui en accordait un, et songea à toutes ces merveilles. Ce qu'il était en train de découvrir, là, en plus des alentours du Camp, en réalité, il était impatient de pouvoir transmettre ce savoir - qu'il n'avait pas encore acquis - à une nouvelle recrue. Mais il devait déjà passer par son entrainement à lui. Pour devenir le meilleur entraîneur possible. Autant viser les sommets... mais ces rêves sont pour la bleusaille, non ? Enfin, toujours est-il que l'espoir fait vivre.


Narja - Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.   Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soeur de sang... ||Petit Rayon & Petit Ange||
» Il faut bien des voleurs, sinon à quoi serviraient les gardes ?
» Un petit mot d'amour!
» Un petit cours de graph' pour Herby ?
» Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-