La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Flying Pumpkin LDD 017
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Mar 9 Sep 2014 - 17:07


L'éducation est une chose admirable, mais il est bon de se souvenir de temps en temps que rien de ce qui est digne d'être connu ne peut s'enseigner. La mémorisation assure la sauvegarde du noyau de l'individualité. Ce qui est gravé dans la mémoire - et donc susceptible d'être remémoré - garantit la stabilité de l'être. Les pressions exorbitantes de la vie, le poison que produit la conformité sociale, ne peuvent pas le faire disparaitre. Dans la solitude, les promesses remémorées, le chant des oiseaux résonnant à l'intérieur de soi, sont les gardiens qui nous permettent de nous ressouvenir de ce qui résiste, de ce qui doit demeurer inviolé dans notre psyché. Les enfants n'ont pas besoin de souvenirs, ils apprennent en oubliant. L'amour contamine tout par le souvenir. L'amour est une radiation. Avons-nous besoin d’un garde-fou contre les abîmes du souvenir ? Le reniement de nos vies est tragiquement semblable à la mutilation des fanatiques. Nous sommes punis pour nos refus. Chaque impulsion que nous essayons d’anéantir, germe en nous et nous empoisonne. Le corps pèche d’abord, et se satisfait avec son péché, car l’action est un mode de purification. Rien ne nous reste que le souvenir d’un plaisir ou la volupté d’un regret. Il y avait des péchés dont le charme était plus grand par le souvenir que par l’acte lui-même, d’étranges triomphes qui récompensaient l’orgueil bien plus que les passions et donnaient à l’esprit un raffinement de joie bien plus grand que le plaisir qu’ils apportaient ou pouvaient jamais apporter aux sens. Chasser tout souvenir et fixer sa pensée, sur un bel axe d'or ; la tenir balancée, incertaine, inquiète, immobile pourtant, peut-être éterniser le rêve d'un instant ; Aimer le vrai, le beau, chercher leur harmonie ; Écouter dans son cœur l'écho de son génie ; Chanter, rire, pleurer, seul, sans but, au hasard ; D'un sourire, d'un mot, d'un soupir, d'un regard ; Faire un travail exquis, plein de crainte et de charme, Faire une perle d'une larme : Du guerrier ici-bas voilà la passion, Voilà son bien, sa vie et son ambition. Quiconque aima jamais porte une cicatrice ; Chacun l'a dans le sein, toujours prête à s'ouvrir ; Chacun la garde en soi, cher et secret supplice, Et mieux il est frappé, moins il en veut guérir. Te le dirai-je, à toi, chantre de la souffrance, Que ton glorieux mal, je l'ai souffert aussi ? Qu'un instant, comme toi, devant ce ciel immense, J'ai serré dans mes bras la vie et l'espérance, Et qu'ainsi que le tien mon rêve s'est enfui ? Te dirai-je qu'un soir, dans la brise embaumée, Endormi, comme toi, dans la paix du bonheur, Aux célestes accents d'une voix bien-aimée, J'ai cru sentir le temps s'arrêter dans mon cœur ? Te dirai-je qu'un soir, resté seul sur la terre, Dévoré, comme toi, d'un affreux souvenir, Je me suis étonné de ma propre misère, Et de ce qu'un enfant peut souffrir sans mourir ?. Les souvenirs sont comme des feuilles au vent, si on les laisse suffisamment voler, elles finissent par se poser et on peut alors découvrir leurs nervures secrètes. J'étais encore trop jeune pour savoir que la mémoire du cœur efface les mauvais souvenirs et embellit les bons, et que c'est grâce à cet artifice que l'on parvient à accepter le passé. La reconnaissance du beau est le vague souvenir de nos ancêtres. C'est un privilège du voyageur de laisser beaucoup de souvenirs et de vivre dans le cœur d'un étranger quelquefois plus longtemps que dans la mémoire de ses propres amis. Ce que tu appelles laideur, n'est-ce pas ce que tu ne t'es jamais efforcé d'approcher, une chose que tu n'as jamais désiré pénétrer jusqu'au cœur ? Si la laideur existe réellement, ce n'est qu'une écaille sur tes yeux et de la cire te bouchant les oreilles. Mon ami, n'appelle rien laid, sinon la crainte d'une âme face à ses propres souvenirs. Et dans la vie ? N'a-t-on pas tendance à enjoliver les souvenirs ? A truquer ses relations avec les autres ? Ne serait-ce que pour cultiver son petit coin de paradis sur terre.


