La Guerre Des Clans
Bienvenue à toi !

Viens te battre à nos côtés. Incarne un chat et bats-toi ! Choisis ton clan, protège-le. Ton aventure commence ici !


Design © Flying Pumpkin LDD 017
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs. Empty
MessageSujet: Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs.   Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs. Icon_minitimeSam 28 Mar 2015 - 0:42



Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs.


Rose des Vents et Nuage d'Illusion.



J'avais si souvent entendu parler de cet endroit en mal que je n'avais encore jamais osé pointer ne serais-ce que le bout de mes moustaches blanches en ces lieux. Depuis que je suis chaton, ma grande sœur, Orage d'Or, me racontait comment de nombreux chats du Clan du Vent et des solitaires avaient périt dans le ventre du monstre géant qui avale tout sur son passage. D'après ses histoires, ce monstre était énorme, haut comme quatre et large comme trois de ceux qui rôde sur le Chemin du Tonnerre ; cela c'est ce qui s'appelle être gigantesque ! Heureusement, je n'en avais encore jamais croiser et je n'avais pas non plus cherché à en voir un. Avec mon rêve d'aspirant au poste de lieutenant, je ne pouvais pas me risquer à mourir n'importe comment ou simplement par la bêtise qu'est la curiosité. Toutefois, malgré le danger et ma peur, je me trouvais bien là, en ces lieux, à regarder de loin le tapis blanc à demi fondu sur un sol noir de terre retourné. C'était là. J'en étais sûr. Là où Cœur d'Encre avait été attaquer par un félin du Clan de l'Ombre et dont la plaie s'était infecté, me l'arrachant ainsi à mon étreinte charnel. Je l'aimais. Plus que tout. Plus que Nuage de Romarin et Feuille de Menthe même. Plus que ma propre vie. C'est pourquoi j'étais en quête. En quête de vengeance. Ce félin meurtrier reviendrait surement sur les lieux de son crime et à ce moment-là, il ne ferait pas de vieux os. Je mettrais fin à mon cauchemar. Je rendrais justice à mon compagnon. Je tuerais ce bâtard qui m'a blessé !

Sans réfléchir aux conséquences possibles, je m'élançais en direction du Champ Agricole à grandes enjambés, puis foulés par-dessus les dunes de neige dessinés en sillons par le vent de la mauvaise saison. Les griffes sorties, j'étais déjà prête à égorger vif le premier chat que je rencontrerais, mais contre toutes mes attentes, je ne trouvais personne. Pas une seule trace ni une odeur du Clan de l'Ombre. Que le silence inquiétant et froid de la mort. Pas une âme qui vive.

Déçue, je m'apprêtais à rebrousser chemin, quand une faible effluve ennemie parvenait à mes narines. L'excitation de la vengeance prenait de plus en plus le dessus sur ma conscience intérieur et je cédais. Je courais hors d'haleine sans jamais m'arrêter, du moins pas tant que je n'aurais pas trouver ce matou. Comment le reconnaitrai-je ? C'est simple. Avant de mourir, Cœur d'Encre avait eu le temps de raconter sa défaite qu'au félin en qui il avait le plus confiance, c'est à dire, moi. Il m'avait alors décrit avec une facilité remarquable celui qui l'avait battu et blessé à mort. Il s'agissait d'un petit félin roux aux yeux rouges-ambrés presque couleur sang, cruel et sanguinaire. Facile à retrouver, me dis-je. Mais à présent, cette pensée me semblait inexacte. M'étais-je trompé ? Non. Car justement, je le vis. Assis juste là, au beau milieu de nul part, perdu dans ses propres pensées. Dommage pour lui.

Je bondis donc, toutes griffes et crocs dévoilés que je plantais sauvagement dans cette future chair à corbeau putride, en feulant, grognant et grondant de fureur. Le petit matou n'eut pas le temps de réagir avant que je ne le plaque au sol brutalement, mais il reprit rapidement ses esprits ensuite et me labourait le ventre de ses pattes arrière et les épaules de celle avant.

« - Enfin je te retrouve assassin ! » feulai-je de rage à l'intention du rouquin. « - Ne crois pas que je vais te laisser filer pour ce que tu as fait à mon compagnon ! » dis-je en plantant de nouveau mes crocs dans sa gorge tendre.