Dernière édition par Bossa Nova le Lun 9 Mar 2015 - 22:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petit Phoenix
Chaton
avatar

Âge du chat : 6 lunes
Messages : 985

MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Mer 17 Sep 2014 - 14:17

Seule, je remercier Rivière d'Argent de m'avoir laissé aujourd'hui au camp. Je regarda assise, le clan qui bougeait sans cesse, qui pouvait ne pas grandir dans cette harmonie? Vivre dans un clan? Savoir que nos amis était toujours là? Sentir que l'on pouvait aider les chats en difficulté? En tous cas, les solitaires et les chats domestiques ne pouvait pas connaître cette vie. Il ne pourrait jamais!
Après ce bref moment de philosophie, je me mis sur pattes et me dirigea vers le tas de poissons lorsque je vis qu'il manquait de proies. Je sortis du camp le ventre vide espérant pêcher en paix. Pourtant, je savais que je n'irais pas, car je suivait le cours de la rivière, pourtant quand je voyais un band de poissons, je ne m'arrêtais pas. Non je continuais tout droit, sans savoir ou j'allais. Que faisais-je? Où allais-je? Malgré ces questions perturbante qui se bousculait dans mon esprit, je continua. L'eau des chutes se fit rapidement entendre. Qu'allais-je faire? Me tuer? Chasser? Lorsque j'arriva aux niveaux des chutes je m'arrêta. Je regarda autour de moi, il n'y avait personne. Pourtant je ne me sentais pas très bien. Cette sensation de ne pas être seul, vous savez. Bref, je devenais peut-être folle. Même si les chats de la ville ne savait pas la joie de faire parti d'un clan, ils ne connaissaient aussi sûrement pas la peur de se faire attaquer violement et de ne pouvoir se reposer sans craindre d'être attaqué. Un petit bruit attira mon attention. Bon au moins je n'hallucinait pas, c'étais déjà ça, il y avait bien quelqu'un à côté de moi. Je bondis d'où venait le bruit et tomba
nez-à-nez avec un chat. Il avait la taille d'un guerrier mais ne sentais pas de clan en particulier. Je lui dis agressivement :

Que fais-tu là sac à puce?

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Petit Phoenix > Nuage du Phoenix > Renaissance du Phoenix


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Ven 26 Sep 2014 - 15:03


L'arrivée de la saison des feuilles mortes s’amorce de plus en plus. Les nuages voilent souvent le soleil, les feuilles rougit par le gel qui débute sont balayées des arbres par un souffle glacial et moi, je ne passerai sans doute pas l'hiver à ce train. Certes, je sais pêcher, mais à ma souvenance lorsque la saison froide arrive, la rivière se recouvre d'un épais manteau de glace et force le Clan de la Rivière à se nourrir d'oiseaux qui sont bien plus ardu à chasser qu'un poisson paresseux, surtout pour un matou comme moi. À cette pensée, je compris que ma potentiel prise du jour serait surement mon tout dernier repas avant de rejoindre nos ancêtres. Le regard plongé sur l'onde miroitante, je guettais avec patience la moindre ombre argentée qui oserait me passer sous le nez. Comme défaite, je frappais l'eau de ma patte, poussant une petite truite hors de la rivière. Je levai la tête pour l’attraper quand une effluve que je connais que trop bien me fit manquer ma proie de peu. Plouc ! Mon dîner retomba dans la rivière et disparu dans ses méandres sans laisser de trace. Lorgnant la berge, je maudis la vie d'être aussi cruelle, mais entre les pierres, je crus voir bouger quelques choses. En m'approchant, je découvris de minuscules têtards, peut-être pas appétissant, mais au moins je pourrais me mettre quelque chose sous la dent pour calmer ma panse. Je levai doucement la patte pour ne pas les effrayer, quand l'odeur musqué du Clan de la Rivière se fit omniprésent. Plus de temps pour chasser, je délaissais ces amuse-gueules dans l'étang et accourut me cacher dans un buisson dont les épines me criblèrent la peau. J'essayais de me relever face au cours d'eau, mais aussitôt je cessais de remuer car une jeune silhouette grise perlée apparue près de la rivière. Elle suivait le gué en amont, se dirigeant vers les chutes avec grâce et agilité. Se doit être une apprentie du Clan de la Rivière... oui avec son pelage lustré et brillant, c'est sans doute ça. Soudain, elle s'arrêta, penchant la tête et gonflant sa fourrure comme si elle avait détecté un ennemi. Sans doute ma présence. Elle se tourna vers la rivière, épiant la rive opposée. J'ignore ce qu'elle cherchait du regard, mais sachant qu'il ne s'agissait que d'une apprentie et qu'aucun autre parfum du clan de pêcheur n'accompagnait la sienne, je pourrais m'en débarrasser facilement si jamais elle décide de m'attaquer. Alors je sortis de ma cachette, m'exposant au regard de la jeune chatte qui feula dès qu'elle me vit.

- Que fais-tu là sac à puce ?

Sur ces mots, je me redressai, inclinant légèrement la tête sur le côté et plissant les yeux de façon mesquine.

- Oh là ! On se calme... Je n'ai encore rien demandé... C'est comme ça qu'on élève les apprentis du Clan de la Rivière maintenant, à feuler sur le premier venu sans raison ? demandai-je avec amusement, mais en gardant toutefois un ton serein.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Phoenix
Chaton
avatar

Âge du chat : 6 lunes
Messages : 985

MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Dim 28 Sep 2014 - 9:55

Oh là ! On se calme... Je n'ai encore rien demandé... C'est comme ça qu'on élève les apprentis du Clan de la Rivière maintenant, à feuler sur le premier venu sans raison ?

Oui! Surtout quand il a une odeur inconnue! Je voyais bien qu'il était plus grand que moi... Je ne pouvais pas me mesurer à un ennemi de cette taille.. Alors je ne dis rien... Je l'observa... J'étais curieuse, oh ça oui! Une curieuse, mais à cause de cette... qualité? Ou défaut? En tous cas je m'attirais souvent des ennuis... Pour une fois, je réfléchissais, je pensais... Jamais je ne réfléchissais, sauf aujourd'hui... Mon envie de suivre Nuage de Noisette m'avait mené à découvrir qu'il enfreignait le code du guerrier... Moi aussi depuis peu. J'avais découvert une nuit Nuage de Topaze....
Pourquoi fallait il toujours que je n'obéisse jamais. Enervé contre moi, je serra les dents et banda les muscles. Je gonfla mon poil et essaya de lui faire peur.... Mais je voyais bien, au lieu de ça j'avais l'air ridicule... Son air amusé m'énervait encore plus! Pourtant, j'avais l'impression d'être face à une rivière, d'y regarder mon reflet... Lui aussi était gris et avait les yeux bleus... Une rafale de vent vint ébouriffer son pelage cendré... Il ne fit rien il me regarda... Puis j'eu un frisson me parcourant tous le corps. Je me décida à répondre à sa question :

Tu sais dans cette forêt, il vaut mieux feuler qu'accueillir si tu ne veux pas finir en charpie...
Bon je répète, que fais tu ici?!


Je me prépara à lui sauter dessus, autant physiquement que moralement... J'avais peur, oh que oui!
Mais pour rien au monde j'aurais fais paraître ma peur. Il ne devait pas voir la terreur sommeillant en moi... Je souhaitais qu'une patrouille arrive mais à cette heure ci aucunes patrouilles était dehors... Peut-être que Nuage de Noisette était non loin d'ici avec Aube Ensoleillée... Pourtant si je criais, le clan des étoiles savait que je serais devenu de la chair à corbeau avant leur arrivé... Je poussa un petit soupir et il me dit finalement :

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Petit Phoenix > Nuage du Phoenix > Renaissance du Phoenix


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Mer 1 Oct 2014 - 5:18

Je vis le pelage argenté de la jeune chatte se gonfler sous l'effet de la colère. Peut-être avais-je touché une corde sensible de sa personnalité, qui sais ? Puis dans son regard doré clair se dessina une lueur de curiosité qui me fit sourire. Au moins, les apprentis n'avaient pas perdus leur envie de tout savoir et de devenir les meilleurs guerriers du clan ainsi que de la forêt toute entière. Je m'approchai encore de la femelle, plongeant mon regard dans le sien de manière mesquine, puis dans un revirement de situation, je lui tournai le dos un bref instant avant d'aller m'assoir un peu plus loin. C'est alors que la novice se calme, laissant sa fourrure retomber sur son dos et ses flancs avant d'oser ouvrir la gueule pour me répondre :

- Tu sais, dans cette forêt, il vaut mieux feuler qu'accueillir si tu ne veux pas finir en charpie...
Bon je répète, que fais tu ici ?!


- Oh si tu savais combien de chose je connais sur cette forêt, tu ne me croirais surement pas. Elle a beau changer au fil des saisons, mais les arbres, les arbustes et les fleurs restent toujours les même. Leur odeur ne change pas, comme celui du clan. miaulai-je avec un brin de nostalgie dans la voix.
- Mais ce que je viens faire ici, ne te regarde pas petite chatte, désolé. À chacun ses secrets comme on dit.

Je finis ma phrase sur un sourire qui l'énerva au point de la faire grogner de mécontentement. Et puis, à quoi bon tout lui avouer ; elle ne pourrait rien changer à ma situation précaire même si elle le voudrait.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Phoenix
Chaton
avatar

Âge du chat : 6 lunes
Messages : 985

MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Mer 1 Oct 2014 - 13:35

Oh si tu savais combien de chose je connais sur cette forêt, tu ne me croirais surement pas. Elle a beau changer au fil des saisons, mais les arbres, les arbustes et les fleurs restent toujours les même. Leur odeur ne change pas, comme celui du clan.