   
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Réalité Illusoire
Guérisseur
Réalité Illusoire

Messages : 190

Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs. Empty
MessageSujet: Re: Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs.   Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs. Icon_minitimeMer 15 Avr 2015 - 23:33

Les griffes luisaient sous le Clair de Lune, l’Astre de la nuit s’était élevée, se dressant fièrement dans le ciel obscure parcouru de seulement quelques étoiles. Comme si c’était mauvais présage, comme si quelque chose menaçait les Clans, ou même lui, pourquoi pas. Même s’il savait qu’il n’en était rien, que c’était le décor habituellement menaçant de ses rêves, là où la Mort semblait vouloir communiquer plus sérieusement avec lui qu’ailleurs, sans même apparaître, sans même lui parler. Il l’entendait. Il la comprenait. Peut-être que cela relevait plus de la folie que d’un signe quelconque, plutôt sans doute, mais ça n’importait pas le novice au pelage enflammé qui demeurerait convaincu peu importe ce qu’on lui disait que la Mort lui parlait et qu’Elle avait besoin de lui pour survivre à travers la Vie qui voulait régner sur la Terre. Il regarda autour de lui, ses yeux étaient bien plus pétillants qu’ils ne l’étaient durant le jour, son pelage était majestueux. Tout semblait bien étrange et pourtant envoûtant. Comme si on se laisserait arracher la fourrure pour s’attirer les bonnes grâces du petit. Comme si ce petit pouvait avoir des préférences…

Les yeux de Nuage d’Illusion s’ouvrirent sur la voûte céleste, symbole de la nuit. Les étoiles brillaient tant que le novice plissa les yeux avant de porter son regard sur le camp. Il était sorti il y a quelques heures, veiller à l’extérieur. Il ne supportait pas d’être tant serré, auprès des autres apprentis qu’il ne connaissait pas et n’appréciait pas tant que cela. Alors il était sorti, ravi de sentir l’air de la saison des feuilles nouvelles lui ébouriffer le pelage, ça apaisait les tensions dans les muscles du novice au pelage de flamme, parce que ses muscles semblaient toujours prêts à se tendre, comme pour défendre la solitaire qui rejoindrait peut-être son Clan. Que quelqu’un essaie de lui faire du mal… L’apprenti serait prêt à la défendre au péril de sa vie. Pourquoi était-il ainsi? Si seulement lui-même le savait…peut-être que ça pourrait les avancer à quelque chose, mais ce n’était pas le cas. Il ignorait tout de la puissance de ce qu’il ressentait et ne pouvait même pas mettre des mots dessus cela.

Mais il ne tentait pas plus de comprendre. Parce que quand il essayait, la flamme infirme qui vivait en lui faiblissait et disparaissait, bien qu’elle était là que lorsqu’il se mettait à penser à la chatte qu’il avait aidé et qui l’aimait lui comme il était, ce que personne ne semblait capable de faire. En même temps, qui pouvait apprécier un chat aussi étrange qui serait prêt à tuer pour les causes qui lui semblaient juste alors même que son sens de la justice n’était pas la même que celui des autres chats? Personne de censé… Symphonie des Corneilles n’en était-elle ainsi pas insensée de vouloir l’aider, de l’aimer? Il secoua la tête, cela ne servait à rien de se demander ça maintenant, alors qu’elle n’était même pas présente pour éclairer ses questionnements.

Son regard se promena de nouveau sur le camp vide, sans guerriers qui se promenaient. Seul celui qui avait le tour de garde se trouvait réveillé, à l’entrée du camp. Nuage d’Illusion décida de se lever et de s’étirer, parce que rester ainsi, sans rien faire, ne servait à rien, alors qu’en fait, il pourrait aller se promener, chasser aussi et peut-être, peut-être rencontrer la solitaire qu’il attendait. Qu’il cherchait à revoir. Son pelage et ses yeux avaient repris de l’éclat depuis leur dernière rencontre, mais pas l’éclat qu’il avait auparavant, avant de la connaître, avant que la saison des neiges ne fasse de ravages et que lui, il maigrisse au même titre que la solitaire. Ils semblaient liés. Comme si sa destinée était intimement liée à celle de la solitaire. Il se dirigea d’un pas plus vif qu’auparavant vers la sortie et ne fit qu’incliner les oreilles devant la chatte qui gardait l’entrée, ne comptant pas s’expliquer.