Il avait l'air de bien connaître la vie sauvage, la vie de clan... Il paraissait étrangement triste... Il continua et me dit :

Mais ce que je viens faire ici, ne te regarde pas petite chatte, désolé. À chacun ses secrets comme on dit.

Je détestais qu'on me fasse ça, ne pas me dire pourquoi, ne pas répondre à mes questions. Lui était assis, un peu plus loin, et moi je le regardais encore hébétée de sa réponse qui ne me satisfaisait pas. Je l'observa, essayant de discerner des sentiments. Je ne vis rien, il paraissait impassible, il était adulte et avait l'air de s'y connaître. Il sourit à la fin de sa phrase, moi qui n'en pouvait plus je lui sortis :

Retourne dans ta ville sale chat errant, tu n'as rien à faire ici! Dépêche toi, sinon j'appelle mon clan, toi tu es seul! Et tu resteras seul toute ta vie! le clan de la rivière ne veut pas d'intrus sur son territoire!

Je le regarda et cru voir une pointe de tristesse, l'avais je touché? Je ne savais, ce qui était sûr c'est qu'il n'avait pas l'air joyeux. Je m'assis et regarda mes pattes gêné, je m'en voulait de lui avoir crier dessus comme ça. Il me fit soudain un drôle d'effet, un effet de déjà vu, de familier. Se pouvait-il que je le connaisse? Je regarda autour de moi et vis un autre chat... C'étais ma sœur Nuage de Brume! Elle me murmura des paroles que je n'aurais pas pus l'entendre en temps normal pourtant là je l'entendis distinctement me dire tranquillement :

Trois, nous étions trois, pas de la même portée, maman ne t'a pas tous dis...

Puis elle se troubla, elle allait partir. Je ne lui dis rien comme les autres chats l'auraient fais, non j'étais trop abasourdi pour ça... Je me tourna vers ce solitaire inconnu et si connu pourtant, qui était il? J'éprouvais maintenant un grand remord. Était il possible qu'il... Soit de ma famille?! Nuage de Brume m'en avait beaucoup dit déjà, trop, je voulais savoir. Alors je lui posa une question soudain étrange :

Qui est ta mère?

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Petit Phoenix > Nuage du Phoenix > Renaissance du Phoenix


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Dim 5 Oct 2014 - 6:56


De nombreuses images de ma vie d'avant défilèrent devant mes yeux, comme si j'étais sur le point de rejoindre le nouveau monde du Clan des Étoiles dans quelques minutes. Je revis le doux visage de ma mère, le regard emplit de fierté de mon père, celui haineux de mon ancien mentor avant son exil, les conseils censés de mon second mentor sur la trahison du premier, l'arrivée de Nuage de Nénuphar au Clan de la Rivière, les doux jours coulés à bavarder paisiblement et sans crainte avec mon frère de cœur puis l'accident tragique qui m'a forcé à tout quitter. Certains de ces évènements, j'aurais bien aimé ne jamais les avoirs vécus ou simplement ne pas m'en souvenir aujourd'hui, mais la plupart relate de moment heureux de mon enfance dont je ne peux plus me passer. Elles racontent qui je suis, comme les nombreuses péripéties d'un roman d'aventure ou ces rayures sombres qui tigre mon pelage anthracite. Elles font parties intégrantes de mon être et cela même si elles sécrètent un sentiment confus, à la fois d'euphorie et de mélancolie.

- Retourne dans ta ville sale chat errant ! Tu n'as rien à faire ici ! feula l'apprentie en découvrant ses crocs nacrés.
- Dépêche toi, sinon j'appelle mon clan. Toi tu es seul et tu resteras seul toute ta vie ! Le Clan de la Rivière ne veut pas d'intrus sur son territoire !

Ses paroles crus me frappèrent de plein fouet, tel un puissant coup de patte administrée d'un blaireau enragé. En tant qu'ancien membre du Clan de la Rivière, je n'aurais jamais du connaître l’existence de cette bête, mais en tant que solitaire, pour l'avoir croisé que bien trop de fois, je savais de quel force était capable ce monstre. Pour l'instant, la menace n'était qu'imaginaire, mais aussi cruelle. Je sentis mon cœur se retourner dans ma poitrine avant de s'étendre en lambeau sur le sol marécageux. Elle avait raison... Beaucoup plus que ce qu'elle imaginait. Le clan m'avait surement oublier depuis belle lurette. Ma famille ne devait même plus être en vie et... Nénuphar d'Or... ô ma douce fleur de lotus... elle devait déjà être mère de plusieurs petits, heureuse et comblée contre le doux pelage et les muscles saillants d'un noble et loyal guerrier. J'avais tout perdu. Moi qui berçait ces illusions de retour, de festivité et de réjouissance dans lesquels deux âmes sœurs se retrouveraient afin de s'aimer pour l'éternité. À quoi bon y retourner maintenant, alors que je suis déjà étiqueté comme une vermine de la pire espèce, comme un solitaire galeux à phase terminal. Je m'apprêtai à rebrousser chemin et disparaître au loin pour en finir quand la voix de la jeune chatte argentée me tira de mon délire de vieillesse.

- Qui est ta mère ? me demanda t-elle avec un faible tremblement incertain dans sa voix adoucie par je-ne-sais quoi.

Sa question me parut des plus étranges. Pourquoi voulait-elle savoir le nom de ma mère et puis, qu'est-ce que ma réponse lui apporterait à part une connaissance inutile de moi. Je plissai les yeux, méfiant, mais presque assurer que je lui devais la vérité et sans savoir ni vraiment comprendre ; le nom de ma mère fusa sur mes babines comme un long sifflement de serpent.

- Joli Roseau et Pelage de Galet du Clan de la Rivière sont mes parents... enfin... était plutôt à un certain moment de ma vie... conclus-je en sentant une larme perlée sur ma joue.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Phoenix
Chaton
avatar

Âge du chat : 6 lunes
Messages : 985

MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Ven 10 Oct 2014 - 18:28
















 À la claire fontaine...
~ Pearl & Noctu ~





J'étais sous le choc, mes lèvres ne pouvaient plus bouger, expliquer. Je le regarda de haut en bas et une larme glissa sur sa joue. Fallait il que je lui explique? Mes yeux grand ouvert l'observèrent. Nos parents étaient, les mêmes. Joli Roseau et Pelage de Galet, Pelage de Galet.... L'avait il connu? Est-ce qu'il c'étais occupé de lui? Et pourquoi ma mère ne me l'avait jamais dis? Pourquoi elle avait toujours dit que ma sœur et moi étions ça seule portée?! Une boule se forma dans ma gorge, j'étais blessé, choqué et énervé! Elle m'avait menti! Elle me cachait peut être d'autres choses! J'avais un frère? Oui! Pourquoi je me posais une question alors que la réponse était évidente! Je voulais ouvrir la bouche parler, expliquer, lui dire cette découverte, plutôt choquante. Mon esprit embrumé essaya de faire le tri, j'y arriva au bout d'un petit moment. J'ouvrit ma bouche, mais que lui dire, il était triste, j'étais choqué, nous étions mal. Très mal! Je respira un grand coup puis lui dis en choisissant avec une grande attention mes mots :

Etais tu au courant de ma naissance? Et pourquoi n'es tu pas avec nous?

Ma voix tremblait. Je n'étais sûre de rien. Il leva la tête, merci ma sœur de me l'avoir dis. Maman ne l'aurait pas fais, papa... Peut être, aucune idée. Je ne le connais pas si bien. Peut être que si mon père était parti c'étais que maman l'avait viré et que ce n'étais pas lui qui étais partis comme elle l'avait dit.... Finalement ce chat se décida à parler :













• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Petit Phoenix > Nuage du Phoenix > Renaissance du Phoenix


Spoiler:
 


Dernière édition par Nuage Perlé le Mer 29 Oct 2014 - 9:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Mar 28 Oct 2014 - 19:33


Qu'avais-je fais ? Qu'avais-je dis ? Je l'ignorais. Une chose était certaine toutefois. Cette jeune apprentie me cachait un lourd secret. À en juger par son regard surpris, son expression choqué et sa position défensive, j'avais certainement fait un mouvement de travers, un geste mal. Ses grands yeux bleus argentés fixés sur moi, je n'arrivais pas à distinguer la cause de son émoi à travers son regard. Étrange, me dis-je. Normalement, je pouvais lire à l'intérieur du cœur de mes compères de clan, deviner leurs pensées, leurs sentiments avec autant de facilité que de pêcher un poisson, mais de plus en plus, je me rendais compte de plusieurs changements ; pas seulement me concernant. Comme le soleil laisse place à la lune, la saison des feuilles vertes à celle des feuilles mortes ; le temps passe. Je vieillis, les arbres aussi. Je perds mes capacités physiques, l'agilité en prend un coup sérieux surtout à cause de ma hanche. Je suis épuisé, las, au bord de la déprime. Je ne penses plus qu'à la mort, cette délivrance éternel de tout nos maux. Le clan a sans doute énormément changé. Notre meneur ne doit plus être. Notre lieutenant non plus. Je me demande qui a pris leurs places ? Surement des chats que je ne connais pas... comme cette apprentie grise devant moi qui sortait finalement de sa transe passagère et demanda :

- Étais-tu au courant de ma naissance ? Pourquoi n'es-tu pas avec nous ?