Et puis il erra. Sans plus. Il erra jusqu’à ce que le matin se lève, jusqu’à ce qu’il ne sente plus ses membres tellement il avait marché. Parce que le sommeil ne souhaitait pas venir le voir, alors il chassait le sommeil en s’occupant. Ce n’était qu’un juste retour des choses. Il ne chassa pas, il s’emportait dans ses pensées et puis la mélodie venait avant de repartir. Il était étourdi et il se reprenait. Trop étrange, ce félin. Et puis, il finit par s’arrêter. Il ne voyait plus rien, n’entendait plus rien, les voix lui parlaient, mais il ne parvenait pas à les comprendre, trop rapide, trop faibles, trop lentes à dire les choses, comme si elles s’attendaient à ce qu’il entende les choses et les comprendre malgré l’impossibilité de la chose.

Mais quelque chose le dérangea rapidement. Cette chose était une chatte qui ne devait pas savoir qu’il ne fallait pas déranger Nuage d’Illusion alors qu’il pensait, parce qu’il n’en était que plus imprévisible…ailleurs et là à la fois. Il resta un court moment-là, sans rien faire, et puis il se débattit en labourant les épaules et le ventre de la chatte. Il comprit parfaitement ce qu’elle dit avant de planter ses crocs dans sa gorge à lui, mais il s’arrêta de bouger, son souffle devenant si faible qu’on aurait dit que la vie le quittait si rapidement. Et on n’aurait pas de difficulté à le croire, il était si maigre… mais elle sembla se demander si cela avait été si facile et son étreinte fut moins serrée d’un coup, alors d’un coup d’épaule assez puissant, il parvint à se dégager et bondir plus loin. Son regard rouge sang se perdit un instant dans le vague avant de revenir à la réalité et il s’assit, sans agressivité.

      - De qui parles-tu?

• ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ • ○ •

Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs. Nuage_dIllusion_TAG


Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs. Nuage_dIllusion

Merci Pendulum. Beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs. Empty
MessageSujet: Re: Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs.   Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs. Icon_minitimeJeu 16 Avr 2015 - 22:29



Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs.


Rose des Vents et Nuage d'Illusion.



Il était pris au piège, à ma merci. Je pouvais donc faire ce que bon me semblais de lui. Je pouvais tout aussi bien m'amuser un peu que le tuer maintenant et mettre enfin terme à ce supplice qui me rongeait peu à peu de l'intérieur. Ce jeune mâle correspondait parfaitement à la description que m'avais fait Cœur d'Encre ; un apprenti roux aux yeux ambrés couleur du sang. Je pouvais presque affirmer avec certitude qu'il s'agissait bien là de l'assassin de mon compagnon, cependant à la vue horrifié du novice, des doutes s'installèrent dans mon esprit. Comment pouvais-je prétendre que c'était lui ; ce mâle là et pas un autre ? Je ne pouvais pas en être sûr à cent pour cent. Peut-être étais-ce son frère ou tout simplement un félin qui lui ressemblait, pourtant tout, absolument tout, semblait coller à la description du meurtrier dans les moindres petits détails. Cependant, ma raison plus que mon cœur me poussait à croire que j'avais tort. Même si l'envie de l'égorger vif m'irradiait de la tête aux pattes, je ne pouvais bouger un seul de mes muscles comme si un être invisible retenait mes coups et tentait de chasser la colère de mon esprit. Cœur d'Encre peut-être ... ou Orage d'Or ? Je ne pouvais l'affirmer, mais je ressentais légèrement leurs présences près de moi. Tentait-il de me ramener à la raison, de me faire comprendre que j'agissais mal car effectivement, les remords d'avoir attaquer injustement ce novice sans preuve concrète commençaient déjà à me ronger plus que mes envies de vengeance.

C'est pourquoi je le relâchais. Je fis quelque pas en arrière, mes yeux rivés sur mes pattes bientôt maculées de sang. Je l'avais échappé belle. Par chance, ma raison m'était revenu, mon cœur s'était calmé et mon regard adoucit. Au même moment, le novice que je tenais captif peu de temps avant, m'échappa et se retourna à trois ou quatre longueur de queue de moi, son expression complètement changé.

« - De qui parles-tu ? » me demanda t-il.

« - Mon compagnon, Cœur d'Encre ... un matou écaille aux regards mielleux dorés irisés de vert. Cela te dit quelque chose ? » miaulais-je sèchement, sans toutefois de colère.

Si je voulais qu'il me répond franchement, je ne devais pas le brusquer comme j'avais failli le faire plus tôt. Ce n'est qu'un apprenti après tout.

   
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs. Empty
MessageSujet: Re: Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs.   Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. Registre des Potions
» (F) ANTONIA THOMAS ♔ l'adoption est parfois difficile à gérer
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Avez -vous honte parfois ?
» Une vie difficile (fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Vieux RP-