Me connaît-elle ? J'en doute. Lui a t’ont parlé de moi ? Certainement pas. Les plus anciens guerriers du clan ne doivent déjà plus se souvenir de moi depuis un moment déjà. Il y a de cela trop longtemps que j'ai dû quitter le clan à contrecœur. On m'y a forcé. C'est satané bipède de malheur !, pestai-je silencieusement. Si ça n'avait pas été d'eux, je serais encore au clan ; guerrier loyal avec un apprenti, une compagne et probablement des petits assez âgés pour être eux-même apprentis. Et si... Mes yeux n'avaient pas quittés une seconde ceux de la novice. C'est alors qu'un nouveau doute s'installait en moi. Et s'il s'agissait de ma fille ? Nénuphar d'Or était peut-être pleine à mon départ et sois elle n'avait pas eu le temps de me le dire ou elle ne le savait pas elle-même. Cette pensée réanimait mon esprit. J'observais la jeune femelle dans toute sa grâce, mais je fus déçu de constater qu'elle ne ressemblait guère à ma dulcinée ; seulement à moi. Je réfléchis un instant, ne trouvant aucune réponse à ma question, puis dans un élan de bravoure je lui demandais directement.

- Qui es-tu réellement ? Je ne me souviens pas de toi. Qui est ton mentor ? Tu as des frères et sœurs ? Qui sont tes parents ? la questionnai-je du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Phoenix
Chaton
avatar

Âge du chat : 6 lunes
Messages : 985

MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Mer 29 Oct 2014 - 10:47
















 À la claire fontaine...
~ Pearl & Noctu ~




Il paraissait surpris, nostalgique. Puis il finit par me demander après un bref sourire :

Qui es-tu réellement ? Je ne me souviens pas de toi. Qui est ton mentor ? Tu as des frères et sœurs ? Qui sont tes parents ?

Que lui dire? Je ne savais pas, il avait auparavant était dans le clan de la rivière. Il ne pouvait pas avoir fait parti du clan du vent vu que mon père était parti juste avant ma naissance, sauf si ma mère me cachait qu'il était parti plus tôt.

Je ne sais plus qui je suis... Trop de mensonges! Je souris. Tu ne me reconnais pas, je me nomme Nuage Perlé

Nuage Perlé... Nuage! Non mais qui avait pu avoir l'idée de mettre les noms d'apprentis "Nuage"? Sans doute nos anciens qui étaient au ciel depuis longtemps. Je m'approcha de lui en prenant garde à ne pas faire défensive. Je lui dis mon nom, deux fois, comme pour m'en assurer moi même. Le vent se mis à souffler, fort, turbulent. Une goutte se mis à tomber, puis une autres, puis pleins! Je me dirigea vers un arbre, cherchant à être à l'abri. Une fois arrivée, je lui dis qui était mon mentor, ma sœur puis vint le tour de mes parents...

Ma sœur est morte, Nuage de Brume, et... Je prie une grande bouffé d'air. Et mes parents sont... Sont les tiens! les tiens et les miens à la fois!

Sur les nerfs je donna un coup de griffe au tronc de l'arbre qui nous abritait. Il avait l'air surpris, alors moi! Encore plus vu que ma mère me mentait depuis ma naissance! Je souffla essayant de me calmer puis je me mis à dire pleins de trucs en marmonnant et en faisant les cent pas, je me tourne brusquement en colère m'apprêtant à lui crier dessus, puis je m'arrête. Il n'a rien fait après tout. Alors je lui dis :

Pardon, je ne sais pas ce qu'il m'a prit mais, maman m'a menti!

Je parlais déjà comme si nous étions officiellement frère et sœur. Je le ramènerai au camp! Il me comprendrait lui, et nous pourrions demander des explications à ma mère!














• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Petit Phoenix > Nuage du Phoenix > Renaissance du Phoenix


Spoiler:
 


Dernière édition par Nuage Perlé le Sam 8 Nov 2014 - 12:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Mer 29 Oct 2014 - 15:19

Elle hésitait à me répondre. Trop longtemps, me dis-je. Son mentor ne lui avait-il pas apprit qu'il pouvait être extrêmement dangereux de rester si longtemps sans voix ? Devant n'importe quel chat, qu'il soit d'un clan ou pas, garder le silence n'était jamais la meilleure solution. Elle devait parler quitte à dire n'importe quoi, mais ça ne devait pas paraître sur son visage. Si elle refusait de me dire la vérité, que cela s'en tienne. Elle fait ce qu'elle veut après tout, même si j'aurais bien aimer connaître ce secret si bien gardé. Comme en réponse à ma demande, la novice parlait enfin :

- Je ne sais plus qui je suis... Trop de mensonges ! répondit-elle insultée avant de m'adresser un doux sourire. - Tu ne me reconnais pas ? Je me nomme Nuage Perlé.

Nuage Perlé ? J'avais beau me creuser la tête, fouiller mes souvenirs ; ce nom ne me disait rien. J’essayais même de m'imaginer son nom de chaton. Petite Perle. Boule Perlé. Patte Perlé. Toujours rien. Une goutte de pluie s'écrasait sur mon museau, puis une sur mon crâne et enfin la pluie tant attendu se mit à tomber. Instinctivement, je suivis la novice sous un arbre où nous trouvions refuge et j'écoutais attentivement la suite de ses explications.

- Ma sœur est morte, Nuage de Brume, et... et mes parents sont... sont les tiens ! Les tiens et les miens à la fois ! me dit-elle après m'avoir brièvement parlé de son mentor.

Cette révélation me fit tout un choc. Quand elle avait parlé de son mentor, Chant du Matin, j'étais soulagé d'apprendre que je connaissais enfin quelqu'un au Clan de la Rivière, même si je l'avais connu chaton sous le nom de Petit Matin. C'était alors surement normal que je ne la connaisse pas, mais ses parents ; les miens, les siens et Nuage de Brume ? J'avais des sœurs... J'ai une sœur ! Qui aurait pu s'attendre à cette nouvelle en revenant à la maison, enfin sur ces terres d'origines ? Pas moi, ça se voit.

Nuage Perlé se retournait subitement, frappant l'écorce de l'arbre à grand coup de griffe. Qu'est-ce que... ? Elle est folle ?! Je ne comprenais pas sa réaction exagérée, mais dès qu'elle se calmait, elle eut la gentillesse de s'expliquer.

- Pardon. Je ne sais pas ce qu'il m'a prit, mais maman m'a menti !

Sans savoir pourquoi, je me mis à ressentir des remords, à me sentir coupable de sa colère, de sa déception et de son sentiment d'avoir été trahi par notre mère. C'était moi qui était parti, sans le vouloir, mais j'étais quand même parti pendant longtemps. Assez longtemps pour que ma mère mette au monde deux chatons et que l'une d'entre-elle devienne apprentie.

- Elle voulait sans doute te protéger du deuil qu'elle a dut vivre... Je n'imagines même pas ce qu'elle a put endurer avec ma disparition, alors pour toi qui ne m’as pas connu avant aujourd'hui, j'ignore moi-même comment tu aurais réagi. Ne lui en veut pas. Ne t'en veux pas non plus. Si il y a une personne que tu dois détester, c'est moi et seulement moi. J'ai pris mon temps pour revenir, alors que je savais que j'aurais dû revenir plus tôt. tentai-je de la réconforter en enroulant ma queue autour de ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Phoenix
Chaton
avatar

Âge du chat : 6 lunes
Messages : 985

MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Sam 1 Nov 2014 - 10:43
















À la claire fontaine...
~ Pearl & Noctu ~




Il s'approcha de moi doucement. Il vint poser sa queue sur mes épaule et dit d'une voix aussi calme que ses gestes.

Elle voulait sans doute te protéger du deuil qu'elle a dut vivre... Je n'imagines même pas ce qu'elle a put endurer avec ma disparition, alors pour toi qui ne m’as pas connu avant aujourd'hui, j'ignore moi-même comment tu aurais réagi. Ne lui en veut pas. Ne t'en veux pas non plus. Si il y a une personne que tu dois détester, c'est moi et seulement moi. J'ai pris mon temps pour revenir, alors que je savais que j'aurais dû revenir plus tôt.


Je ne pouvais pas le détester, je ne le connaissais pas et il me réconfortait. Je me mis a trembloter de froid et de colère. Je me blottit contre ce chat gris. Je ne savais d'ailleurs toujours pas son nom, alors je lui demanda. J'étais curieuse moi. Il me dit son nom et je lui dis sans lui laisser le temps de me répondre.

Viens, viens on va rentrer au camp! Tu pourras discuter avec Etoile de Nénuphar et tu resteras peut être.

Toujours blotti contre lui je ronronna. Je me mis ensuite sur mes pattes et me dirigea vers le camp. Je me retourna et lui dis de me suivre, puis je marcha, sortit de l'abri temporaire que nous avions, le vent violent m'ébouriffa. Il faisait frais mais je n'y prêta pas attention, j'avais un frère! Un frère! Mais qu'allait penser Nuage de Noisette, Nuage du Lion ou encore Nuage de Topaze? Et là, je rentrais sans gibier. Pas très logique. Enfin bon je n'aurais qu'à dire que je l'avais trouvé et que... Bref, nous resterions flous sur les bords. Alors que je m'approchais du camp, nous étions presque devant l'entrée il me dit :














• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Petit Phoenix > Nuage du Phoenix > Renaissance du Phoenix


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   Ven 7 Nov 2014 - 18:22

J'étais prêt à tout. Quoi qu'il arrive, peu importe la tournure que prendrait la situation, je ne partirai pas. Qu'elle me crache dessus, me haïsse à mort ou m'abandonne à mon triste sort ; jamais je ne pourrais quitter ces terres. C'est ma maison après tout. Nuage Perlé ne bougeait pas d'un poils. Elle semblait plongé dans ses pensées comme on plonge dans les méandres de la rivière pour pêcher. Ma sœur était concentrée sur quelque chose que je ne pouvais voir, mais dont j'aurais aimé comprendre le sens, quand soudain elle se blottie dans le creux de mon flanc tout en tremblotant. Son flanc contre le mien, je tressailli nerveusement des moustaches. Il y de cela fort longtemps que je n'avais plus eu de contact félin. J'en avais presque oublier le bonheur et la chaleur que cela procure. Je fermai donc les paupières, profitant un peu du moment présent pendant qu'il en était encore temps, mais Nuage Perlé se décolla de mon corps musclé en me posant cette question :

- Quel est ton nom ?

Mon nom ? Je me souvins alors qu'elle s'était présenter et pas moi, mais que pouvais-je lui dire ? Mon ancien nom ou celui que je porte présentement ? J'étais confus. Je sentis mes oreilles se plaquer de crainte sur mon crâne, ma queue se dressé et mes griffes se planter fermement dans le sol. Que pouvais-je lui dire ? Si je lui confiais mon nom : Sérénade des Poissons et qu'elle parlait de notre rencontre au Clan de la Rivière, j'étais fichu. Je décidais donc de lui confier mon nom de solitaire, sans toutefois lui dire que l'on me connaissait également sous un autre nom dans son clan.

- Bossa Nova. Je m'appelle Bossa Nova.

La novice parut enchantée, à mon grand soulagement, puis dans un bond qui la fit se redresser sur ses quatre pattes, Nuage Perlé me héla.

- Viens, viens on va rentrer au camp ! Tu pourras discuter avec Étoile de Nénuphar et tu resteras peut être.

Elle ne me laissa point le temps de réagir, que Nuage Perlé filait déjà dans la forêt pour rejoindre son clan tandis que moi je restais derrière sous le couvert des arbres. La pluie s'était calmé. La plupart des gouttes qui résidaient provenaient des branches et des feuilles perchés au-dessus de ma tête. Retourner chez moi. C'est ce que je rêve depuis mon départ forcé, mais... je ne peux pas entrer comme ça dans le camp ! En réalité, j'avais peur, extrêmement peur ; que le clan me rejette, que l'on me traite de solitaire tout comme l'avait d'abord fait Nuage Perlé, mais ma plus grande phobie était de rencontrer leur nouveau chef, Étoile de Nénuphar. Nénuphar ? Nénuphar d'Or serait donc chef ? Non impossible. Elle vient du Clan du Tonnerre. Le clan n'aurait jamais laissé faire ça et même si c'était le cas, raison de plus pour ne pas y aller maintenant. Je me levai, prêt à reprendre ma partie de pêche quand... Je ne peux pas abandonner ma sœur comme ça. Elle doit savoir. Sur ce, je déboulais dans la forêt à grande vitesse. Ma hanche et mon dos me faisaient souffrir, mais peu importe. L'odeur du Clan de la Rivière se fit plus prenante, je sentis même une patrouille non loin chargé de proie qui rentrait de la chasse. Je dois faire vite. J'arrivais finalement au abords du camp, apostrophant la novice grise près du vieux tronc qui traversait la rivière. Je lui dis :

- Pardon Nuage Perlé. Je ne suis pas prêt à te suivre au clan, mais je te promets que je reviendrais un jour. Ne sois pas triste et ne parle à personne de notre rencontre. Je t'en conjures. Pour le bien du clan, fais comme si on ne s'était jamais croisé.

À mon tour, je ne lui laissai pas répondre avant de déguerpir. La patrouille arriverait bientôt et...

- Hey toi ! Reviens-ici, sale voleur de gibier !

Trop tard... Je sentis des pattes marteler le sol derrière moi. Deux ou trois guerriers me coursaient à toute allure. Plus rapide qu'eux malgré mes douleurs lombaires, je rejoignis la rivière entre les terres des deux clans et y plongea sans m'interroger d'abord. Je traversai à la nage, puis en rejoignant la rive opposée, j'entendis un guerrier pester :

- C'est le problème du Clan du Tonnerre maintenant, plus le nôtre.

Et je partis.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]
» A la claire fontaine m'en allant promener j'ai trouvé l' eau si belle que je m'y suis baigné (PV Souris)
» A la claire fontaine, j'ai vu un Héron, Héron, petit patapon {PV Pandore}
» À la claire fontaine ♪ Lydia
» Permission méritée [Claire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-